Background Color:
 
Background Pattern:
Reset
Wednesday, November 14, 2018
Menu
Nouvelles récentes

 - Wednesday 14 November 2018

Vox Pop au Rendez-vous fransaskois 2014

A vous la parole!

Propos recueillis par Alexandra DRAME

Que signifie pour vous le continuum d’éducation en français?

Vox pop du Rendez-vous fransaskois 2014: Jean de Dieu Ndayahundwa, Regina
 
Jean de Dieu Ndayahundwa, Regina

Il y a une ligne directrice au niveau de l’éducation francophone de la petite enfance jusqu’au post-secondaire, une vision, un fil conducteur. On essaie de voir comment assurer la continuité. C’est utile compte-tenu des défis que l’on a traversé dernièrement. C’est un sujet d’actualité pour les gens intéressés. Aborder le sujet de la gouvernance c’est important pour savoir l’état des lieux.

Francine Proulx-Kenzle
Francine Proulx-Kenzle, Pense

C’est important de noter que ça commence au berceau. Tout le monde a une part à jouer dans l’éducation : les parents, l’école. C’est là que l’on voit l’influence que l’on a sur les enfants.

Vox pop du Rendez-vous fransaskois 2014: Christian Shyaka
Christian Shyaka, Regina
L’éducation en français ouvre les portes à plusieurs opportunités. Ça permet de voir les autres cultures, pas seulement la culture francophone, car il y a des gens d’autres pays dans nos écoles. Personnellement, j’étudie en anglais car le programme de génie électrique n’est pas offert en français dans l’ouest. C’est important de commencer tout petit pour grandir en français et que cela dure toute la vie
Vox pop du Rendez-vous fransaskois 2014: Cindy Legrand, Ponteix
Cindy Legrand, Ponteix

C’est intéressant, on doit se mettre au courant pour être compétitifs dans tous les services. La présentation de Canadian Parents for French était intéressante car la clientèle de l’immersion est importante. On travaille tous dans le même but. Et bien sûr, la petite enfance aussi c’est important.

Vox pop du Rendez-vous fransaskois 2014: Carol-Guillaume Gagné, Zenon Park

Carol-Guillaume Gagné, Zenon Park

Le mot qui me vient à l’esprit est défi. Je vois les jeunes à l’école, dans des classes de 20 élèves en 1re année, et quelques niveaux après, on a du mal à avoir des finissants. Dans les petits groupes, dans les milieux ruraux, les classes traditionnelles ne sont pas forcément les meilleures solutions. Des manières d’enseigner alternatives comme les cours à distance permettraient d’avoir accès à des formations reconnues. Parfois, quand un élève a des défis, c’est difficile que le message se rende d’un milieu d’enseignement au suivant, lors de la transition entre l’école primaire et secondaire par exemple. Les forces et les faiblesses d’un enfant dans un nouvel environnement ne sont pas toujours connues. Soit l’enfant décroche. Soit il embarque. 

Vox pop au Rendez-vous fransaskois 2014 - Serge Afana, North Battleford

Serge Afana, North Battleford

Étant dans le domaine de l’enseignement, il y a des sujets de notre quotidien qui reviennent dans les questions et les tours de tables du Rendez-Vous fransaskois. Est-ce que les questions que nous nous posons trouveront réponse?

Je me sens concerné à double titre par le continuum en éducation, car ce n’est pas seulement dans la salle de classe qu’on se questionne, mais dans la communauté aussi. 
Print
6311

Navigation du site

Categories