Close
Art et culture
Yohan Dupré
/ Catégories: Cinéma

Michael Haneke : un réalisateur à (re)découvrir

Haneke, Micheal
Michael Haneke au festival de Cannes en 2009
Crédit : Georges Biard

Peu de réalisateurs ont obtenu le même niveau d’accomplissement que Michael Haneke. À 78 ans, le réalisateur autrichien a gagné plusieurs césars, un oscar et de nombreuses reconnaissances au Festival de Cannes. 

Mais ce qui rend la carrière de Michael Haneke intéressante, c’est sa versatilité à travers les genres du cinéma, les nations et les langues : français, anglais, allemand et danois. Il est rare pour un réalisateur de créer des films dans une langue qui ne soit pas la sienne, mais Haneke comprend avant tout le langage du cinéma qui surpasse les distinctions linguistiques.

Les plus gros succès d’Haneke ne sont pas dans sa langue maternelle, mais plutôt en français. Il a travaillé avec Isabelle Huppert pour La pianiste (2001), Le temps du loup (2003), Happy End (2017) et Amour (2012), avec Juliette Binoche pour Caché (2005) et Code inconnu (2000), et Daniel Auteuil pour Caché (2005).

Haneke est aujourd’hui reconnu comme un maître du cinéma français. Au début de sa carrière en France, Haneke parlait à peine la langue et la majorité de ses acteurs n’étaient pas français non plus. Dans plusieurs scènes de Code Inconnu et de La Pianiste, des acteurs étrangers jouaient même en allemand et les scènes étaient ensuite doublées en français en postproduction ! 

Plusieurs seront familiers avec Amour, drame touchant d’un couple à la fin de sa vie, un film pour lequel Haneke a remporté un oscar pour le meilleur film en langue étrangère. D’autres connaîtront Caché, un thriller psychologique avec un message subliminal sur la violence franco-algérienne pour lequel Haneke a obtenu le prix de la mise en scène à Cannes. 

Plus récemment, son film Happy End, un drame de famille, a été nommé pour la palme d’or à Canne. Malgré son histoire simple, le film cachait une satire froidement humoristique de la bourgeoisie, à laquelle certaines critiques n’ont pas bien réagi.  

Haneke aborde souvent des thèmes similaires : le pouvoir de la bourgeoisie, l’ignorance des Français face aux souffrances des populations moins nanties, ou bien même la présence de la violence au cinéma. Haneke présente souvent ses films d’une manière à la fois comique et perturbante, presque kafkaesque. Ce qui est sûr, c’est que Michael Haneke n’aime pas se limiter à un genre. Aucun de ses films ne se ressemble, même si le message est souvent semblable. 

Ses films bénéficient tous d’une cinématographie propre au réalisateur : pas de superflu dans le plan de Haneke, la mise en scène est souvent parfaite, un travail souvent comparé à celui de Kubrick. Ses images sont réalistes, rarement recolorisées, souvent froides, et le blanc et le gris sont ses couleurs privilégiées. Haneke sait aussi mettre en valeur le jeu de ses acteurs : il comprend l’importance de la collaboration en production et laisse beaucoup de liberté à ses comédiens dans leur jeu. 

Michael Haneke est un réalisateur qui sait dépasser les barrières de genre ou de nationalité. Il mérite d’être plus connu encore car il a créé plusieurs des meilleurs films français du 20e siècle. Les amoureux du cinéma gardent un souvenir impérissable de ses films.

Imprimer
2941

Conseil culturel fransaskois

 


 

Le CCF sur Facebook




Back To Top