Close
Éducation

L’École canadienne-française honore ses finissants

Remise des diplômes 2015

Graduation 2015 à l'École canadienne-française de Saskatoon

Graduation 2015 à l'École canadienne-française de Saskatoon

Les 22 finissants et finissantes 2014-2015 de l'École canadienne-française de Saskatoon au moment de la remise des diplômes de fin d'études secondaires
Photo: Martin Kakra-Kouame (2015)
SASKATOON - « Rien ne se perd, rien ne se crée, tout se transforme ». La célèbre formule attribuée au chimiste français Antoine Laurent de Lavoisier (1743-1794), père de la chimie moderne, a abondamment résonné ce samedi 27 juin à l’Hôtel Travelodge de Saskatoon. C’était à l’occasion de la cérémonie de remise des diplômes pour l’année 2014-2015 aux 22 finissants et finissantes de l’École canadienne-française (ECF) du Pavillon Gustave Dubois.

C’est en effet le thème que ces finissants et finissantes, 12 filles et 10 garçons, se sont donnés pour souligner leur engagement au moment où ils vont aborder, dans les tout prochains mois, une nouvelle étape dans leur éducation : celle du cycle postsecondaire, synonyme de débouchés et d’opportunités pour s’offrir une carrière professionnelle. Ce qui explique qu’une centaine de participants, aux rangs desquels parents, amis, enseignants, membres de la direction de l’ECF, représentant du Conseil des écoles fransaskoises (CEF) et autres personnalités du monde de l’éducation et de la jeunesse, soient venus entourer de leur présence ces 22 jeunes gens et jeunes filles aux sourires radieux et aux costumes somptueux.

La sympathique et chaleureuse cérémonie de remise des diplômes n’a pas seulement servi d’occasion pour se divertir autour d’un repas bien apprécié. Elle a aussi servi pour soutenir et orienter les finissants et les finissantes. Mots de félicitations et d’encouragements, sages conseils et recommandations utiles, ont ainsi été largement dispensés au cours de cette soirée. Issus d’horizons divers mais partageant ensemble le goût de la langue française, tous ces finissants ont en commun l’ambition de chercher à évoluer dans un contexte francophone bilingue.

Ils ont écouté les conseils et les recommandations avec patience, intérêt et bonne humeur, démontrant ainsi « leur désir d’aller le plus loin possible dans leur quête du savoir », selon la confidence d’un des leurs, Lionel Gahizi, chef du groupe des arts dramatiques et également capitaine de l’équipe de basket-ball de l’ECF (victorieuse du tournoi d’automne des compétitions inter-scolaires). La joie des finissants était d’autant plus compréhensible qu’ils étaient les vedettes du jour, les premiers bénéficiaires d’une soirée inoubliable qui leur était totalement dédiée.

En conséquence, c’est dans une ambiance détendue, chaleureusement soutenue par l’élégante prestation des maîtresses de cérémonie, Mmes Sarah Moar et Maria Ferré, toutes deux enseignantes de l’ECF, que quatre importants messages à l’adresse des 22 finissants et finissantes ont été livrés.

Le premier, à tout seigneur tout honneur, est venu de l’honorable Don Morgan, ministre de l’Éducation de la Saskatchewan. Dans son message, lu par Mme Heather Durand, directrice du cycle élémentaire de l’ECF, le ministre demande aux finissants de « tirer parti des nombreuses et remarquables possibilités qui s’offrent en Saskatchewan ». En soulignant la solidité et la diversification de l’économie de la Saskatchewan, le ministre Morgan affirme que quelles que soient les ambitions de chacun, « la Saskatchewan est le meilleur endroit où entreprendre tous vos projets ».

Par la suite, M. Laurent Mukendi, conseiller d'orientation scolaire, a lu un message de M. Donald Michaud, directeur de l’éducation du CEF. Mme Marylin Denis du Conseil scolaire fransaskois et M. Michel Gravel, membre du conseil d’école, se sont également adressés aux finissants. Tous ont souligné leurs brillants succès avant de les encourager vivement à toujours rechercher l’excellence en s’impliquant dans leurs communautés respectives partout où ils s’établiront.

La soirée s’est achevée par la remise des diplômes et l’attribution des prix d’honneur et d’excellence, récompenses spéciales pour ceux et celles qui auront été « les plus méritants parmi des étudiants méritants ».

Cet appel au dépassement  de soi aura sûrement été entendu par les finissants et les finissantes de la promotion 2014-2015 de l’ECF qui ont choisi Antoine Laurent de Lavoisier comme modèle. Le savant français était en effet non seulement chimiste mais également philosophe, économiste et agriculteur, élu à l’Académie des sciences à l’âge de 24 ans.


Imprimer
16223

Comments are only visible to subscribers.

Conseil des écoles fransaskoises

Nouvelles du CÉF

Le CÉF fête Noël !

Le CÉF était en mode Noël avant de partir pour le long congé des fêtes. Les employés ont eu la chance d'avoir la visite du Père-Noël, ainsi que des cadeaux.  Ce fut une journée parfaite avant de profiter des vacances !
11 janvier 2019/Auteur: Conseil des écoles fransaskoises/

Dernièrement dans nos écoles - Décembre 2018

Le jeudi 29 novembre dernier semblait une soirée comme toutes les autres. La cloche a sonné à 15h30, les jeunes sont partis, et le concierge du soir a commencé sa routine. Tranquillement cependant, le collectif s’est transformé. De belles nappes...
4 décembre 2018/Auteur: Conseil des écoles fransaskoises/

Epargne-Etudes

La planification des études postsecondaires d’un enfant dans un programme d’apprentissage, un cégep, une école de métiers, un collège ou une université leur ouvre la porte à une multitude de possibilités. Dans le but d’aider à épargner pour les...
4 décembre 2018/Auteur: Conseil des écoles fransaskoises/
12345678910Dernière

Le CEF sur Facebook


Back To Top