- Wednesday 14 November 2018

fr-CAen-US
Close

L’aventure...

Mychèle Fortin quitte la barre de l'Eau vive

Mychèle Fortin

Mychèle Fortin

Sur la Place Rouge à Moscou
Photo : Max Alexis Fortin-Landry
]L’aventure, c’est l’utilisation de l’inconnu pour dépasser ses limites. Les premiers pas d’un bambin sont risqués, remplis d’embûches et de dangers, mais on finit par marcher. On sort de la maison, on affronte le monde, on grandit. Mychèle, c’est l’aventurière qui pose aujourd’hui, sur ses épaules, le sac à dos des ambitions audacieuses.

Savant mélange de Lara Croft, de Fred Pellerin avec un soupçon de Betty White, on ne peut qu’être obnubilé lorsqu’elle raconte l’une de ses rencontres mémorables avec des personnages hauts en couleurs ou lorsqu’elle dépeint avec adresse les dernières actualités.

À ce propos, on ne peut qu’être abasourdis par la qualité et la quantité du travail que Mychèle a abattu depuis qu’elle s’est retrouvée à la barre du contenu de l’Eau vive en 2015. La presse écrite n’a plus la place qu’elle avait, mais ça ne l’a pas empêché d’imprégner chaque page de votre publication d’une passion engageante, pertinente et bien plus. Quand on y pense, ce sont là de hauts faits pour un petit journal francophone qui résiste encore et toujours.

Les irréductibles te remercient, Mychèle, d’avoir été aussi longtemps sur cette palissade, scrutant l’horizon fransaskois d’un regard « Eastwoodien » et tout ça, sans potion magique…

Nous sommes un peu tristes de te voir partir, c’est certain, mais curieux en même temps : curieux d’entendre les nouvelles histoires, curieux d’être les témoins d’un nouveau chapitre dans ta vie et nous avons bien hâte de lire le premier chapitre de ton premier bouquin.

Tu as travaillé à l’Eau vive, c’était risqué, truffé d’obstacles, mais tu y es arrivée. Tu n’as pas lâché prise malgré les défis, et tu nous as redonné le goût de lire notre journal. Tu pars maintenant parcourir le monde…

Tu as grandi, tout comme nous de t’avoir côtoyée et lue !

Merci Mychèle pour cette grande aventure, on espère que tu en vivras bien d’autres encore, tu le mérites.

L’Eau vive et tous les Fransaskois et Fransaskoises t’en sont redevables.

Bon voyage !

Les membres du Conseil d’administration de
la Coopérative des publications fransaskoises

 

Previous Article Un stage en nutrition en Saskatchewan : témoignage
Next Article La Troupe du Jour : Le berceau des acteurs de demain
Print
1563

Catégories-organismes

Categories

Terms Of UsePrivacy StatementCopyright 2014 par L'Eau vive
Back To Top