- Monday 25 October 2021

fr-CAen-US
Close

Pour une communauté plus verte

Le 7 juin, l’Assemblée communautaire fransaskoise (ACF) a embauché Melaina Sutherland, nouvelle technicienne en développement durable. Originaire de la Saskatchewan, cette passionnée d’écologie et étudiante au baccalauréat en sciences et biologie environnementale à l’Université de la Saskatchewan travaillera de concert avec les communautés afin de mettre enœuvre la politique du bureau vert de l’ACF. 

Melaina Sutherland
Melaina Sutherland, technicienne en développement durable à l’ACF
Crédit : Courtoisie

Quel est l’objectif de cette « politique du bureau vert » ?

Pour l’ACF, l’objectif ultime est d’atteindre la carboneutralité dans toutes ses opérations et activités. La politique a pour but de soutenir et d’encourager les organismes du réseau à limiter leur empreinte environnementale en développant des habitudes de consommation et de production qui soient responsables à l’égard de l’environnement. La gestion écologique du bureau concerne principalement quatre activités : l’achat de matériel, la gestion consommable de la documentation, la gestion des déchets, et l’utilisation de l’énergie et de l’eau. 

Quelles sont les ambitions de l’ACF avec cette politique ?

Nous voulons sensibiliser autour de l’importance de prendre soin de notre environnement.  En collaboration avec des organisations à l’intérieur et à l’extérieur de la communauté fransaskoise, je crois que nous pouvons y arriver.

Quelles seront les étapes importantes pour mettre en œuvre cette politique ?

Nous allons offrir une session de formation et d’information au personnel sur les principes du développement durable et la gestion écologique d’une organisation. On va donc prendre connaissance des organismes qui mettent déjà des politiques en place au sein de leurs bureaux et par la suite créer un comité de pratiques écologiques qui devra assurer le respect du plan d’action du bureau vert. 

À quoi ressemble l’engagement attendu ?

La gestion écologique d’un organisme nécessite une planification à court et à long termes, ainsi qu’un engagement sincère et soutenu de l’ensemble du personnel, des élus et des partenaires de l’ACF.

Quel impact l’ACF pense-t-elle avoir sur la fransaskoisie avec une telle initiative ?

Nous espérons que cela aura un impact positif sur les francophones de la Saskatchewan. L’objectif final est bien sûr d’établir un environnement plus sain qui, à son tour, offrira une meilleure qualité de vie à tous. Il sera donc important d’intégrer, dans la mesure du possible, des réseaux d’organisation œuvrant sur le plan environnemental afin de renforcer notre propre action.

Quels sont les projets ou activités rattachés au projet ?

Nous avons un projet de vermicompostage qui a été lancé ici, dans mon bureau de Saskatoon, et que j’espère mettre en œuvre dès que possible dans toutes les communautés intéressées. Nous travaillons aussi sur un concours pour trouver l’école la plus verte, nous continuons le projet hydroponique avec Vice-Versa, et pourquoi pas développer une serre bioclimatique ou encore élaborer un projet autour des jardins de prairie indigène.

Quand les projets démarreront-ils ?

Alors que nous poursuivons nos recherches et nos consultations, nous espérons que de nombreux projets seront en place à compter de l’automne 2021 et de nouveau au printemps 2022. Tout cela fait partie d’un plan d’action comprenant des objectifs à court et à long termes. 

L’initiative verte et lembauche de Melaina Sutherland ont été rendues possible grâce au programme Dépasse-toi, une initiative de la Fédération de la jeunesse canadienne-française (FJCF), financée par le gouvernement du Canada par le biais de la Stratégie emploi et compétences jeunesse (SECJ).

Previous Article Le Festival fransaskois fait son retour en mode virtuel
Next Article Vision d’avenir et bilan d’une année hors norme à l’ACF
Print
2034

Catégories-organismes

Categories

Terms Of UsePrivacy StatementCopyright 2014 par L'Eau vive
Back To Top