Background Color:
 
Background Pattern:
Reset
Sunday, November 18, 2018
Menu
Nouvelles récentes

 - Sunday 18 November 2018

Le plaisir fructueux du Francothon 2014

L'objectif de 50 000$ largement dépassé

Le Francothon a dépassé son objectif de 50 000$

Le Francothon a dépassé son objectif de 50 000$

Photo : Nathalie Franck

Visitez notre galerie de photos et vidéos du Francothon 2014.

Le samedi 12 avril a eu lieu le Francothon 2014 de 17 h à 21 h à Radio-Canada, à Regina. Avec le slogan « La Fondation fransaskoise, moi, j’y crois! », l’objectif cette année était d’amasser 50 000 dollars. Il a été largement dépassé avec 61 551 $.

Cet argent permettra à la Fondation fransaskoise, dont le but est d’appuyer financièrement les individus et les organismes communautaires fransaskois, d’attribuer des bourses d’études pour moitié et des subventions aux communautés pour l’autre moitié. Ce sera la première fois cette année, depuis la crise financière de 2008, que l’organisme bienfaiteur pourra distribuer une aide, à hauteur de 50 000 $.

La soirée, diffusée sur l’internet, à la radio et à la télévision, a été animée par Michelle Fournier et Grégory Bernard. L’animatrice a su présenter l’émission avec le plus grand naturel alors qu’elle ne s’était jamais adonnée à l’exercice auparavant. Grégory, son collègue, qui selon son propre aveu est plus à l’aise à la radio qu’à la télévision, a parfaitement maîtrisé l’exercice, comme en atteste sa participation improvisée à une acrobatie initiée par la troupe du Cirque Nova. Cette dernière, a conquis le public, enchanté par ses prouesses acrobatiques et ses facéties.

Grégory Charles et le Cirque Nova

Grégory Charles et le Cirque Nova

L'animateur de la SRC, Grégory Bernard, et les membres du Cirque Nova Photo : Peter Scoular Photography
Le Francothon 2014 bénéficiait d’une programmation artistique de qualité. « C’est la meilleure programmation depuis des années! », s’est d’ailleurs enthousiasmée une spectatrice. Francis Marchildon, le directeur artistique du Francothon 2014, souhaitait que les artistes collaborent. Il a fait appel aux « meilleurs auteurs-compositeurs-interprètes de la province ».

L’ouverture de la soirée a été assurée par l’orchestre du Francothon, puis nos artistes fransaskois bien établis ont pris la relève. Le thème du Mardi Gras, avec les masques, les plumes et les cuivres rutilants du Pile of Bones Brass Band, avait été retenu. Le public a pu aussi apprécier les artistes, dits émergents mais qui jouissent déjà d’une solide réputation, que sont Sarah Harvey, Malika Sellami, Scott Richmond et Indigo Joseph. Le Pile of Bones Brass Band a ensuite largement contribué à l’ambiance festive qui s’est répandue dans le public comme un feu de prairie. Christie-Anne Blondeau, Alexis Normand et Indigo Joseph ont joué et chanté avec le groupe pour terminer une superbe soirée où se sont également produits Annette Campagne, le Party de violoneux, Maurice Drouin, Rachel Molder, Mélodie AbouChakra, Jean-Pierre Picard, Dave Turcotte, les danseuses rwandaises et la chorale Plaines de Gospel.

Le repas, d’inspiration grecque, avait été préparé par les élèves du pavillon secondaire Mgr de Laval qui participent au projet Laval en voyage en France et en Espagne.

Dans la galerie, où des bénévoles se sont relayés toute la soirée pour recevoir les dons par téléphone, divers ateliers offraient des opportunités de divertissement pour les grands et les petits.

Le cirque Nova proposait aux enfants des exercices d’acrobatie et l’Association canadienne-française de Regina (ACFR) des séances de maquillage, le café la Ritournelle permettait aux parents de se divertir en confiant leurs chérubins aux soins de bénévoles pour quelques minutes ou pour la soirée.

Il convient de souligner le rôle capital des bénévoles de tous horizons, membres d’organismes fransaskois ou non, qui ont permis d’organiser cet évènement et qui ont assuré son succès. Il faut également relever la générosité des donateurs qui ont contribué à la somme de 61 551 $ de partout en province.

Force est de constater que malgré les coupures budgétaires auprès des organismes communautaires ou des sociétés d’état, l’organisation de la fête, assurée par Radio-Canada, a été impeccable. Depuis plusieurs semaines, dans cette ambiance précaire et fragile, notre communauté a su montrer, à diverses occasions, un visage généreux, solidaire et déterminé. C’est dans l’union de nos forces, de nos énergies et de notre envie de vivre en français que notre communauté va continuer à se développer et à s’épanouir. Plus important que les défis d’argent, notre communauté est riche de ses membres et, outre les 61 551 $ amassés, qui feront le plus grand bien, ce que nous pouvons retenir du Francothon 2014, c’est que nous sommes une communauté forte et dynamique lorsque nous travaillons ensemble. C’est cela notre chance pour l’avenir.

Print
9947

Navigation du site

Categories