Background Color:
 
Background Pattern:
Reset
Wednesday, September 26, 2018
Menu
Nouvelles récentes

 - Wednesday 26 September 2018

Les orignaux agricoles de la Saskatchewan

Un chercheur de l’Université de la Saskatchewan se penche sur ce phénomène unique

Femelle et son petit dans un champ de la Saskatchewan

Femelle et son petit dans un champ de la Saskatchewan

Photo : Thinkstock
En conduisant sur l’autoroute 11 entre Saskatoon et Régina, peut-être avez-vous remarqué la présence d’orignaux. L’orignal (Alces alces) est un animal que l’on retrouve généralement dans la forêt boréale, soit beaucoup plus au Nord. On voyait peu d’orignaux sur les terres agricoles de la Saskatchewan autrefois, mais au cours les 30 dernières années, leur aire de répartition de même que leur population ont augmenté spectaculairement. Leur présence sur les terres agricoles en Saskatchewan est un phénomène unique, le seul endroit de ce genre où on peut également en retrouver est au Montana. Bien que l’on ne connaisse pas encore les causes de cette augmentation de la population des orignaux agricoles, plusieurs hypothèses sont avancées telles que le manque de grands prédateurs, l’abondance de milieux humides et le fait que les cultures agricoles fournissent de la nourriture de bonne qualité.

C’est la raison pour laquelle le Docteur Ryan Brook, un professeur assistant du Collège d’Agriculture et de Bio-ressources à l’Université de la Saskatchewan dirige le programme de recherche sur les orignaux agricoles (Saskatchewan Farmland Moose Project – SFMP). Ce projet, initié en février 2013 en collaboration avec la Saskatchewan Wildlife Federation et le ministère de l’environnement de la Saskatchewan, vise à comprendre la manière dont les orignaux se déplacent, utilisent leur habitat et se nourrissent dans les zones agricoles. Le Dr. Brook tente aussi d’identifier les zones les plus à risque pour les collisions entre orignaux et véhicules sur l’autoroute 11. Les informations recueillies dans ce projet seront également utiles pour l'élaboration de stratégies de gestion de l'orignal afin d’assurer la survie à long terme de populations d'orignaux exploitables dans les Prairies.

Au cours des hivers 2013 et 2014, l’équipe de recherche du Dr. Brook a installé des colliers satellites sur des orignaux femelles qui permettent d’enregistrer leur position à toutes les heures. Il y a présentement 42 femelles adultes possédant un collier. La capture et le marquage se font selon les normes du Conseil canadien de protection des animaux ce qui veut dire que les orignaux ne sont pas drogués et ne sont manipulés que très rapidement.

Un des facteurs qui rend ce projet si attrayant est l’effort particulier qui est mis sur la vulgarisation scientifique et l’implication de la communauté dans le processus scientifique. Le SFMP possède une page Facebook avec plus de 1800 d’abonnées. Cette page sert à communiquer le progrès des recherches avec les intéressés et les propriétaires des terrains sur lesquels les travaux se font. Le Dr. Brook et son équipe encouragent également les gens à participer en rapportant leurs observations d’orignaux. Le SFMP organise des sorties éducatives pour localiser les animaux marqués et les gens peuvent parfois se joindre aux suivis de mise bas.

Ce projet est d’autant plus important qu’il y a un nombre croissance de collisions entre des véhicules et des orignaux sur l’autoroute 11. Cette région constitue un excellent habitat pour les orignaux, mais est également une des autoroutes les plus achalandées en Saskatchewan. Le Dr. Brook espère que ce projet aidera à sensibiliser les gens.

Si vous désirez en savoir plus, vous pouvez contacter l’équipe du SFMP à saskmooseproject@usask.ca ou visitez la page Facebook du projet : https://www.facebook.com/SaskatchewanFarmlandMooseProject 

Quelques données sur l’orignal

Poids

Âge

Mâle

Femelle

À la naissance

12kg

14kg

6 mois

160kg

150kg

1½ ans

270kg

250kg

2½ ans

315kg

290kg

3½ ans

360kg

325kg

4½ ans

400kg

350kg

5½ ans

450kg

375kg

 

 

 

 

Taille

• longueur totale(2,50 m à 2,80 m)

• longueur de la queue(8 cm à 17 cm)

• hauteur au garrot (1,60 m à 2,0 m)

• la croissance s'arrête vers l'âge de 5 ans.

La femelle est légèrement plus petite.

Longévité

Dans leur milieu naturel, là où il y a des prédateurs et de la chasse, l'âge moyen d'une population varie entre 5 et 6 ans. Moins de 1% d'entre eux atteindront 15 ans. En captivité, l'orignal peut vivre jusqu'à 25 ans.

Distribution des orignaux dans le monde

Distribution des orignaux dans le monde

"Moose distribution" par Jürgen Gbruiker

Print
9602

Navigation du site

Categories