Skip Navigation

Une soirée à micro ouvert bilingue

Une soirée à micro ouvert bilingue
1662 of views

La toute première soirée à micro ouvert bilingue (Open Mic Night bilingue) s’est tenu le 21 septembre au bar The Lazy Owl de l’Université de Regina. Avec l’intention de réitérer l’événement, les organisateurs comptent bien souligner la présence du français dans l’institution.

La soirée était organisée par l’Union des étudiants de l’Université de Regina et la Cité universitaire francophone.

Depuis le mois de janvier de cette année, l’Union a organisé une série de soirées à micro ouvert pour la communauté universitaire de l’Université de Regina.

L’organisation veut désormais souligner la présence du français sur le campus en invitant les francophones et francophiles à y participer.

Une nouvelle formule ?

C’est Jermain McKenzie, représentant des étudiants en inclusion, diversité, équité et accessibilité, qui a envisagé un événement ouvert et informel où tout le monde serait le bienvenu pour faire part de son talent musical ou humoristique.

« C’est la première fois qu’on collabore avec une autre organisation sur le campus, explique Neil Petrich, responsable des communications pour l’organisation étudiante. La Cité nous a contactés afin de planifier un événement bilingue. »

La soirée à micro ouvert s’est imposée comme la formule idéale pour inclure les deux langues officielles. Les participants peuvent s’inscrire avant l’événement ou le soir même pour faire une prestation de danse, chant ou comédie.

« On peut apprécier la musique sans comprendre les paroles, relève Neil Petrich. La population d’étudiants internationaux à l’Université de Regina est large. J’imagine qu’ils apprécieraient l’occasion de performer dans leur langue maternelle. »

« Le français, c’est aussi le fun ! »

Bien que ce soit la première collaboration avec une organisation universitaire, l’Union des étudiants a déjà travaillé avec SaskMusic pour parfaire l’expérience des soirées à micro ouvert.

« À chaque Open Mic, il y a toujours un artiste sponsorisé par SaskMusic qui se joint aux autres performers. D’habitude, un participant peut avoir 10 minutes sur scène, mais l’artiste invité peut avoir 20 à 40 minutes », précise Neil Petrich.

En outre, un représentant de SaskMusic est présent aux soirées pour donner son avis et informer les personnes intéressées des programmes et des ateliers offerts par son organisation.

 

La Cité universitaire reconnaît que URSU organise un grand nombre d’événements qui touchent tout le campus.

Le but est de faire vivre le français partout sur le campus

« Nous aimons collaborer avec nos collègues et autres facultés de l'université, commente Estelle Pessemier, agente de marketing et recrutement pour la Cité. Nous souhaitions apporter notre touche francophone aux soirées Open Mic de l’Union des étudiants.

Et d’ajouter : « Le but est de faire vivre le français partout sur le campus et de montrer aux autres étudiants que le français, c'est aussi le fun ! »

Un succès grandissant

« Les Open Mic deviennent de plus en plus populaires, se félicite Neil Petrick, aux communications pour l’Union des étudiants. La première soirée en janvier a accueilli environ 30 spectateurs et, cet été, on a atteint plus de 100 spectateurs ! »

Les organisateurs sont confiants pour la suite, notant que les soirées à micro ouvert connaissent un certain engouement dans la capitale saskatchewanaise. 

« Si la formule a du succès, nous pourrons réitérer l'événement dans le futur », promet ainsi Estelle Pessemier.

À noter que les soirées à micro ouvert ne sont pas réservées aux étudiants. Des membres de la communauté, dont les enfants, sont bienvenus.

Pour se renseigner sur la prochaine soirée à micro ouvert bilingue, rendez-vous sur la page Facebook de l’Union des étudiants de l’Université de Regina.