- mercredi 21 novembre 2018

fr-CAen-US
Close

Actualité économique

Joana Valamootoo
/ Catégories: Économie, Immigration, 2016

De l'Algérie à la cuisine du Artful Dodger

Les dédales de l'immigration économique

Ramdane Chiouk

Ramdane Chiouk

Cuisiner d'origine algérienne installé à Regina en 2014
Photo: Joana Valmootoo (2016)
REGINA - Ramdane Chiouk, né a Tiziouzou en Algérie, est venu au Canada en 2014 visiter sa famille et a décidé de déménager à Regina pour de nombreuses raisons : la stabilité, la sécurité et la qualité de la vie dans la province. Mais il fait face à des difficultés aussi. 

Ramdane travaille comme cuisinier à l’Artful Dodger au centre-ville de Regina grâce, à un projet pilote de Avantage significatif francophone. Avec l'assistance de l'Assemblée communautaire fransaskoise (ACF), il a eu un permis de travail dispensé de « l'avis sur le marché du travail ». La gérante de l’Artful Dodger, Carol Cairn, a déclaré que grâce à lui, les clients de ce restaurant ont pu découvrir la gastronomie française et la cuisine traditionnelle arabe. De plus, « Ramdane est un bon travailleur, il met son cœur dans ce qu'il fait et il est doté d'une grande gentillesse ».

L'année dernière, Ramdane Chiouk a dû se rendre chez un consultant en immigration pour faire application pour sa résidence permanente. « Étant immigrant depuis moins de 2 ans, il n'est pas facile de trouver 10 000 $ pour payer les frais des papiers » avoue dit-il. « Avant même d'être résident permanent et de pouvoir s'offrir une maison, on a des dettes à payer pour être légal au Canada. Il n'est pas toujours facile de trouver cet argent. On vit un stress au quotidien. Il est triste que l'ACF ne puisse pas nous aider à avoir nos papiers d'immigration. »

Il y a aussi la difficulté à trouver des services en français à Regina. « Je suis francophone, je parle français mais j'ai toujours des difficultés en ce qui concerne l'anglais. Cela fait plus de deux ans que je suis à Regina mais je n'ai toujours pas de permis de conduire car il n’y a pas de services en français au Saskatchewan Government Insurance (SGI), même pas un livre en français pour pouvoir apprendre les codes de la route. Cela me décourage beaucoup car j'ai échoué le test écrit plus de 3 fois », confie Ramdane.

Ramdane Chiouk est un habitué de l'ACF, il s'est bien intégré malgré les inconvénients et est une personne très appréciée dans la communauté. Il est aussi un ambassadeur pour les autres Algériens qui ne connaissent pas les organismes francophones. Ramdane attend patiemment d'avoir sa résidence permanente pour pouvoir avoir d'autres avantages au Canada, tel que pouvoir prendre un prêt pour une maison.


Article précédent Programme Mobilité francophone
Prochain article Grandeurs et misères du néolibéralisme
Imprimer
6706

Comments are only visible to subscribers.

Conseil économique et coopératif de la Saskatchewan

Nouvelles du CÉCS

Bravo Bénévoles 2018

La soirée gala du prix « Bravo Bénévoles 2018 » s’approche! Nous célébrons les bénévoles de la communauté fransaskoise!!! Inscrivez-vous pour l’événement, qui aura lieu à l’hôtel Radisson de Saskatoon le samedi 20 octobre, 2018. Pour plus de renseignements ou pour s’inscrire, svp contacter Paul Léost au 306.566.600, poste 107 / 306.533.3443 ou par courriel : Paul.Leost@cecs-sk.ca. L’article Bravo Bénévoles 2018 est apparu en premier sur CÉCS.

Workshop Prince Albert – Jay Fuller

Inscrivez-vous pour un workshop présenté par Jay Fuller le mercredi 26 septembre à Saskatoon! Pour plus de détails, veuillez consulter l’affiche. L’article Workshop Prince Albert – Jay Fuller est apparu en premier sur CÉCS.

Poste à combler au CÉCS : Chargé de projets

Le Conseil économique et coopératif de la Saskatchewan (CÉCS) est à la recherche d’un chargé de projets. Pour voir l’offre d’emploi pour ce poste, ainsi que les détails pour soumettre une candidature. Date limite pour postuler : 31 août 2018. Offre d’emploi : Chargé de projets L’article Poste à combler au CÉCS : Chargé de projets est apparu en premier sur CÉCS.
RSS
12345678910Dernière

Le CÉCS sur Facebook

Le CÉCS sur Twitter


Back To Top