Close
Art et culture

Des artistes visuels fransaskois trouvent leur écho

Quatre artistes fransaskois, quatre méthodes de création et un thème commun. Voici ce que l'exposition ÉCHOS offre au public dans le cadre du projet Mentorat et visibilité développé par le Conseil culturel fransaskois (CCF). L'exposition virtuelle est en ligne depuis le début du mois de novembre via la plateforme YouTube.

Les quatre artistes mis en avant dans cette exposition virtuelle sont Estelle Bonetto, Jesse Fulcher Gagnon, Allysha Larsen et Jeff Morton. Pendant un an, ils ont été accompagnés par Serge Murphy, commissaire artistique et critique en arts visuels basé à Montréal, afin de proposer une ou plusieurs œuvres liées à leur démarche.

« C'est vraiment génial, c'est une opportunité incroyable d'avoir un mentor, confie Estelle Bonetto, artiste en arts visuels à Regina. C'était une chance unique d'avoir ce réseautage et des discussions avec les autres artistes. En tant qu’artistes, nous n'avons pas souvent l'occasion de travailler avec les autres, on est plutôt isolés. Avec Serge, j'ai pu élargir mes pratiques, voir plus loin, essayer de nouvelles choses. »

Du mentorat inspirant

L'encadrement du mentor a été bénéfique pour celle qui pratique la photographie. « Mon art est très chaotique. (...) J'ai beaucoup aimé la manière dont Serge me conseillait. Un regard extérieur aide à ne pas trop s'éparpiller », analyse l’artiste dont le projet met en scène des praticiens de yoga vus à travers le prisme d’un miroir pour un résultat de près de 500 photographies.

L’expérience a été tout autant enrichissante pour Jesse Fulcher Gagnon, basé à Saskatoon. « Le fait d'avoir fait l'exposition virtuellement m'a permis d'ajouter des animations en plus de mes dessins », se réjouit l'artiste multidisciplinaire qui suit présentement une maîtrise en arts visuels.

Le jeune artiste de 29 ans propose plusieurs œuvres issues d’un univers imaginaire comportant des dessins surréalistes, offrant ainsi une histoire improbable et surprenante. « Le monde est occupé, tout comme nos esprits », explique-t-il de manière poétique. La présence du mentor lui aura été très utile pour canaliser son inspiration : « C'est toujours bon d'avoir une personne qui t'encadre et qui peut te donner des conseils. »

À l’origine, l’exposition devait se tenir à la galerie BAM de Saskatoon au printemps 2020. Mais à cause de la pandémie, l’exposition n’a pas pu se réaliser en galerie. Aurélie Labrière, coordonnatrice de projets au Conseil culturel fransaskois explique : « Quand on a su qu'on ne pourrait pas faire l'exposition de manière physique comme c'était prévu en mai de cette année, on a décidé de passer à un format virtuel en discutant tous ensemble de cette grande aventure qui était nouvelle pour tout le monde. »

Grâce au numérique, les quatre artistes et leur démarche ont finalement pu trouver leur écho avec le public.

Le projet Mentorat et visibilité du CCF a pour mission de soutenir la professionnalisation d'artistes visuels francophones ou francophiles.

Imprimer
1353

Theme picker

Index - Culture

Previous Next

Conseil culturel fransaskois

 


 

Nouvelles du CCF

Le CCF sur Facebook




Back To Top