Close

L'Apostrohe, chronique de Frédéric Dupré

Frédéric Dupré
/ Catégories: L'Apostrophe, 2017

Là où est le péril croît aussi ce qui sauve!

Les loups viennent de prendre la Maison Blanche. Ces riches qui veulent démanteler l’État pièce par pièce vont aussi s’évertuer à déréguler les marchés financiers, à éliminer les protections environnementales et à faire de l’Amérique « a great nation again »! Ils utiliseront le nationalisme pour justifier leurs actions et ne se gêneront pas pour restreindre les droits des femmes, opprimer les plus vulnérables et éliminer toutes formes de contestation et de liberté de presse. Si ce scénario cauchemardesque se réalise, c’est la fin de la démocratie telle que nous la connaissons et l’émergence d’une société autoritaire où la Vérité ne découle plus des faits, mais du bon vouloir du détenteur du pouvoir. Trump, le monarque-businessman, vient de saisir le trône américain et sa vulgarité, son populisme et son ignorance permettent de croire que toutes les dérives politiques deviennent possibles.

Il y a de quoi être inquiet, pourtant je reste profondément optimiste, voici pourquoi :

·   L’espoir est toujours permis, mais la naïveté ne l’est plus. Tant mieux ! Les urgences sont nombreuses et imminentes. Nous sommes dans l’immédiateté, la rapidité qui n’apporte rien de durable mais qui favorise l’échange et la création de nouvelles connexions. Malgré la folie du monde, nous pouvons multiplier les contacts humains authentiques et solidaires pour mieux collaborer ensemble. La folie ambiante prend alors des airs de plaisir et de célébration.

·   Les tensions sociales s’amplifient comme une musique assourdissante qui rythme notre angoisse d’être emporté par une vague déferlante pendant notre sommeil. Pourtant, ces tensions interculturelles et sociales sont inévitables dans un monde globalisé et métissé. Il ne faut pas les rejeter et en avoir peur, mais plutôt encourager les rencontres et stimuler le dialogue dans un esprit de curiosité et de découverte. Notre diversité culturelle nous enrichit, si nous nous y engageons sincèrement. Ainsi, un potentiel humain incroyable est maintenant à notre portée!

·   La crise du système capitaliste arrogant et inhumain continue à empoisonner nos sociétés. Les inégalités et surtout la marchandisation du monde (nature et humains) provoquent des dislocations sociales profondes et mènent au décrochage complet de ce système par de nombreuses personnes. Ainsi, de nouveaux systèmes d’échanges, d’économie sociale, de mise en marché par financement populaire et de nombreuses innovations sociales émergent en réponse à cette crise. Un avenir économique différent se profile qui pourrait bien mettre fin à l’autorité du capitalisme comme seul système économique.

·   Les changements climatiques vont continuer de s’intensifier, les conséquences seront variées à travers le globe, mais de plus en plus intenses et destructives. Ces changements vont provoquer des déplacements de populations, la destruction des nombreux habitats humains et écologiques. Toutefois, le mouvement des énergies renouvelables est en cours et ne s’arrêtera pas, chaque mois qui passe permet d’accroître leur efficacité. L’ère du carbone tire à sa fin…qu’on le veuille ou non.

Nous sommes aujourd’hui bien conscients des dangers qui nous guettent mais pour plusieurs, le confort, l’indifférence et l’isolement rendent ces derniers aussi palpitants qu’une série criminelle sur Netflix. Nous avons pourtant un rôle fondamental dans cette danse de l’univers. Nous pouvons construire des liens, d’abord avec soi, ensuite avec la nature et finalement avec les gens qui nous entourent. Faisons œuvre de tisserands et relions-nous les uns aux autres dans le respect de la nature et de notre diversité. Ainsi, malgré les tyrans, les régimes autoritaires, les injustices et les inégalités, nous serons plus unis, donc mieux protégés et surtout plus confiants qu’un avenir meilleur reste toujours possible. C’est plus simple que vous ne le pensez, mais ne soyez pas naïfs.

Imprimer
3291

Comments are only visible to subscribers.

Back To Top