Close

S'exprimer autrement
Cette chronique, en collaboration avec La Cité universitaire francophone,  offre des textes dont les auteurs ont en commun d’avoir choisi le français comme langue seconde.


 

Memento mori : une aventure dans l’inconnu

Auteur: Dominique Liboiron/31 mars 2019/Catégories: Tourisme et plein air, Société, Voyages, 2019

Une grotte mystèrieuse

Une grotte mystèrieuse


Photo : Dominique Liboiron
La noirceur m’envahit. Je ne vois absolument rien et je me demande s’il y des animaux dangereux autour. Les bras étendus, je fouille le vide et je marche petit à petit pas vers l’inconnu. Je veux fuir, mais en même temps je veux à tout prix savoir ce qui est caché devant moi dans le noir.

L’incident que je décris est survenu il y a 7 ans lors de ma descente en canot de la rivière Missouri. Je venais tout juste de traverser la frontière entre les Dakotas. Autrement dit, j’avais quitté le Dakota du Nord et je me trouvais nouvellement arrivé au Dakota du Sud avec son ciel ouvert et ses vastes étendues de prairie.

En pagayant, j’ai vu une structure en pierre sur la berge. Je pensais qu’elle était tout simplement un tas de roches comme on a l’habitude de voir un peu partout en campagne. Par contre, en me rapprochant j’ai remarqué qu’elle avait des traits uniques. Donc, j’ai grimpé la berge afin de la voir de plus près.

La structure était construite en pierre et elle ressemblait à un igloo sauf que l’entrée était beaucoup plus longue et avait la forme de la lettre J. Au-dessus de l’entrée écrite en lettres bleues, il y avait une inscription en latin. J’étais surpris. On ne s’attend pas à voir du latin en plein milieu de la plaine.

L’inscription disait, « Memento mori » et se traduit comme « Souviens-toi que tu vas mourir. » Disons que ce n’est pas le genre de mot de bienvenue qu’on veut voir sur un bâtiment.

Qu’est-ce qu’il y avait à l’intérieur ? Mordu de curiosité, j’ai tenté deux ou trois pas furtifs dans l’entrée. Je ressentais encore la chaleur et la sécheresse du mois d’août, mais encore quelques pas plus loin l’ambiance a changé. Caché du soleil et du vent éternel des Prairies, le sol humide sous mes pieds émettait non seulement une belle fraîcheur, mais aussi l’odeur d’une vieille cave des maisons d’autrefois. J’étais complément dans le noir, mais au frais et confortable. Tout à coup, une pensée pas du tout réconfortante m’est venue à l’idée.

Je me suis soudainement rendu compte que l’intérieur sombre de la grotte serait la place idéale où trouver des chauves-souris ou même des serpents à sonnette. J’avoue que je ressentais une certaine angoisse, surtout en imaginant qu’une chauve-souris me volerait en pleine face ou qu’un serpent à sonnette, avec sa peau froide, glisserait sur mes sandales. Ou, encore pire, qu’il me mordrait.

Je me suis retourné et je voyais la lumière du jour qui perçait par l’entrée. Une partie de moi avait le goût de fuir la noirceur. En même, je voulais vraiment savoir ce qui se trouvait plus loin dans la grotte. J’ai décidé de ne pas écouter mon appréhension et j’ai tourné le dos à la lumière. Les bras devant moi, je me suis avancé plus loin dans l’obscurité totale.

En suivant le mur, j’ai pu deviner quand j’avais quitté le corridor de l’entrée. Maintenant, j’étais dans la partie principale de la grotte. J’ai fait de grands cercles avec mes bras, mais il n’y avait rien – juste le vide.

Figé, j’attendais que mes yeux s’habituent. Finalement, j’ai perdu patience. Je ne pouvais plus attendre. J’ai décidé de prendre une photo pour que le flash illumine le vide une fraction de seconde, assez pour voir des animaux et pour voir l’intérieur de la grotte.

J’ai déclenché mon appareil photo et la lumière blanche du flash a éclaté dans le noir. Et là! Au sol! J’ai vu un autel. Mais il a disparu aussitôt. Ma curiosité me piquait au vif. J’ai pris une deuxième photo, mais cette fois-ci j’ai pointé ma caméra vers l’autel. Grâce au flash, ce dernier a apparu momentanément avant de disparaître de nouveau. Par contre, j’ai pu le voir sur l’écran de ma caméra digitale.

En regardant l’image, j’ai remarqué qu’il n’y avait pas d’animaux et j’ai réalisé que je me trouvais probablement dans un espace sacré destiné à des cérémonies religieuses.

Autre que ça, je n’en sais rien. Avant ou depuis, je n’ai jamais vu une structure semblable à cette grotte. J’aimerais apprendre plus au sujet de celle-ci ou même au sujet de structures semblables. À date, mes recherches n’ont pas porté fruit. Mystère!

Si vous avez de l’information, SVP rejoignez-moi au dliboiron4@hotmail.com.

Imprimer

Nombre de vues (1994)/Commentaires ()

Comments are only visible to subscribers.

Theme picker

Back To Top