Close

L'Apostrohe, chronique de Frédéric Dupré

Pas de financement supplémentaire pour les aînés fransaskois

La FAF ne profitera pas de la majoration de 20 % des subventions aux organismes

Conseil d'administration de la Fédération des aînés fransaksois - 2018

Conseil d'administration de la Fédération des aînés fransaksois - 2018

Le conseil d’administration de la Fédération des aînés fransaskois (de gauche à droite) Jocelyne Poirier (vice-présidente) Louis-Arthur Leblanc, Michel Vézina, Marguerite Hounjet, Juliette Denis (trésorière), Evelyn Cousin-Gaudet, Ghislaine Lepage (secrétaire), Jacqueline Plante (présidente).
Photo : Jean-Pierre Picard
Les organismes fransaskois ont presque tous reçu une lettre de Patrimoine canadien les informant que le financement pour leur programmation 2018-2019 sera majoré de 20 % cette année. La Fédération des aînés fransaskois (FAF) ne pourra malheureusement pas profiter de cet apport supplémentaire, car l’organisme reçoit son financement par le biais de l’enveloppe destinée aux projets.

Contacté à ce sujet par l’Eau vive, le service de relation avec les médias de Patrimoine canadien a confirmé que « l’annonce du 17 mai dernier concernait uniquement l’augmentation de 20% du financement de programmation des organismes communautaires appuyés par Patrimoine canadien. » Depuis plusieurs années, la FAF tente sans succès d’obtenir du financement par le biais de l'enveloppe destinée aux programmations. « Patrimoine canadien nous dit qu’ils nous financent avec l’enveloppe destinée aux projets parce qu’il n’y avait plus d’argent dans le budget pour les programmations », d’expliquer madame Agathe Gaulin, directrice générale de la FAF.

Elle aurait souhaité que Patrimoine canadien profite de la présence de ces fonds supplémentaires pour inclure son organisme parmi ceux qui reçoivent du financement pour leur programmation. « On aimerait que Patrimoine canadien nous remette dans le groupe des organismes qui reçoivent du financement de programmation. On aimerait pouvoir jouer notre rôle à 100  % et mener une programmation d’envergure. Nous sommes impliqués dans les dossiers importants de représentation des aînés comme la politique provinciale sur le vieillissement, le dossier des personnes aidantes, et de promotion de la santé. »

Il faut noter que le 20 % supplémentaire que recevront certains organismes dépasse la subvention totale de la FAF qui est de 30 000 $. « La communauté va devoir se poser la question, veut-elle un groupe d’ainés ou un regroupement de femmes ?  Si oui, organisez-vous pour qu’ils survivent. En ce moment, on doit fermer l’été et l’hiver parce qu’on n’a pas les budgets pour fonctionner à l’année » de conclure madame Gaulin.

La réponse de Patrimoine canadien mentionne que « en plus de cette augmentation de 20 p. 100, 25 millions de dollars supplémentaires seront disponibles pour les organismes financés par Patrimoine canadien entre 2019 et 2023 ». À moins de changements, la FAF devra donc attendre l'année prochaine avant de pouvoir compter sur des fonds supplémentaires.

Imprimer
1476

Comments are only visible to subscribers.

Back To Top