Close

En quelques mots

 

 

Les besoins en et soins infirmiers la bilingues toujours criants en Saskatchewan
Les besoins en et soins infirmiers la bilingues toujours criants en Saskatchewan

Les besoins en et soins infirmiers la bilingues toujours criants en Saskatchewan

Alors que la cérémonie de remise des diplômes de la première cohorte du programme bilingue de sciences infirmières de La Cité universitaire francophone de Regina a eu lieu le 7 avril dernier, le nombre de praticiens capables de prodiguer des soins en français dans la province semble toujours insuffisant.

La diversité linguistique, une sagesse africaine
La diversité linguistique, une sagesse africaine

La diversité linguistique, une sagesse africaine

On entend souvent dire que l’avenir de la Francophonie se trouve en Afrique. Cette proposition relève de l’accroissement démographique au sein des pays africains dans lesquels le français est parlé. On pourrait aller plus loin en admettant que l’avenir de la Fransaskoisie dépend en partie de l’immigration francophone issue de ce continent.

Un monde sans guerre, une utopie?
Un monde sans guerre, une utopie?

Un monde sans guerre, une utopie?

Alors que la Russie ne donne aucun signe de vouloir mettre fin à la guerre en Ukraine, le public canadien est bombardé d’images et subit les contrecoups des interruptions du fonctionnement de l’économie mondiale. Que nous le voulions ou non, qu’il y ait eu déclaration de guerre ou non, nous sommes en guerre. Étant donné notre impuissance, comment répondre à une situation qui nous rejoint dans notre quotidien? Un monde sans guerre est-il même pensable?

Une doctorante fransaskoise veut faire valoir la neurodiversité
Une doctorante fransaskoise veut faire valoir la neurodiversité

Une doctorante fransaskoise veut faire valoir la neurodiversité

Gagnante de la Finale de l’Ouest du concours Ma thèse en 180 secondes organisé par l’Association francophone pour le savoir de l’Alberta (ACFAS) le 30 mars dernier, Elyse Proulx-Cullen, doctorante en sciences de la santé à l’Université de la Saskatchewan, se rendra à la finale nationale le 11 mai prochain.

L’Ordre de Gabriel Dumont, de père en fille
L’Ordre de Gabriel Dumont, de père en fille

L’Ordre de Gabriel Dumont, de père en fille

Le 25 mars dernier, Doris McDougall, originaire de Saint-Louis en Saskatchewan, a reçu la prestigieuse médaille d’or de l’Ordre de Gabriel Dumont. Un honneur que la Métisse francophile a reçu de l’Institut Gabriel Dumont, lui rappelant le souvenir de son père lui-même décoré par ce prix il y a une trentaine d’années.

Vers la création d’une Charte fransaskoise des valeurs
Vers la création d’une Charte fransaskoise des valeurs

Vers la création d’une Charte fransaskoise des valeurs

Dans le cadre du projet Mieux-vivre ensemble du Partenariat provincial interculturel (PPI) et de son plan stratégique sur cinq ans, un sondage a été mené en mars et avril afin de créer une Charte des valeurs. Un outil pour renforcer la cohésion, le sentiment d’appartenance et l’engagement au sein de la communauté fransaskoise.

Le parcours exceptionnel de la famille Mayes
Le parcours exceptionnel de la famille Mayes

Le parcours exceptionnel de la famille Mayes

Descendante de colons d’origine africaine en Saskatchewan, la fransaskoise Lesa Mayes-Stringer a présenté un atelier sur l’histoire et l’apport de la culture africaine au Canada.

Lever du drapeau fransaskois à Regina
Lever du drapeau fransaskois à Regina

Lever du drapeau fransaskois à Regina

Contrairement à l’année dernière à pareille date, les Fransaskois ont pu enfin se rassembler pour la traditionnelle levée du drapeau fransaskois, cette fois-ci devant l’hôtel de ville de Regina. 

Discussion sur l’identité métisse à l’Université de Regina
Discussion sur l’identité métisse à l’Université de Regina

Discussion sur l’identité métisse à l’Université de Regina

FRANCOPRESSE – Plusieurs personnes s’identifient faussement comme Métis. La question s’est retrouvée au cœur d’une discussion à l’Université de Regina portant sur l’identité métisse.

Les Fransaskoises célébrées
Les Fransaskoises célébrées

Les Fransaskoises célébrées

Pour souligner la Journée internationale de la femme, Entr'Elles Regroupement Femmes Saskatchewan a organisé une soirée de célébrations virtuelles.

À moins de 8 % d’immigration, les Franco-Canadiens s’amoindriront
À moins de 8 % d’immigration, les Franco-Canadiens s’amoindriront

À moins de 8 % d’immigration, les Franco-Canadiens s’amoindriront

Pour maintenir le poids démographique actuel des francophones hors Québec d’ici 2036, il faudrait que la cible d’immigration francophone dans les communautés de langue officielle en situation minoritaire grimpe à 8 %.

Le souffle créatif au féminin
Le souffle créatif au féminin

Le souffle créatif au féminin

Entr’Elles, le regroupement des femmes en Saskatchewan, a organisé une retraite virtuelle de ressourcement. Ce fut l’occasion pour les participantes de prendre soin d’elles.

Liberté, que de bêtises on profère en ton nom
Liberté, que de bêtises on profère en ton nom

Liberté, que de bêtises on profère en ton nom

C'est quoi, ces « convois de la liberté » qui ont convergé à Ottawa et ailleurs? Quel est le lien entre leur message et la liberté? On vit sous un régime tellement tyrannique que ça a pris des semaines pour déloger les camions, les barboteuses et les BBQ installés devant le siège de l’État. À Moscou, cette manifestation n’aurait pas duré 24 heures.

Un retour à la normale pas si évident
Un retour à la normale pas si évident

Un retour à la normale pas si évident

Avec la levée des restrictions sanitaires en Saskatchewan, les organismes francophones doivent s’adapter à une nouvelle donne pour organiser au mieux leurs événements.

RSS
245678910Dernière
Back To Top