Close
Sébastien Németh (EV)

Nouvelle classe portative livrée à l’école Boréale

Déménagement de la classe portative livrée à l’école Boréale

Déménagement de la classe portative livrée à l’école Boréale

Photo : Crédit CEF (2015)
Mardi 15 septembre, une classe portative a été livrée à l’école Boréale de Ponteix. Un équipement qui devrait apporter davantage de confort pour les élèves et les enseignants. De quoi également rassurer la communauté sur l’avenir de l’établissement.

« C’est un très bel équipement! Il fait vraiment l’affaire et tout le monde se sent très heureux. » Chantal Switzer, directrice de l’école Boréale à Ponteix, ne cache pas sa joie depuis l’arrivée de la nouvelle classe portative dans son établissement. L’équipement, livré mardi 15 septembre, doit encore subir quelques travaux mais devrait être opérationnel à la mi-octobre. Il comprendra une salle de visioconférence pour les 10e, 11e et 12e années, un bureau réservé aux services aux élèves ainsi que deux petites classes. « C’est un vrai soulagement. Tous les élèves sont très excités à l’avance », confie Chantal Switzer.

Arrivée à l’école Boréale il y a 7 ans, la directrice avait pris ses fonctions alors que l’établissement ne comptait que huit élèves, de niveaux très différents. À l’époque, tout le monde était rassemblé au Centre culturel, dans une seule classe. S’ajoutait une autre salle plus petite qui servait de centre de ressources. « C’était compliqué d’enseigner. Au fil des ans, le nombre d’élèves et de niveaux a augmenté. Le Conseil des écoles fransaskoises (CEF) a vu que nous avions un futur et il a investi », indique la directrice.

Augmentation constante

Aujourd’hui, l’établissement compte 23 inscrits, de la maternelle à la 12e année, sans compter douze enfants en pré-maternelle et quatre enseignants.

Après une première phase d’investissement, le centre de ressources a été déménagé dans une première portative. Boréale est passée à deux salles de classe, une classe de pré- maternelle, une salle de bain, des bureaux administratifs et une cuisine servant aux inscrits suivant des cours à distance par visioconférence. « Cette évolution avait clairement apporté une amélioration. Mais le nombre d’inscrits et de niveaux a continué d’augmenter et cela ne suffisait plus. Nous avons dû aménager une salle de rencontre du centre culturel. Mais le centre a besoin d’espace lui aussi. Donc le ministère de l’Éducation a donné son feu vert pour l’arrivée d’une nouvelle classe portative », explique Chantal Switzer.

Selon elle, outre le confort, c’est l’image de l’école dans toute la communauté qui va changer. « Avant, les parents n’étaient pas rassurés en voyant notre situation précaire. Certains pensaient que nous n’étions pas une vraie école. D’autres craignaient une fermeture et envoyaient leurs enfants dans le système anglophone. Désormais, ils savent que nous sommes inscrits dans la durée », indique la directrice, précisant que les problèmes de l’école n’ont jamais impacté le niveau scolaire des élèves.

Infrastructure plus permanente 

Du côté de la communauté, l’arrivée de cette nouvelle salle portative est très favorablement accueillie. « Nous l’attendions avec impatience. Nous savons que le projet du CEF a été ralenti à cause des financements, mais l’extension de l’école était primordiale. Le personnel doit disposer d’un espace décent pour travailler », déclare Robert Carignan. Mais pour le vice-président de l’association des Auvergnois, qui a deux petits-enfants à l’école Boréale, il ne s’agit que d’une étape. « Nous avons besoin de quelque chose de plus permanent pour ancrer l’enseignement en français à Ponteix. Si nous n’avons pas d’infrastructures, c’est dur de convaincre les parents de rester. Il existe un plan d’architecte incluant notamment une salle polyvalente. J’espère qu’un jour il sera appliqué. Les familles recherchent ce qui est grand et beau. La communauté veut envoyer ses enfants dans le système francophone. Mais notre expansion est ralentie par le fait que la majorité a plus d’argent et d’équipements », indique Robert Carignan. Enfin, une classe portative similaire est en cours d’installation à l’école Père Mercure de North Battleford.

 

Article précédent Enseignement portatif
Prochain article Formation pour les animatrices de groupes de jeux
Imprimer
34221

Autres nouvelles - Éducation

Collège Mathieu : une nouvelle Charte pour une nouvelle ère

Collège Mathieu : une nouvelle Charte pour une nouvelle ère

Une nouvelle époque s’ouvre pour le Collège Mathieu qui vient de renouveler sa charte le 17 août. Alors que l’Église catholique ne sera plus représentée dans le conseil d’administration de l’établissement, la nouvelle loi veut faire plus de place à la jeunesse et aux femmes, ainsi qu’à certaines compétences clés. 

1 septembre 2022/Auteur: Mehdi Mehenni – IJL-Réseau.Presse/Nombre de vues (319)/Commentaires (0)/
Le fédéral assure défendre les droits des Fransaskois

Le fédéral assure défendre les droits des Fransaskois

Mehdi Mehenni – IJL-Réseau.Presse La ministre des Langues officielles et ministre responsable de l’Agence de promotion économique du Canada atlantique, Ginette Petitpas Taylor, était en visite le 29 juillet à Regina dans la cadre des consultations pancanadiennes sur les langues officielles entamées en mai dernier. Une visite durant laquelle une annonce de 7,1 millions de dollars a été faite au profit de la Cité universitaire francophone de l’Université de Regina et du Collège Mathieu.

En évoquant le projet de Loi sur les langues officielles, toujours en cours d’adoption au Parlement, Ginette Petitpas Taylor souligne l’engagement du fédéral à s’assurer que, à l’échelle provinciale, les communautés de langues officielles en situation minoritaire « reçoivent les services et droits nécessaires pour continuer à vivre et à travailler dans leur langue maternelle ».  

12 août 2022/Auteur: Mehdi Mehenni – IJL-Réseau.Presse /Nombre de vues (429)/Commentaires (0)/
7,1 millions de dollars pour le postsecondaire fransaskois

7,1 millions de dollars pour le postsecondaire fransaskois

La Cité universitaire francophone de l’Université de Regina et le Collège Mathieu viennent de bénéficier d’un budget de plus de 7,1 millions de dollars pour la construction, la rénovation et le développement d’espaces éducatifs postsecondaires, mais aussi pour accroître l’offre de programmes qui desservent les communautés de langue officielle en situation minoritaire.

29 juillet 2022/Auteur: Mehdi Mehenni – IJL-Réseau.Presse/Nombre de vues (436)/Commentaires (0)/
Café le Réseau : les élèves aux manettes derrière le comptoir

Café le Réseau : les élèves aux manettes derrière le comptoir

Depuis le 8 juin, le Café le Réseau a ouvert ses portes au sein même de l’école Monseigneur de Laval. Se voulant un lieu de rencontre, l’établissement est une initiative 100 % étudiante qui fait la fierté des jeunes et de leurs enseignants, et le bonheur des clients.

2 juillet 2022/Auteur: Lucas Pilleri – IJL-Réseau.Presse/Nombre de vues (367)/Commentaires (0)/
Joe Poirier: Une passion pour la fransaskoisie récompensée

Joe Poirier: Une passion pour la fransaskoisie récompensée

Joseph, dit Joe, Poirier a passé sa vie à défendre la cause fransaskoise. À 78 ans, il est récompensé pour ce dévouement en recevant, en avril dernier à Ottawa, la Médaille du souverain pour les bénévoles des mains de la gouverneure générale du Canada Mary Simon.

13 mai 2022/Auteur: Marie-Lou Bernatchez – IJL-Réseau.Presse/Nombre de vues (497)/Commentaires (0)/
La francophonie entre privilèges et marginalisations

La francophonie entre privilèges et marginalisations

Les chercheurs et membres des communautés francophones de l’Ouest et du Canada se sont rassemblés de manière virtuelle dans le cadre du colloque du Centre d’études franco-canadiennes de l’Ouest, organisé par La Cité universitaire francophone de l’Université de Régina.

6 avril 2022/Auteur: Marie-Lou Bernatchez/Nombre de vues (1036)/Commentaires (0)/
L’enseignement en français au cœur des débats

L’enseignement en français au cœur des débats

Les collèges et universités francophones en milieu minoritaire font face à d’importants défis partout au Canada.

1 mars 2022/Auteur: Marie-Lou Bernatchez – IJL-Réseau.Presse/Nombre de vues (2538)/Commentaires (0)/
Les faibles taux de rétention, revers de la médaille en immersion

Les faibles taux de rétention, revers de la médaille en immersion

Les programmes d’immersion ont augmenté dans les vingt dernières années, mais moins de la moitié des élèves restent jusqu’à l’obtention de leur diplôme.

10 février 2022/Auteur: Ericka Muzzo – Francopresse /Nombre de vues (2413)/Commentaires (0)/
Postsecondaire dans l'Ouest: la demande dépasse l’offre

Postsecondaire dans l'Ouest: la demande dépasse l’offre

Dans l’Ouest canadien, la demande pour des programmes en français est plus élevée que l’offre des établissements postsecondaires. C'est ce qui ressort des États généraux sur le postsecondaire en contexte francophone minoritaire.

8 février 2022/Auteur: Marianne Dépelteau – Francopresse/Nombre de vues (2638)/Commentaires (0)/
La francophonie, parent pauvre du postsecondaire

La francophonie, parent pauvre du postsecondaire

L’égalité est loin d’être atteinte entre les établissements postsecondaires francophones et ceux de la majorité anglophone. 

25 janvier 2022/Auteur: Francopresse/Nombre de vues (2958)/Commentaires (0)/
Revue de l'année 2021 - Éducation

Revue de l'année 2021 - Éducation

Survol de l'actualité fransaskoise durant l'année 2021 dans le domaine de l'éducation.

14 janvier 2022/Auteur: Lucas Pilleri/Nombre de vues (3202)/Commentaires (0)/
Reconnaissance nationale pour Ronald Ajavon du CÉF

Reconnaissance nationale pour Ronald Ajavon du CÉF

Ronald Ajavon du Conseil des écoles fransaskoises est reconnu parmi les 10 personnalités influentes de la francophonie canadienne de 2021.

3 janvier 2022/Auteur: Francopresse/Nombre de vues (3633)/Commentaires (0)/
Garderies à 10 $ : pas de clause linguistique pour les francophones

Garderies à 10 $ : pas de clause linguistique pour les francophones

La Fédération des communautés francophones et acadiennes craint désengagement du fédéral de sa responsabilité de protéger l'éducation de la petite enfance en français. 

 

17 décembre 2021/Auteur: Inès Lombardo – Francopresse /Nombre de vues (4527)/Commentaires (0)/
Étudier en français sans le parler : le défi des élèves allophones

Étudier en français sans le parler : le défi des élèves allophones

L’intégration des élèves allophones, de plus en plus nombreux, représente un défi pour les écoles francophones en milieu minoritaire. 

16 décembre 2021/Auteur: Marine Ernoult – Francopresse/Nombre de vues (3656)/Commentaires (0)/
Qu'est-ce que la communauté fransaskqueer?

Qu'est-ce que la communauté fransaskqueer?

La Cité universitaire francophone de Regina organisait une table ronde sur la communauté fransaskqueer, du nom d’un projet d’études sur l’identité et les expériences queer et trans des Fransaskois.

28 novembre 2021/Auteur: Estelle Bonetto – IJL-Réseau.Presse /Nombre de vues (4958)/Commentaires (0)/
RSS
1345678910Dernière

 

Nouvelles et blogue du

Conseil des
écoles
fransaskoises

Nouvelles du CÉF

Camp Voyageur

Le CÉF rappelle aux familles qu'il est partenaire de l’édition 2022 du Camp Voyageur, organisé par l’Assemblée communautaire fransaskoise (ACF). Ce partenariat permet aux familles des écoles fransaskoises de profiter d’un rabais de 15% sur les...

Camp Voyageur

Le CÉF rappelle aux familles qu'il est partenaire de l’édition 2022 du Camp Voyageur, organisé par l’Assemblée communautaire fransaskoise (ACF). Ce partenariat permet aux familles des écoles fransaskoises de profiter d’un rabais de 15% sur les...
1345678910Dernière

Le CEF sur Facebook


Back To Top