Background Color:
 
Background Pattern:
Reset
Tuesday, November 20, 2018
Menu
Nouvelles récentes

 - Tuesday 20 November 2018

Journée fransaskoise du droit 2014

Journée de débats sans coup bas!

Journée du droit : Procès simulé

Journée du droit : Procès simulé

Les acteurs du procès simulé (de g. à d.) : Lionel Gahizi, Michel Vézina, Hervé Mununu, Magali Piché-Bénard, Judith Charest, Bradley Zephyr, Adrienne Sawchuk et Roger Gauthier. Photo: Alexandra Drame

À Saskatoon, en ce vendredi 7 mars, personne n’avait la langue dans sa poche! Toute la province a convergé vers l’École canadienne-française Pavillon Gustave Dubois pour entendre des duels verbaux, des argumentations, des contre-argumentations, des points de vue, mais aussi quelques silences et hésitations, tout cela dans la bonne humeur du concours de débats organisé par l’Association des juristes d’expression française de la Saskatchewan (AJEFS).

Dans le cadre de la journée fransaskoise du droit, les élèves des écoles du CÉF de Regina, Moose Jaw, Prince Albert, North Battleford, et la ville hôtesse de Saskatoon se sont tous retrouvés pour s’affronter amicalement autour de la résolution 2014 (pas si facile à débattre même pour des adultes comme vous le noterez) « Il est résolu que le gouvernement du Canada enchâsse dans la loi le principe du pollueur-payeur et impose aux compagnies pétrolières une redevance de 10% sur leur revenu. » Vous auriez répondu quoi vous? Pas facile comme sujet de débat, n‘est-ce pas! Et pourtant, certains des jeunes orateurs ont eux fait preuve de beaucoup d’aisance et d’audace, recourant à des statistiques, des définitions, des discours, citant des vidéos, des recherches, des témoignages afin de démolir les arguments de leurs adversaires et montrer que leur théorie est la bonne. Les équipes ont fait trois rondes, ce qui leur a permis d’affiner leurs arguments au fur et à mesure. Certaines équipes se retrouvaient à devoir argumenter négativement lors d’une ronde, puis affirmative­ment à la suivante, mais qu’importe, ils défen­daient tout aussi efficacement une thèse puis son contraire.

Avant l’annonce des gagnants, afin de faire durer le suspense, un procès simulé a été présenté, regroupant des élèves, mais aussi de grands orateurs de la communauté (avec pour certains des talents d’acteurs cachés!) : Adrienne Sawchuk, Judith Charest, Michel Vézina et Roger Gauthier.

Les juges ont du préparer leurs plus beaux arguments pour justifier le choix d’une équipe gagnante, sans pour autant stopper une vocation de maître de mots en herbe chez un jeune étudiant. Les critiques constructives et encourageantes permettront aux élèves de mieux se préparer pour les prochaines années, ou tout simplement pour avoir une meilleure diction ou posture dans la vie de tous les jours. Le concours qui était ouvert aux élèves ­de la 7e à la 11e année sera sans aucun doute une révélation pour certains, une confirmation pour d’autres et peut-être que parmi les participants se cachent de futurs politiciens, poètes, avocats ou journalistes. Qui sait...

Print
8147
 

Navigation du site

Categories