Background Color:
 
Background Pattern:
Reset
Saturday, November 17, 2018
Menu
Nouvelles récentes

 - Saturday 17 November 2018

Marie Galophe
/ Categories: Communautaire, Regina, 2017

Nouvelle programmation en français à la Regina Public Library

Image
REGINA - La Regina Public Library a commencé l’année sous le signe du bilinguisme en offrant ses premiers « Clubs de Conversation » en français dans plusieurs de ses succursales. Cette initiative a connu un succès immédiat puisque sept personnes se sont portées volontaires pour animer ces groupes de discussion. Les personnes ne pouvant se présenter à l’heure  indiquée à l'horaire ont pu bénéficier d'accommodements individuels de manière à pouvoir travailler avec un tuteur désigné. 

Les bénévoles travaillent déjà avec dix apprenants, pour le seul mois de janvier. Holly Bresslet, qui bénéficie d’un suivi individuel, explique pourquoi elle a recours à ce service : “J’ai demandé à avoir un tuteur pour mieux communiquer en français. Je prévois aussi inscrire ma fille dans une filière scolaire francophone. Je voulais donc prendre un peu d’avance de manière à ce que nous puissions apprendre ensemble, à l’avenir. ”

Il semble en effet qu’une part importante des utilisateurs du service soient inquiets pour le suivi scolaire de leur enfant en immersion française. Au delà des devoirs scolaires, les parents identifient aussi le bilinguisme comme un facteur de réussite pour l’avenir de leurs enfants. Ce sont d’ailleurs ces considérations qui ont amené Sohee Yoo-Metzler, la coordonnatrice des bénévoles pour la programmation en français, à soumettre l’idée de ce programme et à y dédier toute son énergie.

Ce souci, sinon cet amour pour le bilinguisme, est aussi ce qui pousse les francophones de tous horizons à sortir des rangs et donner de leur temps. Un des premiers tuteurs bénévoles, Khurshed Chowdhury, explique les raisons de son engagement : « Je voulais offrir plus d’occasions aux gens qui apprennent le français d’utiliser cette langue quotidiennement, en Saskatchewan. Faire du bénévolat à la bibliothèque me permet de rendre ça possible. »

Des personnes inquiètes ont pu penser que cette tentative minait, en quelque sorte, le marché des cours de langue en ville. C’est sans doute manquer la visée du programme puisqu’il ne s’agit pas d’enseigner le français, mais de renforcer des apprentissages ultérieurs. Le programme vise donc à rendre à la langue sa place dans la cité, en lui offrant des lieux où le public peut la pratiquer, sans discrimination de niveau ou de revenu.

La Regina Public Library n’a d’ailleurs pas l’intention de s’en tenir là.  Nancy MacKenzie, la responsable de Community Engagement and Programming, a indiqué que d’autres initiatives étaient en cours de discussion, comme par exemple un programme de soutien scolaire en français, qui serait offert par le biais de « Reading Buddies » pour les élèves de la première à la troisième année, avec l’aide d’élèves du secondaire.

Affaire à suivre!

Print
3188
 

Navigation du site

Categories