fr-CAen-US
Close

Catégories-organismes

Categories

Organisme

La communauté fransaskoise appelée au dialogue et à la collaboration

REGINA - C'est dans le but d'apaiser un climat qualifié de « très inquiétant » au sein de la communauté que quatre organismes phares de la fransaskoisie se sont regroupés mardi 20 octobre au Carrefour Horizons à Regina afin d'offrir un discours rassembleur.

Denis Simard, président de l'Assemblée communautaire fransaskoise (ACF) , Sylvie Niyongere, présidente de la communauté des Africains francophones de la Saskatchewan (CAFS), Anne Brochu Lambert, présidente du  Conseil culturel fransaskois (CCF) et Maria Lepage, en remplacement du président Alpha Barry du  Conseil scolaire fransaskois (CSF) ont lancé un appel au dialogue constructif en encourageant individus et organismes associatifs à se lever contre l'intimidation, la discrimination et la malveillance.

Appel à la solidarité

Les  représentants ont insisté pour dire qu'il n'y avait pas de place pour le harcèlement, la discrimination ou le manque de respect dans les efforts mis en œuvre pour bâtir une francophonie moderne et inclusive en Saskatchewan. « Nous voulons éliminer les obstacles et mettre l'accent sur ce qui rassemble au lieu de ce qui divise », a expliqué Sylvie Niyongere.

Sans nommer de personnes ni d'associations, les porte-paroles ont tenu à dénoncer des tactiques déplorables comme l'intimidation de la part de certains membres de la communauté. « On ne veut pas cibler qui que ce soit ce matin, ce n'est pas le but. Ce qu'on fait en ce moment, c'est un appel à la solidarité. Nous demandons un effort collectif », a insisté la présidente du CCF, Anne Brochu Lambert.

Une série d’initiatives

Concrètement, le quatuor a mis de l'avant une série d'initiatives collectives visant la sensibilisation et l'éducation. D’abord, des débats et discussions sur les pistes d'actions contre le racisme auront ainsi lieu dans quatre communautés du 31 octobre au 21 novembre.

En outre, dans le but d'exprimer des opinions divergentes dans un contexte respectueux, un premier ''café-dialogue'' virtuel ou en petits groupes sera mis en place. Autre initiative : un sondage anonyme qui invitera les membres de la communauté à livrer des témoignages sur des incidents d'intimidation ou de discrimination dont ils auraient été victimes ou témoins. Enfin, la mise en chantier d'un « nouveau contrat social impliquant consultations et consensus » sera abordée à la prochaine Table des élus.

L’appel à la solidarité a été lancé lors de la Table des élus du réseau associatif fransaskois tenu le 12 septembre 2020, motivé par un sentiment d’urgence de la part de plusieurs groupes et personnes souhaitant répondre à une accumulation de comportements et de situations déplorables observés au sein de la communauté.

Previous Article Course électorale au CSF: continuité ou changement ?
Next Article COVID-19 : les entreprises payent l’addition
Print
1045

Theme picker

Terms Of UsePrivacy StatementCopyright 2014 par L'Eau vive
Back To Top