Close

Les timbrés

Laurent Desrosiers
/ Catégories: Les timbrés, 2014

Les timbres célèbrent le centenaire du Musée royal de l'Ontario

Image

Deux timbres de valeur permanente, émis le 14 avril 2014, commémorent le 100e anniversaire du Musée royal de l’Ontario – Royal Ontario Museum (ROM). Il est la responsabilité de deux individus fort peu connus: Sir Byron Edmund Walker et Charles Trick Currelly.  Qui sont-ils donc?


Sir Byron Edmund Walker (1848-1924) commence dans l’obscurité. Il est en 6e année quand son médecin lui conseille « ... quitte l’école et met de la viande sur tes os. » Il prend donc la clé des champs.* « La vérité concernant la nature est une chose divine », affirmait-il. Il était un autodidacte au nez fin pour découvrir toutes sortes de curiosités du passé lointain. Il classifiait tout, afin que ses artefacts racontent leur histoire. Son esprit enquêteur, son talent d’organisateur et son entregent lui ont donné accès à des individus puissants.


Walker, le banquier, vivait à un temps où les banques naissaient et crevaient l’une après l’autre. Ses écrits sur le système bancaire, La bible des banquiers, circulaient tant en Europe qu’aux États-Unis. Ses activités se concentraient à New York où Walker avait joui de spectacles et d’attractions. Son retour à Toronto le laissait dans un vacuum.  Il a donc embrayé son esprit organisateur et collectionneur pour s’entourer d’artistes afin de créer des musées dans la ville de Toronto. Ses efforts se sont enfin concentrés sur un, le ROM.


Charles Trick Currelli était, par ses études et sa formation professionnelle, un archéologue. Il était un collectionneur de renom ayant fait des fouilles archéologiques majeures en Égypte, en Crête et en Asie mineure. Il était, pour Walker, un envoyé du ciel. Il est devenu le premier conservateur du musée de Walker. Sa vaste collection personnelle est devenue une exposition permanente des cultures du monde et d’histoire naturelle au ROM. 


À son 100e anniversaire, le musée possède plus de 6 000 000 d’objets. Des objets d’art proviennent de tous les continents et toutes les cultures pour divertir, inspirer et instruire.


* Gens de Ponteix, pensez-vous à Henri Liboiron? Archéologue sans diplôme... Collectionneur de pointes de flèches... Créateur du Musée Notukeu... Instrument dans la découverte d’un plésiosaure...

Imprimer
4033
 

Comments are only visible to subscribers.

Back To Top