- Thursday 20 September 2018

fr-CAen-US
Close

Journées Maillard

André « Sirofin » Moquin à l’œuvre.

André « Sirofin » Moquin à l’œuvre.

Photo : Michel Vézina

Les 14, 15 et 16 mars 2014 se tenaient les Journées Maillard, un carnaval d’hiver organisé par l’Association communautaire fransaskoise, de Gravelbourg (ACFG). Le coup d’envoi des festivités fut donné lors de la levée du drapeau fransaskois à l’hôtel de ville de Gravelbourg. Après la cérémonie, les jeunes et les adultes présents ont pu se régaler d’une poutine et d’un plat de légumes à la cafétéria de l’école secondaire Collège Mathieu (ÉSCM). 

L’après-midi a été consacré à un atelier en arts visuels, où les jeunes des écoles Boréale de Ponteix, Beau Soleil et ÉSCM ont pu explorer leurs talents sous l’habile direction de Mme Edna Lacasse-Corcoran.  Après deux bonnes heures de travail, les artistes en herbe se sont délectés de la tire sur la neige du maître sucrier André « Sirofin » Moquin .

Une quarantaine de personnes ont participé au « 5 à 7 – Vin et fromage » qui a suivi. Pendant cette activité, Mélanie Potié du CAFÉ La clé des plaines de Gravelbourg a offert des activités aux plus jeunes. La présidente de l’ACFG, Mme Maria Lepage, a profité de l’occasion pour présenter des fleurs à Mme Cindy Legrand et à Mme Lucie Potié pour leurs efforts dans la réalisation des Journées Maillard. En soirée, le film « Un monstre à Paris » a regroupé une cinquantaine de jeunes et quelques adultes au Théâtre Renaissance Gaiety.

Un samedi « super » occupé

Carmen Campagne et quelques grenouilles sautillantes.

Carmen Campagne et quelques grenouilles sautillantes.

Photo : Michel Vézina
La journée du 15 mars a commencé avec des activités pour les jeunes présentées par Mélanie Potié. Carmen Campagne a présenté un spectacle qui a réuni une soixantaine de personnes, évidemment surtout des tout-petits avec leurs parents, mais aussi quelques adultes « admirateurs » de l’artiste fransaskoise qui a présenté une performance de haute qualité.

Après un dîner où on pouvait manger de la poutine ou se tourner vers la cantine des jeunes de l’ÉSCM, quelques activités ont eu lieu à l’extérieur sous la direction des jeunes de l’ÉSCM, qui ont également procédé à beaucoup, beaucoup de peinture sur visage. Le magicien Guido a attiré une foule d’un peu plus d’une centaine de personnes en milieu d’après-midi.

Élément nouveau et intéressant, des artistes visuels avaient été invités à présenter leurs oeuvres et quelques ateliers. On a ainsi accueilli le potier Claude Morin, de Moose Jaw, qui s’est livré à quelques démonstrations. On y retrouvait également l’artiste localeHenry Franck, ainsi que deux artistes de Regina, Céline Giguère Findlay et Anne Brochu. On y retrouvait également une exposition consacrée aux oeuvres de Mgr Maillard sous les explications de M. Louis Stringer du Musée de Gravelbourg. 

Une visite surprise de la mascotte de SaskEnergy, Gaz-o-saure, a bien amusé les jeunes présents sur les lieux du carnaval d’hiver. Le maître sucrier André « Sirofin » Moquin a, à nouveau, fait bouillir le sirop d’érable et produit la fabuleuse tire sur la neige vers la fin de l’après-midi.

Le temps de préparer la salle, le souper communautaire au jambon, à la tourtière et au gâteau à la sauce caramel était prêt, et a attiré une quarantaine de personnes. Deux artistes se sont alors produits : Véronique Poulin a présenté son plus récent disque et quelques pièces traditionnelles, alors que Mario Lepage nous a donné un aperçu de son répertoire. À compter de 20 h 30, place aux jeunes avec le disc jockey (DJ) (platiniste) Mario Lepage pour une soirée de danse.

Le point final

Démonstration de poterie avec Claude Morin.

Démonstration de poterie avec Claude Morin.

Photo : Michel Vézina
Le dimanche 16 mars a été un peu plus calme. La messe de 11 h était sous le thème de la commémoration du 75e anniversaire du décès de Mgr Maillard, le prêtre peintre qui a décoré la Co-cathédrale de Gravelbourg.

L’ACFG a présenté un brunch multiculturel où l’omelette et le jambon à la canadienne-française côtoyaient des mets incorporant du boeuf et de la banane plantain, selon des recettes du Burundi.

Le tout s’est terminé par la présentation de la dernière pièce de théâtre écrite par Mme Odette Carignan. La pièce « 6 / 49 », mise en scène par Mme Cindy Legrand, et interprétée par Mme Monique Morin, M. Louis Stringer, M. Guylain Bergeron et M. Michel Vézina, a été présentée comme dessert culturel au brunch dominical.

Une série de prix de présence ont été tirée par la suite. L’activité a impliqué toute une foule de bénévoles, dont les efforts ont été soulignés en cette fin des Journées Maillard.

Previous Article Gala culturel Africain : pari réussi!
Next Article Consultation communautaire sur le mandat et le rôle de la Coopérative des publications fransaskoises (l’Eau vive)
Print
6421

Catégories-organismes

Categories

Terms Of UsePrivacy StatementCopyright 2014 par L'Eau vive
Back To Top