Close

L'Apostrohe, chronique de Frédéric Dupré

Frédéric Dupré
/ Catégories: L'Apostrophe, 2018

Un des secrets du succès

Au-delà des intérêts personnels, de sa famille ou des amis, au-delà même de sa vie privée, lorsque nous faisons partie d’une communauté ou d’une organisation, nous devons adhérer et défendre certains intérêts communs. La participation à un projet commun peut se faire par service, pour l’amour de sa profession ou de sa communauté, ou encore, pour le simple plaisir d’y participer. Quoi qu’il en soit, ce sont les valeurs et les intérêts qui vont nous guider.

Partager des intérêts avec un groupe, faire équipe, permet d’accéder à un espace de coopération qui offre des possibilités de développement autrement impossibles. C’est une expérience enrichissante dont nous avons tous besoin pour nous épanouir et être heureux.

Toutefois, notre capacité à faire fi de nos seuls bénéfices personnels au profit d’intérêts collectifs n’est pas toujours chose facile ! L’individualisme et la compétition sont encore des attributs qui définissent les relations sociales modernes. Les recherches en sociologie, en économie et en affaires démontrent, et cela depuis plusieurs décennies, que la compétition s’avère moins productive que la coopération. En raison de différentes pressions sociales, et parfois par manque de volonté personnelle, la coopération et la défense d’intérêts communs peuvent devenir secondaires et difficiles à accomplir. Et quand un bris de confiance éclot dans une relation de coopération, la méfiance s’installe et les individus se referment sur eux-mêmes pour se protéger.

Nous savons qu’ensemble, nous pouvons être plus forts, nous savons que les bonnes relations humaines auront un effet multiplicateur sur notre capacité à réaliser nos objectifs. Nous savons aussi que la coopération est la seule voie efficace au succès. Alors, considérant que les intérêts communs sont au cœur d’une coopération réussie, le secret d’une bonne coopération est de s’engager uniquement avec ceux et celles qui partagent ces intérêts. Rien ne sert de s’engager avec une organisation ou une personne seulement pour son titre ou son rôle, il faut choisir les bonnes personnes qui détiennent les compétences nécessaires, démontrent un engagement sincère et sont prêtes à défendre les mêmes valeurs. La véritable clé de ce succès demeure le choix des partenaires : choisir ceux et celles qui ont la même passion et les compétences requises pour ce projet commun. Ensuite, par cette coopération, il nous est permis de croire à l’émergence d’une véritable confiance, d’une complémentarité empreinte de fraternité sincère. Dès lors, tous les succès sont possibles.

Imprimer
947

Comments are only visible to subscribers.

Back To Top