Background Color:
 
Background Pattern:
Reset
Tuesday, November 13, 2018
Menu
Nouvelles récentes

 - Tuesday 13 November 2018

L’Action de grâce
Alexandre Daubisse (EV)
/ Categories: Société

L’Action de grâce

Tous les ans, le deuxième lundi du mois d’octobre, la famille se réunit autour d’une table chargée de victuailles aux couleurs vives et chaudes de l’automne.

Il s’agit d’un véritable festin qui exige plusieurs jours de préparation et une sacrée organisation mais avec ça vous êtes sûrs de pouvoir affronter l’hiver rigoureux qui se prépare.

L’Action de grâce est l’une de mes fêtes préférées car tout ce que l’on a à faire, après avoir longuement cuisiné au préalable, c’est s’asseoir et déguster des plats délicieux. Pas de courses dans les magasins pour faire des cadeaux à la dernière minute, pas de crainte de blesser qui que ce soit lors de la réception de cadeaux puisqu’il n’y en a pas, bref, rien que du plaisir... à partager. 

Exprimer sa gratitude

Selon les familles, généralement au début ou au cours du repas, chaque convive exprime sa gratitude pour quelqu’un qui a fait preuve de gentillesse envers vous de manière particulièrement remarquable ou pour une expérience positive qui lui est arrivée au cours de l’année. Chacun parle à son tour et chacun prête respectueusement attention à ce que disent les autres exprimant parfois son assentiment par un hochement de tête ou un murmure. C’est le moment de se concentrer sur le positif dans nos vies et de relativiser nos malheurs. C’est aussi un temps de recueillement et de reconnaissance pour les familles religieuses, d’où le nom: Action de grâce. Ensuite, le repas se poursuit dans la bonne humeur et avec un sentiment de gratitude partagée et de joie de vivre. 

Origines

Vous connaissez sans doute la version étasunienne de l’Action de grâce : Thanksgiving. En voici l’origine. En 1620, une centaine de personnes traversèrent l’Atlantique en bateau pour s’établir dans le Nouveau Monde. Elles remettaient en question l’Église d’Angleterre et décidèrent de s’en séparer. Ces pèlerins s’installèrent dans ce qui est devenu l’état du Massachusetts. Ils vécurent un premier hiver difficile étant arrivés trop tard pour semer quoi que ce fut. La moitié de la colonie mourut de maladies.

Au printemps suivant, les Indiens Iroquois leur apprirent à cultiver le maïs, et leur enseignèrent la chasse et la pêche, dans ces terres inconnues. A l’automne 1621, ils récoltèrent du maïs, des haricots et des potirons. Les colons reconnaissants organisèrent une fête à laquelle furent conviés un chef de tribu et 90 indiens. Les Indiens apportèrent du gibier et des dindes à rôtir. Les années suivantes, les colons continuèrent à célébrer la récolte d’automne. Après l’indépendance des États-Unis, le Congrès recommanda qu’une journée d’action de grâce fût célébrée dans tout le pays.

L’Action de grâce, au Canada, date du 16e siècle et est donc antérieure à la fête américaine de plus de quarante ans en fait puisqu’elle remonte à l’époque de l’explorateur anglais Martin Frobisher. Ce dernier décida, en 1578, de faire une cérémonie à Terre-Neuve afin de rendre grâce du fait qu’il avait survécu au long voyage au cours duquel il tentait de trouver le mythique passage du Nord-Ouest vers l’Orient, Cathay et ses fabuleuses richesses.

Par ailleurs et en complément, la tradition chez les tribus des Premières Nations du Canada et chez les colons écossais était de faire un grand festin à l’issue d’une bataille. La tradition a ensuite glissé vers une nouvelle symbolique pour témoigner de la gratitude des colons envers Dieu d’avoir survécu à une nouvelle année de difficultés dans un pays au climat particulièrement éprouvant autant pour les autochtones que pour les pionniers européens. La tradition est restée et a gagné l’ensemble du pays au fur et à mesure que celui-ci s’étendait; que les colons soient d’origine écossaise ou non.

Après la naissance de la Confédération canadienne, en 1867, le premier jour d’Action de grâce fut un congé civil (le 5 avril 1872) en commémoration du rétablissement du Prince de Galles (le futur roi d’Angleterre Édouard VII). Ce n’est que le 31 janvier 1957, que le parlement canadien fixa la date du deuxième lundi d’octobre de façon permanente comme jour férié pour célébrer l’Action de grâce.

Depuis, nous profitons de ce jour où chacun, peut se concentrer sur ce qui est bon dans sa vie et prendre un moment pour y réfléchir et le savourer en famille et/ou entre amis. Cela permet de relativiser les choses et de vivre mieux finalement.

Alors joyeuse Action de grâce à tous!

Print
4580

Navigation du site

Categories