Close
Art et culture

Six conseils pour améliorer vos photos d’animaux sauvages

Une des grandes joies du plein air est de voir des animaux sauvages. Des photos de ces créatures nous permettent d’en garder un souvenir et de partager la rencontre avec nos amis. Voici des secrets professionnels pour améliorer vos photos de la faune.

#1 Si vous ne retenez qu’un seul conseil, rappelez-vous d’effectuer la mise au point sur les yeux de l’animal. Les yeux donnent vie à la photo. De plus, ils créent un rapport entre le sujet et ceux qui regardent l’image.

#2 Cela étant dit, évitez de regarder des animaux sauvages dans les yeux afin de ne pas les mettre mal à l’aise. À la place, regardez-les à travers votre appareil photo ou sur l’écran. Ils seront moins conscients d’être vus s’ils ne voient pas vos prunelles. La plupart des mammifères et des oiseaux n’ont pas l’habitude de se fixer dans les yeux. Si c’est le cas, il s’agit de moments de conflit ou lorsqu’un prédateur dévisage sa proie. Ainsi, un animal que l’on scrute dans le blanc des yeux risque de fuir.

#3 En s’approchant de la faune, évitez les mouvements soudains. Marchez lentement et bougez vos bras avec fluidité. N’avancez pas directement vers votre sujet. Approchez-vous plutôt sur un angle. De plus, il vaut mieux faire trois ou quatre pas et s’arrêter un moment afin que l’animal s’habitue à votre présence. La photographie en nature exige souvent de la patience. Faute du monde moderne, nous sommes accoutumés aux résultats immédiats. Pour leur part, les animaux ne sont pas esclaves de la gratification instantanée. Ils favorisent la sécurité. En revanche, les animaux qui vivent à proximité des humains, soit dans des terrains de camping soit dans certains parcs nationaux, tolèrent mieux qu’on s’approche d’eux et ils rendent la tâche plus aisée.

#4 Observez le langage corporel des animaux. Ils communiquent l’intérêt, la crainte et même la curiosité. La capacité de lire ces sentiments vous permet de juger s’il vaut mieux s’approcher ou se figer. Cette capacité permet également de savoir quand les animaux ont l’intention de venir plus prêt. Le plus souvent, laissez-les s’approcher de vous. Cette méthode produit souvent les meilleures photos parce qu’ils sont moins craintifs.

#5 La faune bouge beaucoup, ce qui peut causer des photos ratées. Pour augmenter la probabilité de saisir une image de qualité, ajustez votre appareil photo afin qu’il prenne plusieurs images de suite au lieu d’une seule image à la fois. En outre, cette technique aide à capter une photo au moment où l’animal fait quelque chose d’intéressant.

#6 Enfin, lorsque que vous avez pris votre photo, laissez le mammifère, le reptile ou l’oiseau tranquille. De longues interactions peuvent lui causer du stress.

Pour résumer, rappelez-vous surtout de vous focaliser sur les yeux, mais ne regardez pas l’animal directement. Bougez lentement sans vous presser. Lisez attentivement le langage corporel des animaux. Si possible, laissez la faune s’approcher de vous. Et une fois que vous avez saisi l’image, retirez-vous. Bonne chance !

Imprimer
1030

Theme picker


Conseil culturel fransaskois

 


 

Nouvelles du CCF

Le CCF sur Facebook




Back To Top