Close

Horizons - chronique littéraire du Cercle des écrivains de la Saskatchewan

Gaétan Clément

Et toujours si peu de temps

Y’a tant de ponts à bâtir

Tant de fleurs à cueillir

Tant d’amour à offrir

Et toujours si peu de temps

 

Y’a tant d’étoiles pour si peu de nuits

Tant d’oiseaux pour si peu de nids

Y’a tant de soleil pour si peu de jours

Tant de cœur et si peu d’amour

 

Trop de temps pour souffrir

Trop de temps pour maudire

Trop de temps pour vieillir

Et toujours si peu de temps

 

Et ça fait si longtemps, que j’attends ce temps

Que j’ai peur maintenant, car je sais oui je sens

Quand enfin j’aurai le temps, ce sera juste le temps

Le temps de partir.

Article précédent La passion du poissonnier
Prochain article Deux pirates des Caraïbes : une aventure de Jean Laffite
Imprimer
1877

Comments are only visible to subscribers.

Back To Top