Background Color:
 
Background Pattern:
Reset
Wednesday, November 14, 2018
Menu
Nouvelles récentes

 - Wednesday 14 November 2018

Une étape importante pour le postsecondaire francophone en Saskatchewan

Cest surtout le dossier du postsecondaire qui a retenu lattention de lAssemblée des députés communautaires (ADC) de lAssemblée communautaire fransaskoise (ACF) lors de sa rencontre à Saskatoon les 6, 7 et 8 mars 2015.

Le postsecondaire universitaire

Lavenir de lInstitut français de lUniversité de Regina, qui deviendra à l’été la Cité universitaire francophone, a été au coeur dune bonne partie des discussions de lADC. Cest à lunanimité que les député.e.s communautaires ont voté leur appui aux termes de référence de linstitution, qui découlent des 35 recommandations qui avaient été soumises à la rectrice de lUniversité de Regina au printemps 2013 suite aux travaux du Comité présidentiel, chargé de donner un nouvel élan à lInstitut français.

M. André Moquin, au nom de la délégation fransaskoise au sein du comité de mise en oeuvre des 35 recommandations, est venu partager des inquiétudes sur le déroulement du processus alors que le comité a vu ses travaux terminés plus tôt cette année. Deux des trois éléments qui étaient dans son giron ont été atteints: le statut académique de la future institution et le facteur francophone (qui tiendra compte de la réalité francophone). Pour sa part, la question de la gouvernance na pas été résolue comme lenvisageaient les membres du comité.

La directrice de lInstitut français, Mme Sophie Bouffard, était présente pour répondre aux questions des députés et éclaircir certains points. Tout en donnant son appui, lACF a reconnu quil faudra rester vigilant dans la représentation des besoins et des intérêts de la communauté fransaskoise en matière d’éducation postsecondaire. LACF a exprimé sa reconnaissance aux trois représentants de la communauté fransaskoise au sein du comité : M. André Moquin, M. Wilfrid Denis et Mme Joanne Perreault.

Élections

2015 sera une année d’élections au fédéral et au provincial. Il faudra donc identifier des thèmes à aborder avec lensemble des candidats et se rappeler que ces approches se font dans une perspective non partisane. Un plan daction sera développé et une trousse envoyée aux organismes qui pourront lutiliser pendant les campagnes électorales.

Au fédéral, on parlera certainement davantage de bilinguisme, de financement des communautés, du dossier de Radio-Canada alors quau provincial, la question des services en français sera certainement un des points à soulever.

Cause Caron-Boutet

La cause Caron-Boutet a maintenant été entendue par la Cour suprême du Canada et le jugement sera rendu dans les prochains mois.  Peu importe la décision, quel sera limpact de celle-ci sur notre communauté? Peut-on sattendre à un ressac? Comment réagira le gouvernement provincial? Autant dinconnus. La cause Caron-Boutet est mal connue du grand public et même dans notre communauté. Récemment, un encart était joint à LEau vive donnant un aperçu des enjeux. Les députés communautaires sentendent pour dire que l’éducation de la population, tant francophone quanglophone, doit être faite dans les prochains mois en vue du verdict qui sera prononcé. 

Réflexion sur lavenir de la communauté

Lors de la Table des élu.e.s tenue en janvier 2015, l’idée a été lancée de tenir des états généraux. La situation dans la communauté a beaucoup évolué depuis les états généraux de 1996-1998. Il a donc été décidé que l’ACF s’engage à amener la communauté à faire une auto réflexion sur sa situation et son développement dans le but d’actualiser ses orientations ou de s’en donner de nouvelles. 

Print
7359

Navigation du site

Categories