- vendredi 16 novembre 2018

fr-CAen-US
Close

Actualité économique

Alexandra Drame (EV)
/ Catégories: Économie, Collège Mathieu, 2014

Tourisme Saskatchewan travaille à mieux accueillir les francophones qui visitent la province

Le Collège Mathieu offrira de la formation en hotellerie et restauration

Signature d’entente entre M. Francis Kasongo et Mme Carol Lumb.

Signature d’entente entre M. Francis Kasongo et Mme Carol Lumb.

Photo : Alexandra Drame

Notre belle province grandit, et si nous ne sommes pas encore assaillis par des hordes de touristes comme aux chutes du Niagara ou dans les rues du Vieux Montréal, de plus en plus de visiteurs viennent découvrir les trésors cachés de la Saskatchewan.


À force de combats, ou grâce à l’ouverture d’esprit de certains partenaires, on assiste à des petites victoires, comme des cérémonies bilingues, des affichages dans les deux langues officielles, ou la recherche de bénévoles parlant français pour de grands événements. Mais parfois on se heurte aussi à des impasses, comme dans le cas de l’agrandissement de l’aéroport de Saskatoon pour lequel les autorités aéroportuaires s’opposent à l’affichage et l’offre de services bilingues. Pourtant,tous les aéroports du pays qui accueillent plus d'un million de passagers par année y sont tenus, et Saskatoon a franchi ce cap depuis 2009.


Conscient de certains manques en matière d’accueil touristique, Tourisme Saskatchewan a embauché, il y a plusieurs mois, une agente bilingue en la personne de Mme Kari Burgess. Grâce à cette composante dédiée à l’éducation et à la formation, le Saskatchewan Tourism Education Council (STEC) pourra mieux former et outiller les acteurs du secteur touristique, employés aussi bien qu’employeurs. 


Entente avec le Collège Mathieu

STEC vient de signer une entente avec le Collège Mathieu afin de pouvoir offrir des formations en français dans le secteur de l’hôtellerie et la restauration, des formations qui sont déjà offertes depuis 20 ans en anglais. Comme l’indique Carol Lumb, la directrice de STEC « Nous sommes un organisme gouvernemental et notre mandat provincial inclut de desservir la communauté dans son ensemble. Des partenariats avec des organismes fransaskois bien implantés permettent de mieux faire passer le message, car malheureusement, quand on est unilingue anglophone, on n’a pas toujours conscience de l’étendue de la communauté francophone et des services dont elle a besoin ».


« Nous sommes contents de faire savoir que nous proposons maintenant des programmes d’éducation en français, et que les gens pourront étudier ici, sans avoir à aller dans d’autres provinces. Nous espérons aussi les encourager à aussi rester travailler ici par la suite » poursuit Carol Lumb.


Kari Burgess nous donne plus de détails en français, ce qui est appréciable « En plus de servir les entreprises en hôtellerie et en tourisme, nous avons aussi travaillé avec les commerces, les cabinets professionnels, les clubs philanthropiques, les organismes de soins de santé, les systèmes scolaires, ainsi que certains ministères. Les formations que nous offrons visent à améliorer le service à la clientèle, rehausser les compétences des employés, attirer plus de clients, mais aussi réduire le roulement de personnel qui est parfois élevé dans l’industrie touristique. Notre formation Service Best est ainsi déjà offerte en français à Vonda par exemple. »


Selon Carol Lumb, « Il y a toujours matière à amélioration des services dans les langues officielles, même le Cri. On peut toujours mieux faire. C’est un défi, mais ce serait bien si nous pouvions offrir un accueil bilingue ou en français dans plus de villes, comme on peut le recevoir à Gravelbourg ou à Bellevue! »


Les formations qui seront offertes en français dès ce printemps contribueront en tout cas à ce que l’on puisse entendre de plus en plus « Hello! Bonjour! » lorsqu’on visite nos belles prairies.

Article précédent Immigration économique
Prochain article La coopération au-delà des coopératives
Imprimer
8761
 

Comments are only visible to subscribers.

Conseil économique et coopératif de la Saskatchewan

Nouvelles du CÉCS

Bravo Bénévoles 2018

La soirée gala du prix « Bravo Bénévoles 2018 » s’approche! Nous célébrons les bénévoles de la communauté fransaskoise!!! Inscrivez-vous pour l’événement, qui aura lieu à l’hôtel Radisson de Saskatoon le samedi 20 octobre, 2018. Pour plus de renseignements ou pour s’inscrire, svp contacter Paul Léost au 306.566.600, poste 107 / 306.533.3443 ou par courriel : Paul.Leost@cecs-sk.ca. L’article Bravo Bénévoles 2018 est apparu en premier sur CÉCS.

Workshop Prince Albert – Jay Fuller

Inscrivez-vous pour un workshop présenté par Jay Fuller le mercredi 26 septembre à Saskatoon! Pour plus de détails, veuillez consulter l’affiche. L’article Workshop Prince Albert – Jay Fuller est apparu en premier sur CÉCS.

Poste à combler au CÉCS : Chargé de projets

Le Conseil économique et coopératif de la Saskatchewan (CÉCS) est à la recherche d’un chargé de projets. Pour voir l’offre d’emploi pour ce poste, ainsi que les détails pour soumettre une candidature. Date limite pour postuler : 31 août 2018. Offre d’emploi : Chargé de projets L’article Poste à combler au CÉCS : Chargé de projets est apparu en premier sur CÉCS.
RSS
12345678910Dernière

Le CÉCS sur Facebook

Le CÉCS sur Twitter


Back To Top