Background Color:
 
Background Pattern:
Reset
Thursday, September 20, 2018
Menu
Nouvelles récentes

 - Thursday 20 September 2018

Une table ronde sur la petite enfance

Un service essentiel mais comment le financer?

Les programmes de la prématernelle sont aussi essentiels à la réussite des élèves qu’à la vitalité des communautés francophones en contexte minoritaire. Le défi, c’est comment en assurer leur financement à court, à moyen et à long terme. Ce sont les constats et les questionnements qui sont ressortis lors d’une table ronde sur la petite enfance, organisée par le Conseil scolaire fransaskois (CSF).

Des parents, des représentants de centres éducatifs, des membres du personnel et des associations communautaires, tous impliqués de près ou de loin dans le domaine de la petite enfance ont participé au dialogue. Les personnes participantes se sont réunies à Regina la semaine dernière pour explorer toutes les dimensions des programmes de la prématernelle (3-4 ans) en passant par six sphères de réflexion, de dialogue et de créativité.

L’activité a commencé par une série de présentations qui ont servi à faire un survol sur la petite enfance (aspects constitutionnel, légal, pédagogique, financier, historique, état de la situation pancanadienne, résultats de sondages) et qui ont permis de mettre en commun les connaissances des participantes et des participants.

Une fois la table mise, les participantes et les participants ont exploré ensemble les enjeux, les défis, les risques, les avantages ainsi que des solutions et des recommandations en lien avec l’offre des programmes de la prématernelle. Durant cette activité, des personnes ont exprimé leur appréciation des programmes mis sur pied par le Conseil scolaire fransaskois (CSF).

Les résultats de la table ronde serviront aux élus du CSF pour alimenter leur réflexion sur l’avenir des programmes de la prématernelle au CÉF. Confronté à un manque à gagner pour l’année scolaire 2014-2015, le CSF revoit les opérations du CÉF, y compris les programmes de prématernelle. Notons que la prématernelle (3-4 ans) n’est pas adéquatement financée par la province. Le CÉF a assuré leur financement par l’entremise de son budget opérationnel au fil des années.

Au cours des prochains jours, les élus du CSF étudieront les recommandations de la table ronde ainsi que les scénarios budgétaires préparés par l’administration du CÉF. Conscient des incidences pour les parents, les écoles et les centres éducatifs, le CSF veut prendre une décision rapidement pour permettre aux parents de planifier la prochaine rentrée des enfants d’âge préscolaire.

Print
7856

Navigation du site

Categories