Background Color:
 
Background Pattern:
Reset
Thursday, September 20, 2018
Menu
Nouvelles récentes

 - Thursday 20 September 2018

Frédéric Dupré
/ Categories: L'Apostrophe, 2017

La règle de trois : une stratégie face à l’impossible

Certaines règles de vie sont indispensables pour éviter les défaites amères, le découragement ou carrément l’impasse et l’échec. La règle de trois en est une. Elle s’avère essentielle pour toute initiative de mobilisation communautaire ou de développement de projet. La règle est simple : « Trois personnes qui ont la même vision et détiennent une détermination égale accompliront leur projet commun ».

Généralement, une personne seule va générer des idées, concevoir une vision, analyser des problématiques, rédiger des projets, mais rare est-il qu’une seule personne puisse assurer la pleine réalisation d’un projet. Ceci peut sembler banal, mais il est quand même assez commun de voir des individus s’engager dans la réalisation de leur idée sans avoir une véritable équipe. Sans une équipe, le leader n’est qu’un fantôme qui n’arrive pas à manipuler la matière. Toutefois, construire cette équipe ne signifie pas d’avoir un groupe subalterne docile, mais plutôt des collègues participants à l’ensemble du projet, et ce, de la conception à la réalisation. Si ce leader n’arrive pas à rassembler une équipe, le projet est voué à l’échec ou encore pire à être nuisible et démobilisateur.

Deux personnes, ayant une vision commune, peuvent certainement se renforcer mutuellement et parvenir à la mise en œuvre de leur projet. Toutefois, le tandem est fragile, toujours dans un mouvement d’équilibriste, comme sur un vélo; une légère interférence peut vite déstabiliser le duo et provoquer la chute du projet. Il n’est pas rare de voir une équipe de deux personnes développées des conflits entre eux étant donné la précarité de leur stabilité et le stress qui peut en découler. Le duo est donc certainement plus dynamique que l’action solitaire, mais sa durabilité peut-être précaire et son efficacité incertaine.

Quand trois personnes s’entendent sur une vision commune (au-delà du projet en soi), une dynamique créative prend place entre eux. La dialogue à trois porte la force de la convergence, soutien les aspirations réciproques et consolide une collaboration efficace.  Ayant une vision commune des objectifs du projet, le travail en trio va nécessairement générer de nouvelles idées, ouvrir de nouvelles possibilités qu’aucun membre du groupe n’aurait pu anticiper avant cette expérience d’équipe. Le trio est plus stable, plus fort que le duo et assure une mobilisation et un réseautage plus élargi. La règle de trois, demande aux participants d’avoir trois qualités indispensables : (1) partager les valeurs de la vision commune; (2) avoir une confiance mutuelle et faire preuve d’authenticité ; (3) avoir les compétences associées à la réalisation du projet.

Mes expériences en développement communautaire m’ont amplement démontré la puissance de cette règle. La formation d’un trio constitue la stratégie clé pour générer un groupe capable de réelles transformations sociales. Tous pour un et trois pour tous!

Print
1567

Navigation du site

Categories