Close
Venir à bout de l’itinérance : possible, mais complexe
Venir à bout de l’itinérance : possible, mais complexe

Venir à bout de l’itinérance : possible, mais complexe

Combien y a-t-il de sans-abri au Canada ? Difficile à dire puisqu’il n’y a aucun chiffre précis et récent. Mais selon des experts, la pandémie de COVID-19, couplée à une inflation galopante et à une crise du logement sans précédent, a fait basculer de nombreuses personnes dans la rue. Venir à bout de l’itinérance reste possible, à condition d’investir massivement dans le logement social. Des spécialistes en discutent.

Un manifeste pour la sécurité et la solidarité de nos communautés!
Un manifeste pour la sécurité et la solidarité de nos communautés!

Un manifeste pour la sécurité et la solidarité de nos communautés!

Le Manifeste pour des collectivités équitables, sécuritaires et solidaires en francophonie canadienne est issu du forum L’équité à l’horizon : Genres et francophonie, parlons des défis, tenu à Ottawa les 16 et 17 septembre 2022.

Le Commissariat aux langues officielles épingle l’aéroport de Winnipeg
Le Commissariat aux langues officielles épingle l’aéroport de Winnipeg

Le Commissariat aux langues officielles épingle l’aéroport de Winnipeg

FRANCOPRESSE – Selon un rapport préliminaire d’enquête du Commissariat aux langues officielles dont Francopresse a obtenu copie, l’Administration aéroportuaire de Winnipeg ne respecte pas toutes ses obligations en matière de bilinguisme qui sont prévues dans la Loi sur les langues officielles. Sur les 26 plaintes déposées, le commissaire a jugé que 25 étaient fondées.

La participation des Autochtones à la Première Guerre mondiale : une question de respect et d’égalité
La participation des Autochtones à la Première Guerre mondiale : une question de respect et d’égalité

La participation des Autochtones à la Première Guerre mondiale : une question de respect et d’égalité

FRANCOPRESSE (Entretien) – Lors de la Première Guerre mondiale, des milliers d’Autochtones ont servi dans les Forces armées canadiennes. John Moses, membre des bandes Delaware et Upper Mohawk des Six Nations du territoire de la rivière Grand en Ontario, revient sur ce pan de l’Histoire toujours vivant dans la mémoire collective et intrinsèquement lié au respect des droits autochtones.

Les effets de la pandémie sur les francophones à l’étude
Les effets de la pandémie sur les francophones à l’étude

Les effets de la pandémie sur les francophones à l’étude

Un atelier participatif sur l’impact de la pandémie sur les familles francophones en Saskatchewan a été présenté dans le cadre du Rendez-vous fransaskois le 5 novembre. La rencontre était animée par la docteure Anne Leis, accompagnée de la gestionnaire du projet Elyse Proulx-Cullen, étudiante au doctorat.

Prévenir l’épuisement professionnel
Prévenir l’épuisement professionnel

Prévenir l’épuisement professionnel

Francine Proulx-Kenzle, bien connue dans la communauté fransaskoise en tant que formatrice de premiers soins en santé mentale, a remplacé Roger Gauthier pour un atelier sur le burn-out, ou épuisement professionnel, auquel une trentaine de participants ont assisté. Un thème qui a visiblement touché les membres de la fransaskoisie.

L’art au secours de la santé mentale
L’art au secours de la santé mentale

L’art au secours de la santé mentale

Dans le cadre du Rendez-vous fransaskois, l’après-midi du samedi 5 novembre a été l’occasion de participer à plusieurs ateliers sur le thème de la santé mentale. Deux d’entre eux mettaient en lumière la relation bénéfique entre la santé mentale et l’art.

Le mauvais genre de l’histoire
Le mauvais genre de l’histoire

Le mauvais genre de l’histoire

Julie Gillet est directrice du Regroupement féministe du Nouveau-Brunswick.

Octobre est le Mois de l’histoire des femmes au Canada. L’occasion de faire le point sur la place des femmes dans les manuels scolaires et les imaginaires collectifs. Et de constater les progrès qu’il reste à faire.

Loi sur les langues officielles : la ministre est « inquiète »
Loi sur les langues officielles : la ministre est « inquiète »

Loi sur les langues officielles : la ministre est « inquiète »

La ministre des Langues officielles Ginette Petitpas Taylor souhaite voir le projet de loi C-13 adopté avant Noël. Inquiète du silence et des « petits jeux » des conservateurs, elle trouve que le temps presse. Malgré tout, la femme politique confirme qu’elle ira de l’avant avec le Plan d’action pour les langues officielles, même si le projet de modernisation de la Loi sur les langues officielles est adopté en retard.

Les médias communautaires francophones devant des experts en Belgique
Les médias communautaires francophones devant des experts en Belgique

Les médias communautaires francophones devant des experts en Belgique

COLLABORATION SPÉCIALE – Malgré la perception que les médias traditionnels en milieu minoritaire perdent du terrain, ils demeurent l’outil de choix lorsque les droits des francophones hors Québec sont attaqués. Quatre journalistes membres de Réseau.Presse ont souligné cette réalité lors d’un colloque sur les minorités linguistiques à l’Université de Mons, en Belgique.

Être femme ou être francophone en situation minoritaire
Être femme ou être francophone en situation minoritaire

Être femme ou être francophone en situation minoritaire

FRANCOPRESSE – Les femmes francophones en situation minoritaire, au croisement de multiples discriminations, sont plus que jamais victimes de discours haineux. Grandes oubliées des luttes, elles doivent trop souvent renoncer à une partie de leur identité. Ce constat vaut également pour les personnes LGBTQIA+. Le 16 septembre, l’Alliance des femmes de la francophonie canadienne a organisé un forum à Ottawa pour aborder ces défis. 

Définir un lit francophone pour être mieux servi
Définir un lit francophone pour être mieux servi

Définir un lit francophone pour être mieux servi

LIBRE OPINION – Nous sommes nombreux à avoir connu une mère, un grand-père, un ami ou une tante, parlant français, qui a été placé dans un foyer de soins de longue durée sans services en français. Une situation très difficile pour tout le monde, y compris pour le personnel soignant. Les barrières linguistiques amènent des problèmes de toutes sortes, que ce soit dans les soins accordés ou pour exprimer son état de santé et se faire comprendre. Des études récentes démontrent que la langue est un élément essentiel pour une meilleure qualité de soins.

Pédaler pour la bonne cause
Pédaler pour la bonne cause

Pédaler pour la bonne cause

Le 29 août dernier, le Réginois Don Durrel Bizoza a terminé ce qu’il qualifie être « son plus gros défi de l’année » : 1 219,2 km à vélo. Au passage, il aura récolté 662 dollars pour aider les enfants atteints de cancer.

La passion de l’enseignement, d’un continent à l’autre
La passion de l’enseignement, d’un continent à l’autre

La passion de l’enseignement, d’un continent à l’autre

D’aussi loin qu’elle se souvienne, Kymber Zahar a toujours voulu enseigner. Diplômée en 2019, la francophile de Saskatoon est partie en août 2021 au Nigéria pour occuper le poste de directrice adjointe d’une école à Lagos. Et la jeune femme de 26 ans ne compte pas s’arrêter là, motivée par son rêve d’enseigner sur tous les continents.

RSS
1345678910Dernière
Back To Top