Close

S'exprimer autrement
Cette chronique, en collaboration avec La Cité universitaire francophone,  offre des textes dont les auteurs ont en commun d’avoir choisi le français comme langue seconde.


 

L’Afrique au programme de la Cité universitaire francophone de Regina

L’Afrique au programme de la Cité universitaire francophone de Regina

Auteur: Leslie Diaz/24 mars 2021/Catégories: Organisme, Cité universitaire francophone, Éducation, Postsecondaire, Société, Minorités visibles

Véritable plaque tournante de la programmation universitaire, de la recherche et des services offerts en français à l’Université de Regina et à l’échelle de la province, la Cité universitaire francophone de Regina proposera dès la rentrée prochaine une mineure bilingue en études africaines. Le programme, qui comporte deux cours obligatoires et quatre cours au choix, a été approuvé en février dernier

« C’est une bonne nouvelle que nous avons eue pour le Mois de l'histoire des Noirs, se réjouit Michael Akinpelu. Le premier cours d'études africaines sera offert en automne 2021 », précise le professeur adjoint de sociolinguistique à la Cité universitaire francophone.

Un déplacement en Afrique sera notamment organisé tous les deux ans pour offrir une expérience sur le terrain aux étudiants, une immersion équivalente à un cours au choix. Au moins trois des six cours devront par ailleurs être suivis en français par les étudiants.  

Un programme pour sensibiliser

André Magnan
André Magnan, directeur associé de la Cité universitaire francophone de Regina
Crédit : Courtoisie

Les deux cours obligatoires permettront aux étudiants d'approfondir leurs connaissances des civilisations africaines. « Le premier met l'accent sur l'histoire de l’Afrique, ses structures sociales et les transformations qu'elle a subies à la suite de l'esclavage et de la colonisation, précise André Magnan, directeur associé de la Cité. Le deuxième porte plutôt sur les multiples réalités actuelles de l’Afrique, selon les points de vue social, culturel, économique et politique. » 

Ce dernier ajoute que « le cours sera un lieu pour déconstruire les idées reçues, les représentations et les stéréotypes sur l’Afrique et les Africains ». Les cours à choix, eux, porteront sur le cinéma, la musique, la littérature ou bien d’autres sujets connexes tels que le développement international et la mondialisation.

L’objectif du programme est d’enrichir l’expérience et la compréhension de l'interculturalité chez les étudiants francophones et francophiles de l'Université. Il servira également à fournir une expérience bilingue au sein de l’institution pour les étudiants francophones et francophiles de n'importe quelle faculté. 

Mieux comprendre la diaspora africain

Michael Akinpelu
Michael Akinpelu, professeur adjoint de sociolinguistique
Crédit : Courtoisie

« Somme toute, le programme permettra une meilleure compréhension de l'histoire, de la culture, des politiques et des réalités sociales en Afrique », résume Michael Akinpelu. En cela, le nouveau programme rejoint la mission de la Cité qui est de répondre aux besoins de la communauté fransaskoise en termes de recherche et d’épanouissement, mais aussi d’éducation universitaire.

« Étant donné l'importance de l'immigration francophone issue de pays africains vers la Saskatchewan, nous croyons que le nouveau programme répond au besoin de sensibiliser les jeunes francophones et francophiles à la richesse de l'histoire et de la culture africaines, sans oublier les enjeux qui touchent le continent et la diaspora africaine », poursuit le professeur adjoint.

Une programmation diversifiée et pertinente pour André Magnan : « Nous cherchons véritablement à développer des compétences interculturelles et une bonne connaissance des enjeux sociaux, culturels et politiques de la Saskatchewan, et du Canada, bien sûr, mais également sur le plan international. » 

S’entourer de partenaires

Le nouveau programme sera offert en collaboration avec d'autres facultés, notamment la Faculté des arts et la Faculté des arts médiatiques, visuels et de la scène qui offrent des cours sur des thèmes africains. Une collaboration dont Michael Akinpelu se félicite : « C'est en travaillant avec d’autres facultés que nous avons pu proposer des cours sur le cinéma africain et la littérature postcoloniale », illustre-t-il.

Sur le plan communautaire, la Communauté des Africains francophones de la Saskatchewan (CAFS) n'a pas encore été impliquée dans le projet, mais des collaborations sont envisageables selon le directeur associé de la Cité, André Magnan : « Nous voyons, à l'avenir, d'excellentes possibilités de collaboration avec la (CAFS), par exemple, en invitant des membres ou des dirigeants à intervenir dans des cours d'études africaines. Nous valorisons la collaboration avec le communautaire et nous avons hâte de voir comment cela fonctionnerait avec ce programme. » 

Une telle collaboration pourrait donner lieu à des activités ponctuelles comme des foires de recherche, des colloques ou des événements culturels autour de thèmes africains. Un beau voyage dans la langue, la culture et l’histoire qui ravira les étudiants en quête de vérité et de diversité.

Imprimer

Nombre de vues (5484)/Commentaires ()

Comments are only visible to subscribers.

Theme picker

Back To Top