Close

Les candidats face aux électeurs de Saskatoon

Auteur: L'Eau vive/9 octobre 2015/Catégories: Saskatoon, Politique, 2015

Candidats à Saskatoon

Candidats à Saskatoon

De g. à d. : Cynthia Block (Parti libéral), Mark Bigland-Pritchard (Parti vert), Tracy Muggli (Parti libéral), Scott Bell (NPD). Photo : Gabrielle Lepage-Lavoie (2015)
SASKATOON - Une rencontre entre candidats et la communauté francophone a été organisée  à Saskatoon, le 27 septembre. Deux candidats du NPD, Scott Bell et Claire Card; deux du Parti libéral, Tracy Muggli et Cynthia Block; un du Parti vert Mark Bigland-Pritchard ont participé. Réaction de la présidente de la Fédération des francophones de Saskatoon (FFS), Gabrielle Lepage-Lavoie.

EV – Quels ont été les points principaux discutés lors de la rencontre?

GLL – La communauté francophone de Saskatoon a présenté les grandes lignes des enjeux et les priorités d’élection, inspirées en grande partie par les positions de la Fédération des communautés francophones et acadienne, avec quelques déclinaisons locales. Nous avons demandé aux candidats de se présenter (l’ordre a été tiré au hasard) et de commenter, durant cinq minutes, un des enjeux de la communauté fransaskoise. Les représentants des partis ont parlé principalement de l’immigration, des communications en français (Radio Canada), de l’éducation et la petite enfance, de la santé et la promotion de la culture ainsi que du respect de la Loi sur les langues officielles.

EV – Selon vous y a-t-il un candidat qui s’est démarqué?  

GLL – Selon moi, tous se sont bien démarqués. Ils ont chacun développé un sujet important pour la communauté, que ce soit les services d’accueil des nouveaux arrivants francophones, la santé, le respect des langues officielles ou encore l’importance de Radio Canada. Un seul candidat, Scott Bell, du NPD, s’est exprimé en grande majorité en français. Cette initiative a été bien évidemment très appréciée! Le public a ensuite pu leur poser des questions. La question de la petite enfance a été un thème récurrent de cette rencontre. Chaque candidat avait un mot à dire et même de bonnes idées comme par exemple le fait de commencer plus tôt avec des programmes d’immersion et francophones. Pourquoi ne pas l’appliquer au secteur de la petite enfance? Tous les candidats ont remercié les Fransaskois de leur avoir donné l’opportunité d’en apprendre plus sur la communauté. En fait, ils nous ont recommandé d’être plus visibles!

EV –  Encore une fois, il y avait un absent…

GLL – Oui, aucun représentant du parti conservateur n’a participé. Ce qui ne nous a pas surpris…

Imprimer

Nombre de vues (4259)/Commentaires ()

Back To Top