Background Color:
 
Background Pattern:
Reset
Tuesday, November 20, 2018
Menu
Nouvelles récentes

 - Tuesday 20 November 2018

Michèle Fortin (EV)
/ Categories: Arts et culture, Théâtre, 2015

Heureux retour du théâtre communautaire à la Troupe du jour

Le jeu de l'amour et du hasard
Photo: Kevin Hogarth, www.hogarthphoto.com (2015)
SASKATOON - Mercredi dernier (4 février) avait lieu à La Troupe du jour la générale d'une des pièces les plus connues du répertoire théâtral classique français, Le jeu de l'amour et du hasard de Marivaux. Dans une mise en scène de Denis Rouleau, directeur artistique de la compagnie, ce spectacle communautaire met en vedette des gens de la communauté.

La barre était haute. Se mettre en bouche un texte truffé d'imparfaits du subjonctif représente un exploit pour n'importe quel comédien, à plus forte raison un comédien amateur. Pourquoi ce choix? « J'en avais envie depuis longtemps », de dire Denis Rouleau. « C'était un défi que j'avais envie de relever ». On peut dire que la distribution a fort bien relevé ce défi, à l'exception de Catherine Lemire (Silvia) dont les propos étaient parfois inintelligibles au point que nous devions lire les surtitres.  

Le choix de Sudeep Chaklanabis pour camper le personnage de Mario, le fils de M. Orgon, nous a surpris. Difficile de ne pas se demander qui était Madame Orgon...

On nous avait dit que l'action de la pièce avait été transposée dans les années folles, mais, mis à part les costumes qui renvoient (un peu) à cette époque et l'intro musicale, du Éric Satie joué à la manière de Gerswin (super belle idée), le XVIIIe siècle n'est jamais très loin, ce qui n'enlève rien à notre plaisir.

Car plaisir il y a. Les déplacements sont fluides, les dialogues sont rondement menés. On pense à certaines scènes entre Silvia (Catherine Lemire) et sa bonne Lisette (Nicole Lavergne-Smith), entre Dorante (Alexandre Truchon-Savard) et son valet Arlequin (Jeff Soucy). Monsieur Soucy cabotine bien un peu (pas mal), mais son plaisir est si manifeste qu'il en est contagieux. Quand à Roger Gauthier (M.Orgon), il est plus que crédible dans son rôle du père de famille qui ne veut que le bonheur de sa fille.

Enfin, il faut souligner la qualité des surtitres que l'on doit à Shavaun Liss. 

Heureux retour donc du théâtre communautaire à LTDJ. Allez-y, vous serez en mesure de juger vous-mêmes.

Le jeu de l'amour et du hasard de Marivaux
Mise en scène de Denis Rouleau

Présenté du 5 au 8 février au Théâtre de La Troupe du jour à Saskatoon


Print
4054
 

Navigation du site

Categories