Close
Éducation

Un collectif de parents fransaskois lance un appel à l'unité

Que les besoins de l’élève soient au centre des préoccupations des parents!

Regina, le 15 juillet 2016 – Avec la récente annonce du Conseil scolaire fransaskois (CSF) concernant la restructuration de ses ressources humaines, le Collectif des parents inquiets et préoccupés (CPIP) porte à la connaissance de l’opinion publique en général et aux parents fransaskois en particulier de ce qui suit:

1.     Durant ces derniers mois, nous assistons à une tentative de la part de certains parents de contester la démarche du CSF visant à combler le poste de directeur de l’éducation.  Le CPIP tient à souligner que le point de vue de ces parents est loin de faire consensus au sein de la communauté et que le CSF a l’appui et la confiance d’une proportion très importante de celle-ci, voire même d’une majorité silencieuse.  Il faut également souligner que le vote de non-confiance lors de l’assemblé générale évoquée par les parents en question n’était pas valide et ne représentait pas l’avis de la communauté.  La question n’avait pas été mise à l’agenda à l’avance, comme il se doit, et les parents qui s’y opposaient n’ont pas eu l’occasion de se préparer et de s’exprimer.

 

2.     Le CPIP regrette que ce conflit interne continue de distraire et de saper les énergies de la communauté et du CSF alors que la Fransaskoisie se trouve confrontée à des questions bien plus importantes, notamment les violations continues de l’article 23 de la Charte canadienne des droits et libertés par le gouvernement de la Saskatchewan.  Le non-respect des droits constitutionnels de la communauté francophone nuit au bien-être de nos enfants et inflige à la Fransaskoisie des torts importants et irréparables.  Le CPIP appelle à la formation d’un front commun contre le gouvernement afin d’y mettre fin. 

 

3.     Le CPIP réaffirme que le problème principal du système scolaire fransaskois est lié au sous-financement chronique des services aux élèves et des infrastructures scolaires. Les efforts de tous les parents et du CSF devraient se focaliser sur cet enjeu qui mine actuellement notre système scolaire.  

 

4.     Le CPIP encourage le CSF de se concentrer plutôt sur ces enjeux et d’œuvrer en faveur de l’unité et la cohésion de tous les parents fransaskois.  L’heure est à l’excellence de notre système scolaire et de son administration pour garantir la réussite de nos enfants.

Jean de Dieu Ndayahundwa
Pour le Collectif des parents inquiets et préoccupé

Imprimer
5094

Comments are only visible to subscribers.

Conseil des écoles fransaskoises

Nouvelles du CÉF

Le CÉF nomme un coordonnateur du mentorat

Le Conseil des écoles fransaskoises (CÉF) est fier d’annoncer la création d’un nouveau poste de « Coordonnateur du mentorat » qui sera occupé, à partir de la prochaine rentrée scolaire, par M. Dominic Rivard.
14 juin 2019/Auteur: Conseil des écoles fransaskoises/

Le CÉF nomme un nouveau directeur général adjoint par intérim

Le Conseil des écoles fransaskoises (CÉF) a annoncé aujourd’hui la nomination de M. Marco Ratté à titre de directeur général adjoint par intérim. Ancien directeur d’école à Winnipeg et à Saint-George, au Manitoba, Marco Ratté était jusqu’à tout...
7 juin 2019/Auteur: Conseil des écoles fransaskoises/

Lendemains du CSF - 7 juin 2019

Faits saillants de la réunion de la séance régulière du Conseil scolaire fransaskois qui s'est tenue à Régina le 7 juin 2019.
7 juin 2019/Auteur: Conseil des écoles fransaskoises/
1345678910Dernière

Le CEF sur Facebook


Back To Top