- Tuesday 13 November 2018

fr-CAen-US
Close

Symposium des parents ou comment communiquer avec un enfant

Éric Dion

Éric Dion

Photo : Sandra Hassan Farah (2015)
Plus de 170 personnes ont participé à la 24e édition du Symposium des parents qui s’est déroulée à Saskatoon ce 24 octobre, au Pavillon Gustave Dubois. Fil conducteur de cette journée organisée par l’Association des parents fransaskois (AFP) : «meilleure communication, meilleures relations ».

 

L’APF a cette année mis l’accent sur comment écouter, parler, comprendre un enfant. Parents francophones, seuls ou en famille mais également professionnels sont venus participer à ce symposium qui proposait plusieurs ateliers concrets. 

Eric Dion, directeur des services éducatifs et de l’éducation au Conseil des écoles fransaskoises, a par exemple donné un atelier exclusivement destiné aux directrices des garderies. 

 

En effet, celles-ci demandaient depuis longtemps une formation qui leur permettrait de se rencontrer, d’échanger tout en recevant un apport théorique sur des thèmes déterminés. 

 

L’APF a pu trouver pour ce symposium un orateur ayant l’habitude d’intervenir auprès des directions d’école tout en respectant le thème de cette 34eme édition. Eric Dion s’est ainsi basé sur le « programme de formation sur le pilotage du changement en milieu scolaire », offert par l’Université du Québec en Outaouais. Il a débuté son intervention en distinguant concrètement la notion d’information à celle de communication. Cette définition a servi de fil conducteur à ses explications. Il a d’ailleurs encouragé les participantes à se raccrocher à cette distinction dans leur travail quotidien.

 

Selon Eric Dion, « l’information de la démarche de changement vient avant la communication de cette démarche ». Il a fait état aussi de l’importance de ne pas minimiser l’émotionnel des employés lorsqu’un changement s’opère. Le changement doit être amené tout en restant compréhensif et réceptif, mais sans non plus s’éloigner de l’objectif de ce changement.

 

Des sujets à ne pas négliger car la crédibilité d’une direction peut être mise à mal lorsque la communication n’a pas été suffisamment préparée.

 

La mini formation a duré un peu plus d’une heure, frustrant en partie les participantes comme Melissa Cossette, directrice au CPE de Gravelbourg : « Cette formation était trop courte. Beaucoup de points auraient pu être développés davantage». Mais pour elle, la rencontre avec les autres directrices était nécessaire : « cela me semble important de développer la communication face à face ». 

 

En fin d’atelier, toutes ont sollicité Eric Dion pour que celui-ci propose à nouveau une formation sur une journée ou plus pour les directrices des CPE. 

 

D’autres formations ont été proposées tout au long de la journée aux intervenantes en petite enfance. Certaines ont pu se pencher sur la « communication chez l’enfant d’âge préscolaire » ou « établir un lien privilégié avec l’enfant ».

 

Les parents n’étaient pas mis de côté puisqu’ils ont pu s’inscrire à des ateliers d’« art thérapie », de « communication empathique » et de « manger santé ».

 

Pendant ces temps de formation, l’APF avait prévu une prise en charge pour les enfants. Des éducateurs et des membres Cirque Nova ont pu ainsi s’occuper de façon magistrale des plus jeunes. Ceci ont été initiés aux arts du cirque : jonglage, acrobatie, équilibre. 

 

La journée s’est d’ailleurs clôturée par des démonstrations des artistes en herbe  sous l’œil bienveillant de leurs professeurs et de leurs parents.

 


Previous Article L’Association des parents fransaskois face au défi financier
Next Article Le calendrier culturel fransaskois monte en puissance
Print
6942

Catégories-organismes

Categories

Terms Of UsePrivacy StatementCopyright 2014 par L'Eau vive
Back To Top