Close

Aventure et plein air

Dominique Liboiron
/ Catégories: Aventure et plein air

Un ancien combattant en marche de Vancouver à Ottawa

Image
L’ancien combattant James Topp.
Photo : Compte Facebook de Canada Marches

Le 20 février, l’ancien combattant James Topp a entrepris, à pied, un voyage de 2 669 miles, ou 4 295 km, de Vancouver à Ottawa. Parmi les nombreux facteurs qui motivent James Topp dans sa longue excursion figure sa défense de la liberté. 

La décision de l’ancien militaire de traverser cinq provinces à la marche s’explique en partie par l’importance qu’il accorde à la liberté de choisir quelles substances peuvent être injectées dans son corps. 

L’ancien combattant a servi dans les Forces armées pendant plus de 25 ans, y compris en Afghanistan. Après sa retraite en 2019, il s’est enrôlé dans la réserve et est devenu un membre civil de la GRC. 

En raison de son opposition aux obligations vaccinales pour les employés fédéraux, il a perdu son poste à la GRC et la réserve cherche également à mettre un terme à son engagement. 

Loin d’être découragé par la situation, James Topp se dit motivé par son voyage : « Ça m’a aidé à trouver un sens du devoir que je n’ai jamais connu auparavant », dit-il. Par l’entremise de son exploit, il veut donner une voix aux gens qui, comme lui, ont perdu leur emploi ou leur entreprise et la liberté d’aller où ils veulent.

Pour accomplir ses buts, le résident de Hope, en Colombie-Britannique, souhaite marcher en moyenne 25 miles, ou 40 km, par jour. Ce faisant, il compte arriver à Ottawa dans 3 ou 4 mois. 

James Topp a commencé son trajet au monument de Terry Fox à Vancouver. L’ancien soldat affirme son respect pour cette légende qui, indique-t-il, est un symbole de « détermination, dévotion et persévérance ».

Lors de sa tentative de traverser le Canada, Terry Fox avait couru 3 339 miles, ou 5 373 km, en 143 jours avant que le cancer atteigne ses poumons. L’athlète de 22 ans avait quitté Saint-Jean de Terre-Neuve le 12 avril 1980 et avait terminé son marathon de l’espoir le 1er septembre près de Thunder Bay, en Ontario. Il est décédé le 28 juin 1981. Depuis, plus de 750 millions de dollars ont été prélevés en son nom pour l’étude du cancer. 

Quant à James Topp, il ne cherche pas à prélever de fonds pour une cause. Cependant, il accepte des dons de nourriture ou d’hébergement afin de l’aider dans son trajet. James Topp indique que les gens qui veulent donner de l’argent peuvent faire un don à Wounded Warriors Canada, un organisme qui soutient les anciens combattants blessés.  

En outre, James Topp encourage les Canadiens à acheter un café pour quelqu’un derrière eux dans la file d’attente, et ce, afin d’encourager le voisinage et l’entraide entre citoyens durant cette période difficile. 

Pour suivre électroniquement le progrès quotidien de James Topp, rendez-vous sur www.canadamarches.ca. Et si vous avez vraiment le goût de l’aventure, James Topp vous invite à marcher avec lui. 

Imprimer
646

Comments are only visible to subscribers.

Back To Top