Close
Art et culture

Brigitte et le caneton, un livre à découvrir en famille

Image
Crédit : Éditions de la nouvelle plume

Écrit par Hélène Flamand et illustré par Andrew S. Davis, Brigitte et le caneton est la dernière publication des Éditions de la nouvelle plume (ÉNP). Sorti le 24 janvier, l’ouvrage vient étoffer la collection P’tits copains de la maison d’édition, destinée à encourager la lecture en français aux tout-petits.

Si Hélène Flamand, l’auteure du livre, est titulaire d’un doctorat en psychologie scolaire et enseigne au Campus Saint-Jean de l’Université de l’Alberta, à Edmonton, elle s’inspire avant tout de son expérience de mère de deux enfants pour écrire ses livres.

« J'ai commencé à écrire pour amuser mes propres enfants quand ils étaient eux-mêmes à l'âge préscolaire, confie l’écrivaine qui résidait auparavant en Saskatchewan. Les histoires que j'écris ont souvent un point de départ dans la réalité, tel qu’un incident qui nous est arrivé. »

Des histoires accessibles

Image
Avec leurs huit publications en littérature jeunesse, les Éditions de la nouvelle plume (ÉNP) accordent de l'importance à la publication de livres pour enfants.
Crédit : Sarah Vennes-Ouellet

Hélène Flamand écrit des livres pour la collection P’tits copains des ÉNP depuis 2009. Brigitte et le caneton est le huitième livre de cette collection destinée aux enfants préscolaires.

« Mes histoires contiennent souvent des valeurs importantes et, parfois, des leçons de vie. Mais le but premier était d'amuser mes propres enfants qui sont maintenant adultes », ajoute l’auteure.

Entre 2009 et 2011, Hélène Flamand a publié chez les ÉNP cinq livres mettant en vedette Chouchou et Coton, deux lapins qui apprennent de leurs expériences et de leurs erreurs.

Brigitte et le caneton est, lui, le troisième livre racontant l’histoire de la petite fille Brigitte et de son amour pour les canards qu’elle croise sur sa ferme ou dans les environs. Personnage central de ces aventures, Brigitte est directement inspirée de la fille de l’auteure.

« Brigitte, c'était un peu au départ ma fille, Beatriz. La première histoire de cette série, écrite quand elle avait environ cinq ans, est partie d'une histoire réelle qui nous est arrivée. Il va sans dire que le personnage a évolué depuis puisque ma fille a vingt-cinq ans », raconte Hélène Flamand.

Lire en français avec les tout-petits

Martine Noël-Maw, directrice générale des ÉNP, croit en l’importance de publier des livres en français pour les enfants de l’Ouest et du Nord canadiens, l’une des missions que se donne la maison d’édition fransaskoise. 

Hélène Flamand elle-même est consciente du rôle que ses livres jouent dans le développement linguistique des francophones en milieu minoritaire : « Je lis souvent mes livres dans les écoles francophones ou en immersion. La littératie précoce, c'est important pour le développement langagier », exprime la psychologue scolaire.

La littératie précoce, c'est important pour le développement langagier

Et d’ajouter : « J'étais très consciente, en écrivant, de l'importance d'un vocabulaire français accessible, avec des mots communs ou facilement compréhensibles, ou avec des verbes au présent, mes propres enfants ayant grandi en milieu minoritaire. »

Les ÉNP publient des albums pour enfants depuis leurs débuts et s’assurent depuis 2009 de sélectionner des manuscrits destinés aux jeunes lecteurs de façon régulière. La directrice explique que la collection P’tits copains ne s’adresse pas qu’aux tout-petits, mais aussi « indirectement aux parents et grands-parents ».

« On adopte des habitudes de lecture très jeune, renchérit Martine Noël-Maw, elle-même auteure. Il est donc important pour nous que les parents aient accès à du matériel en français pour développer l’attachement émotif à la langue première. »

Brigitte et le caneton d’Hélène Flamand vise ainsi les familles qui désirent initier leurs enfants en bas âge à la lecture en français. Pour plus de renseignements, rendez-vous sur le site web des Éditions de la nouvelle plume (ÉNP).

Imprimer
907

Conseil culturel fransaskois

 


 

Le CCF sur Facebook




Back To Top