Close
Mehdi Jaouhari
/ Catégories: Saskatoon, Économie, Immigration

Une Fransaskoise honorée par la Open Door Society de Saskatoon

L’équipe de l’entreprise 7shifts
L’équipe de l’entreprise 7shifts
Crédits : Courtoisie de 7shifts

Cofondée par la Fransaskoise Andrée Charpentier, l’entreprise 7shifts a remporté, le 17 février, le Prix Pandemic Recovery lors du gala annuel des Prix de la diversité organisé par Saskatoon Open Door Society. Férue d’entrepreneuriat et fière Fransaskoise, Andrée Charpentier revient sur les raisons de cette consécration et souligne l’avantage d’être bilingue en milieu anglophone.

Andrée Charpentier
Andrée Charpentier, cofondatrice de l’entreprise 7shifts.
Crédits : Courtoisie de 7shifts

Votre entreprise a remporté le Prix Pandemic Recovery, un prix remis à une organisation qui a su intégrer et retenir des employés immigrés récemment en Saskatchewan en pleine pandémie. Que représente cette distinction pour vous ?

C’est un honneur de gagner ce prix. C’est considérable parce que le début de la pandémie était un moment très inquiétant pour nous et notre industrie. 

En quoi consiste 7shifts exactement ?

7shifts est une application pour gérer les horaires des employés dans les restaurants. Au début de la pandémie, les restaurants commençaient à fermer leurs portes et plusieurs de nos clients ne pouvaient plus payer leur abonnement. Nous avons dû laisser partir des employés temporairement. C’était un moment difficile, mais nous avons travaillé fort pour aider nos clients et nos employés. 

De quelle manière votre entreprise a-t-elle traversé la pandémie ?

Nous avons mis en place plusieurs initiatives pour retenir nos employés et nos clients pendant la pandémie. Nous avons permis à tous nos employés de travailler à distance ou de façon hybride. Cette politique se poursuivra également après la COVID-19 et offre une excellente option pour ceux qui ne se sentent pas à l'aise de travailler au bureau pendant la pandémie. 

Un groupe de travail sur le retour au bureau a été formé en 2020 pour suivre l'évolution des règles et réglementations gouvernementales et, surtout, pour assurer la sécurité de nos employés. Le groupe de travail a discuté des délais de fermeture et de réouverture de nos bureaux et des mesures de sécurité nécessaires, notamment un nettoyage supplémentaire, des postes de travail réduits, des espaces communs fermés, etc. 

7shifts a mis en place un bilan de santé COVID-19 que les employés pouvaient suivre en ligne depuis leur téléphone avant d'entrer dans le bureau. Pour la sécurité de nos employés, une politique de vaccination obligatoire a également été mise en place pour ceux qui souhaitaient travailler depuis le bureau ou assister en personne à des événements sociaux.

Comment assurer la cohésion de groupe malgré la distance ?

Prix Pandemic Recovery
Le Prix Pandemic Recovery est remis à une entreprise qui a su s’adapter à la pandémie pour retenir des employés immigrés.
Crédits : Courtoisie de 7shifts

Alors que de plus en plus d'employés décident de travailler à distance, notre équipe Workplace Experience s'est mise au travail et a proposé des idées pour s'assurer que chacun se sente inclus, quel que soit son emplacement. 

Nous avons mis en place des team builders virtuels trimestriels à l'échelle de l'entreprise. Plus récemment, nous avons organisé une fête de Noël virtuelle où tout le monde a reçu une carte-cadeau pour le dîner et a regardé un spectacle de magie virtuel pour se divertir.

Quelles sont les approches adoptées par votre organisation pour retenir et soutenir les employés nouvellement arrivés dans la province ?

L'une de nos valeurs fondamentales est de se surpasser et de faire de chaque expérience un 11 sur 10 et nous gardons cela à l'esprit lorsqu'il s'agit de soutenir les nouveaux arrivants. Dès la toute première étape du processus d'entretien et tout au long de leur emploi, nous allons au-delà pour nous assurer que leurs questions reçoivent des réponses et qu'ils disposent de tous les outils dont ils ont besoin pour réussir.

Une fois qu’un candidat retenu a signé sa lettre d'offre, nous le mettons immédiatement en lien avec un consultant en immigration pour l'aider à obtenir un permis de travail et répondre à toutes ses questions sur l'immigration au Canada. 

« J'encourage tous les Fransaskois à ne pas ignorer l’opportunité qui nous est présentée en tant que personnes bilingues. »

Nous avons également mis en place des cafés virtuels avec d'autres personnes de 7shifts qui ont suivi le même processus afin qu'ils puissent en apprendre davantage sur leur expérience et établir des liens au Canada avant leur grand déménagement.

Toute personne qui déménage de l'extérieur du Canada reçoit une prime à la signature pour l'aider à payer le coût de sa réinstallation. Nous les aidons également à trouver un logement, à obtenir un rabais sur les meubles, à prendre des rendez-vous bancaires et à obtenir un téléphone cellulaire. Nous les emmenons également faire les courses pour tous leurs articles essentiels pour la maison et faire l'épicerie afin que leur maison soit entièrement approvisionnée dès le départ.

Pensez-vous que votre identité fransaskoise vous ait aidée dans le monde des affaires ? 

Depuis le début de ma carrière, j’ai toujours apprécié les avantages d’être bilingue. Je crois qu’être fransaskoise, ça m’a donné la perspective du privilège de savoir plus qu’une langue dans un milieu principalement anglophone. C’est quelque chose qu’on ne peut jamais tenir pour acquis. Presque chaque jour, je ne rate pas une occasion de parler en français, soit avec nos clients, soit avec mes collègues. 

Souvent, les gens sont surpris d’apprendre que je viens de la Saskatchewan. J’aime toujours le fait de révéler aux gens qu’il y a des communautés francophones hors Québec et de partager mon héritage. 

Quels conseils donneriez-vous à la jeunesse fransaskoise pour s’épanouir 

J'encourage tous les Fransaskois à ne pas ignorer l’opportunité qui nous est présentée en tant que personnes bilingues. C’est parfois facile de l’oublier dans un milieu anglophone, mais je peux parler par expérience : c’est un aspect unique de notre identité, c’est très utile dans le milieu du travail, et c’est une compétence qui prend de la pratique ! Soyez fiers et ne lâchez pas !

Article précédent Une hausse du coût du lait qui divise
Prochain article Le CÉCS au cœur du mouvement coopératif depuis 75 ans
Imprimer
1191
Conseil économique et coopératif de la Saskatchewan

Le CCS sur Facebook

Nouvelles du CÉCS

2 postes à combler : Conseillers.ères en développement économique

Le Conseil économique et coopératif de la Saskatchewan (CÉCS) est à la recherche de deux Conseillers/Conseillères en développement économique (CDÉ). Date de clôture : 17 décembre 2021 Plus de détails The post 2 postes à combler : Conseillers.ères en développement économique appeared first on CÉCS.

Poste à combler : Conseiller.ère en emploi

Le Conseil économique et coopératif de la Saskatchewan (CÉCS) est à la recherche d’un conseiller(ère) en emploi).  DÉTAILS The post Poste à combler : Conseiller.ère en emploi appeared first on CÉCS.

Offre d’emploi : Coordonnateur.trice du programme Jeunesse Canada au Travail

Le Conseil économique et coopératif de la Saskatchewan (CÉCS) est à la recherche d’un Coordonnateur/Coordonnatrice du programme Jeunesse Canada au Travail dans les deux langues officielles (JCTDLO). DÉTAILS The post Offre d’emploi : Coordonnateur.trice du programme Jeunesse Canada au Travail appeared first on CÉCS.
RSS
1345678910Dernière

Actualité économique

Un sommet sur l’économie en francophonie minoritaire se tiendra cet automne Un sommet sur l’économie en francophonie minoritaire se tiendra cet automne

Un sommet sur l’économie en francophonie minoritaire se tiendra cet automne

124

FRANCOPRESSE – Le Réseau de développement économique et d’employabilité (RDÉE Canada) tiendra en septembre 2022 un Sommet national sur la francophonie économique en situation minoritaire. Pour le gestionnaire de la recherche et de l’analyse des politiques gouvernementales de l’organisme, Jean-François Parent, cet évènement sera l’occasion de faire un état des lieux et de s’assurer que la francophonie canadienne fasse pleinement partie de la reprise économique postpandémie.

Quatre projets pour les Fransaskois financés par le fédéral Quatre projets pour les Fransaskois financés par le fédéral

Quatre projets pour les Fransaskois financés par le fédéral

323

Portés par des organismes fransaskois provinciaux et locaux, quatre projets vont bénéficier de l’appui financier du Fonds de développement économique francophone de l’Ouest (FDÉFO) pour l’année 2022-2023. L’occasion de revenir sur ces initiatives et leurs bénéfices sur la vie quotidienne des Fransaskois.

Une hausse du coût du lait qui divise Une hausse du coût du lait qui divise

Une hausse du coût du lait qui divise

Depuis le 1er février, les consommateurs observent une augmentation du prix du lait sur les étagères des magasins. 

1278
RSS
1345678910Dernière
Back To Top