Background Color:
 
Background Pattern:
Reset
Monday, September 24, 2018
Menu
Nouvelles récentes

 - Monday 24 September 2018

Dominique Liboiron

Karen Fogen : une aventurière des Great Sandhills

Karen Fogem

Karen Fogem

Au mois de mars, Karen Fogen a participé à la Alps2Ocean, une course de 196 miles ou 316 km. Pendant toute une semaine, elle devait courir environ 30 miles ou 50 km par jour. Photo : Dominique Liboiron

Dans ma dernière chronique, j’ai décrit les Great Sandhills du sud-ouest de la province. Avec son mélange de prairie et de dunes de sable, la région est un écosystème hybride unique en son genre. Maintenant, nous allons rencontrer Karen Fogen, une athlète et une aventurière originaire des Great Sandhills.

Karen Fogen a grandi sur un ranch parmi les dunes, les cactus et le bétail. Jeune fille, elle aimait beaucoup courir sur le sable et sa passion de la course ne l’a pas lâchée. Même aujourd’hui à l’âge de 53 ans, elle jouit encore de son sport. En tant que participante à des courses aux distances extrêmes, elle vit des aventures inoubliables.

Par exemple, le mois passé Karen Fogen a participé à la Alps2Ocean, une course de 196 miles ou 316 km. Pendant sept jours, elle devait courir environ 30 miles ou 50 km par jour et cela dans les montagnes de la Nouvelle-Zélande. De plus, la troisième journée était particulièrement exigeante parce que les participants devaient courir 52 miles ou 85 km. Mais attendez, ce n’est pas tout. Chaque participant devait aussi porter sa nourriture et son équipement de camping dans un sac à dos.

Lors de mon entretiens avec Karen Fogen, je lui ai demandé qu’est-ce qui pouvait bien l’amener à vouloir courir pendant sept jours. Habituée à ce genre de question, elle a souri et, sans hésitation, a répondu, « J’adore ça. »

Karen Fogen a poursuivi sa réponse en ajoutant qu’elle est passionnée de la course pour plusieurs raisons. D’abord, elle aime participer à des marathons et des ultra-marathons parce qu’elle rencontre des gens extraordinaires. Les amateurs de course, m’a-t-elle dit, possèdent un esprit fort et positif. Les personnes négatives s’intéressent rarement à la course de longue distance, indique Karen Fogen. Son passe-temps lui permet également de voyager, surtout au Canada et aux États-Unis mais, pour la première fois, en Nouvelle-Zélande. Elle ajoute qu’elle se sent en paix quand elle court et que l’exercice lui donne plus d’énergie et diminue son stress.

Quand elle participe à des courses, Karen Fogen a également la chance de mieux connaître non seulement le Canada, mais d’autres pays. Pendant la Alps2Ocean, elle a vu les montagnes spectaculaires de la Nouvelle-Zélande. En fait, le circuit côtoie un endroit où des scènes du film Le Seigneur des anneaux ont été tournées. « Le paysage était magnifique, » a-t-elle partagé.

Karen Fogen avoue que la Alps2Ocean était plus difficile qu’elle anticipait, surtout à cause de la chaleur. Elle s’est entraînée à Medicine Hat en janvier et février, mais puisque la Alps2Ocean a lieu au début mars dans l’hémisphère sud Karen Fogen n’était pas habituée aux températures d’été en Nouvelle-Zélande.

Malgré la chaleur, Karen Fogen a persévéré. Au cours des sept journées de la 

Alps2Ocean, elle a réalisé un temps total de 59h23.

Karen Fogen est en excellente forme physique. Faute de sa petite taille, elle mesure environ 5 pieds 3 pouces ou 1.60 m, Karen Fogen n’a pas l’apparence de quelqu’un qui peut courir de longues distances, mais elle jouit d’une endurance de premier ordre.

Malgré son entraînement rigoureux et son souci de l’exercice, Karen Fogen fumait autrefois, une habitude qu’elle a cessée depuis 13 ans. Quand elle a arrêté de fumer, Karen Fogen s’est promise de compléter un marathon.

Elle a tenu sa promesse, mais son premier marathon ne lui a pas suffit. L’aide enseignante qui habite maintenant Medicine Hat a continué à participer à des courses. À date, Karen Fogen a complété plus de 20 marathons de 26 miles ou de 42 km, sans compter ses multiples ultra-marathons de plus de 100 miles ou 160 km.

Inspirée par la Alps2Ocean, Karen Fogen aimerait participer à une autre course de distance extrême. Elle entrevoie s’inscrire à la Atacama Crossing qui a lieu au Chili dans le désert Atacama. Le circuit mesure 155 miles ou 250 km. Nous lui souhaitons bonne chance.

Print
1386

Navigation du site

Categories