Close
Aventure et plein air

Une première soirée multiculturelle réussie à Gravelbourg

GRAVELBOURG - La ville de Gravelbourg, en partenariat avec l’Association communautaire fransaskoise de Gravelbourg (ACFG) et la Communauté des Africains francophones de la Saskatchewan (CAFS), a célébré le multiculturalisme lors de la soirée du vendredi 29 novembre au centre culturel Maillard.

Robert Bowler, le maire de la ville, a rappelé dans un discours que cette célébration était la concrétisation d’un rêve du père Gravel, fondateur de Gravelbourg qu’il voyait comme la capitale francophone de l’Ouest canadien.

À l’époque, les communautés environnantes se composaient d’Anglais, d’Allemands et de Français. Dans les années 1930, la sécheresse qui sévit dans la région provoqua un exode rural massif de la population vers d’autres provinces.

De multiples origines

Dès les années 1970, le visage des Gravelbourgeois commence à se diversifier. Trois familles vietnamiennes se sont d’abord installées, toujours présentes. Puis la bourgade reçoit diverses communautés du monde : de l’Ukraine, du Mexique, de l’Inde, des Philippines, de l’Écosse, de l’Irlande, de la Hollande, de la Corée, de l’Australie de la France et de plusieurs pays d’Afrique comme la Côte d’Ivoire, le Niger, la République Démocratique du Congo, le Burundi, le Bénin, le Congo, la Mauritanie et l’île Maurice.

Pour Maria Lepage, présidente de l’ACFG, « l’organisation de cette soirée multiculturelle est importante pour la ville de Gravelbourg pour célébrer l’amitié et la solidarité entre les communautés ». Lors de la soirée, les convives ont eu la chance de déguster des plats de divers horizons et d’assister à un spectacle de danse de la culture burundaise. Regroupées au sein de la formation artistique et culturelle Inyange, des jeunes Burundaises de Regina ont présenté les danses folkloriques de leur pays d’origine pour célébrer la paix, la fraternité et la cohésion sociale. Des danses qui, dans la tradition, célèbrent aussi les jeunes mariés.

Marie Lepage s’est dite comblée du déroulement de l’évènement : « Lorsque la ville de Gravelbourg et la CAFS nous ont approchés, c’était pour faire quelque chose de différent et nous avons réussi », se félicite-t-elle. La soirée multiculturelle sera de retour dans le calendrier 2020 de la ville.

Imprimer
2007

Comments are only visible to subscribers.

Theme picker

Back To Top