Skip Navigation

Aventure et plein air

Un Canadien réalise le tour du monde sans moteur

Un Canadien réalise le tour du monde sans moteur
6324 of views

À quoi pourrait ressembler un voyage autour de la planète sans engin motorisé ? L’Ontarien Markus Pukonen le sait puisqu'il vient de l’accomplir, et cela lui a pris 8 ans.

Le tout commence le 13 juillet 2015. C’est le jour de sa fête, Markus a 33 ans et il se trouve dans sa ville natale, à Toronto.

Le producteur de documentaires prévoit un long voyage inspiré par son amour de la Terre. Même s’il n’est pas anti-moteur, il veut montrer qu’il existe des alternatives aux transports dépendants du pétrole.

Tous les moyens sont bons

Markus aime blaguer, donc il part à quatre pattes de la maison où il a grandi. Du canotage, du vélo et même du bâton sauteur, ou pogo, l’aide à rejoindre l’Ouest canadien.

Au cours de l’automne 2015, Markus traverse la Saskatchewan à vélo avant d’échanger des pédales pour des skis. Sa traversée de la Colombie-Britannique dans le froid de l’hiver représentera l’un des plus gros défis de tout le voyage, concédera-t-il.

Image
Photo : www.routesofchange.org Au cours de ses 8 ans de voyage sans moteur, Markus Pukonen a visité 32 pays.

Le climat plus tempéré de la côte lui permet de reprendre un vélo au début de l’année 2016 jusqu’à San Francisco d’où il part en voilier au printemps en direction d’Hawaii.

En se dirigeant toujours vers l’ouest, il passe ensuite aux Philippines et rejoint Hong Kong le 29 avril 2017. Markus a presque 35 ans et il embarque à vélo encore une fois pour passer en Chine, au Vietnam, au Laos, au Cambodge, en Thaïlande, en Malaisie, à Singapour, en Indonésie, au Myanmar, en Inde, au Népal et de nouveau en Inde lorsque la pandémie frappe début 2020.

Un long périple

Markus patiente en Inde pendant 8 mois avant de reprendre son chemin. Il traverse l’océan Indien en voilier et longe la côte est de l’Afrique pour gagner le cap de Bonne-Espérance en février 2022 d’où il entreprend une traversée de l’océan Atlantique.

Le Canadien rejoint le Brésil à la fin juin. Avant de retourner en Amérique du Nord, il lui reste à monter la côte de l’Amérique du Sud et traverser les Caraïbes avant d’arriver en Floride, une destination qu’il atteint au mois de mars cette année. Pour le dernier petit bout, Markus décide de marcher jusqu’en Virginie et de pédaler ensuite jusqu’aux Grands Lacs.

Après 2 917 jours de son odyssée, Markus arrive à Toronto le 8 juillet 2023. Il aura parcouru environ 73 000 km, soit près de 45 350 miles.

Qu’a-t-il appris au cours de ces 8 ans ? Le Torontois ne veut pas d’une vie passée à ne pas faire ce qu’il aime. À la fin de ses jours, Markus ne veut rien regretter.

En outre, le voyageur s’est rendu compte qu’il était beaucoup plus résilient qu’il ne le pensait. L’aventurier sait mieux accepter la vie comme elle se présente à lui et vivre dans le moment présent.

Pour en lire plus, visitez routesofchange.org.

Comments are only visible to subscribers.