Background Color:
 
Background Pattern:
Reset
Saturday, September 22, 2018
Menu
Nouvelles récentes

 - Saturday 22 September 2018

Cindy Legrand (EV)

Martine Noël-Maw : Trois millions de pas à Ponteix

L'auteure fransaskoise nous entraîne dans son voyage

Martine Noël-Maw

Martine Noël-Maw

L'auteure est venu lire des extraits de Trois millions de pas et discuter avec le public à Ponteix le 22 mai 2015.
Photo: Cindy Legrand (2015)
PONTEIX - « Mon enfance s’est terminée à neuf ans, trois mois et deux jours. C’était un 20 novembre. Le jour où mon père est parti. »

Cet incipit du roman de l’auteure fransaskoise Martine Noël-Maw donne le ton d’un roman placé sous le signe du départ. Un père quitte son foyer, laissant sa famille derrière lui. Sa fille, la jeune Laetitia, ne peut se résoudre à accepter qu’il ne reviendra pas. Elle pense qu’il a pris la route en direction de Santiago de Compostela. Qu’il est parti sur le Chemin.

Et ce Chemin, Mme Noël-Maw l’a pris, elle aussi. Par deux fois. Après nous avoir lu plusieurs extraits de son œuvre, nous faisant partager les découvertes et les défis de la jeune Laetitia Il Cupo, l’auteure a laissé à voir un peu de cette pérégrination qu’il l’a menée jusqu’en Espagne, avec d’autres pèlerins. Les questions étaient nombreuses, le 22 mai dernier. Lorsque Mme Noël-Maw a évoqué la traversée des nuages qui avait accompagné son ascension d’une montagne, une jeune fille a demandé si les nuages étaient solides. Elle a avoué avoir imaginé que ceux-ci avaient la texture de la barbe-à-papa. Imaginez comme il serait agréable de prendre son envol dans un avion, si les nuages étaient faits de barbe-à-papa…

C’est à la fois son imaginaire et une aventure de vie que l’auteure est venue nous partager. Elle a avoué souhaiter reprendre le Chemin de Compostelle. Et comme nous aimerions la suivre, nous aussi ! Sur la route, en faisant fi du confort de notre vie moderne. Exit téléphones cellulaires, voiture climatisée, hôtel avec piscine ! Un sac sur le dos, de bons souliers de marche aux pieds, nous partirions sur les routes du Sud de la France, direction l’Espagne, vers Santiago de Compostela, cap sur Fisterra où le monde finit et où la mer s’étend à l’infini.

Les Auvergnois de Ponteix reconnaissent le soutien du Gouvernement du Canada dans la réalisation de cette activité. Nous remercions également la Saskatchewan Writers’ Guild pour son appui.

Trois millions de pas est publié aux Éditions Hurtubise.
Print
3763

Navigation du site

Categories