Background Color:
 
Background Pattern:
Reset
Sunday, November 18, 2018
Menu
Nouvelles récentes

 - Sunday 18 November 2018

La Croix de Victoria
Laurent Desrosiers
/ Categories: Les timbrés

La Croix de Victoria

« Je ressens comme s'ils étaient mes propres enfants. Mon coeur bat pour eux autant que pour mes plus proches, mes plus chéris. On doit vénérer et choyer de tels soldats. » La Reine Victoria, dans une lettre à son oncle Léopold, roi des Belges, en mai 1855.

Victoria était une souveraine profondément émue quand elle a quitté une audience avec des vétérans de la guerre de Crimée au printemps de 1855. Peu après sa lettre à son oncle d'où vient la citation ci-haut, elle s'est mise à l'œuvre pour créer une décoration en son nom personnel pour honorer tous ceux de l'Empire britannique qui se démarquent par leur bravoure sur le champ de bataille. Cette médaille est la Croix de Victoria.

La médaille est un concept très simple imaginé par son mari, le Prince Albert. Cependant, Victoria a gardé le plein control de chaque détail de cette création. Les mots « For Valour » étaient de son choix. Elle croyait que les mots originaux « For the Brave » supposaient que seuls les récipiendaires étaient de braves soldats ce qu'elle trouvait préjudiciable pour les non-récipiendaires. Les normes pour la désignation de la médaille ont varié avec la succession des monarques. Cette chronique ne peut pas toutes les aborder.

La Croix de Victoria, la plus convoitée des décorations militaires, est frappée dans l'airain en provenance des canons chinois capturés aux Russes à la bataille de Sébastopol pendant la guerre de Crimée. Il en demeure suffisamment pour en produire environ 80.

94 soldats canadiens ont été décorés de la Croix de Victoria depuis sa création. La chronique « Les Timbrés » avait mentionné, en février 2010, William Hall (1829 - 1904), le premier récipiendaire noir de la médaille. À ce moment, Poste Canada avait accordé un timbre à Hall pour souligner le mois de l'Histoire des Noirs. Le dernier récipiendaire de la Croix, le sergent Ernest Alvia (Smokey) Smith, l'avait mérité en Italie pendant la Deuxième Guerre mondiale. Il est décédé à 91 ans le 3 août 2005.  

 

Print
3062

Navigation du site

Categories