Background Color:
 
Background Pattern:
Reset
Wednesday, September 26, 2018
Menu
Nouvelles récentes

 - Wednesday 26 September 2018

AGA ACFR : une confiance à rebâtir avec les membres

AGA de l'Association canadienne-française de Regina le 27 janvier 2018

AGA de l'Association canadienne-française de Regina le 27 janvier 2018

Le conseil d'administration de l'ACFR pour élu le 27 janvier 2018
Denis Simard (trésorier), François Regis Kahabizi (vice-président), Jessica Chartier (secrétaire), Annie Audet (conseillère), Yassine El Bahlouli (conseiller), Sylvie Bergeron (présidente) et Jean-Michel Ferré (conseiller - (absent de la photo)
Photo: Pierre-Émile Claveau (2018)
Les membres de l’Association canadienne-française de Regina (ACFR) se sont présentés en grand nombre à l’assemblée générale annuelle grandement attendue, le 27 janvier dernier, au Bistro du Carrefour des Plaines. Et, les états financiers ont été scrutés à la loupe.

Enregistrant un déficit de 132 751 $, l’organisme sans but lucratif a conclu une seconde année consécutive avec des pertes à la caisse. L’exercice 2015-2016 s’était conclu avec un déficit de 61 940 $.

Le rapport financier de l’exercice clos le 31 mars 2017 démontre une hausse des dépenses supérieure à 100 000 $, une augmentation attribuée aux secteurs des activités et des mauvaises créances. Les dépenses des activités sont passées de 31 631 $, en 2016, à 75 426 $, en 2017, une hausse de 43 795 $, pour l’ajout de neuf activités supplémentaires. Les membres ont également demandé des éclaircissements sur les dépenses concernant les contractuels et les frais de location de salles.

Le conseil d’administration a essuyé une pluie de critiques sur sa gestion financière. Anne Brochu-Lambert a questionné le conseil sur l’offre d’un repas gratuit malgré les résultats financiers. Roger Lepage a affirmé être inquiet de l’augmentation des dépenses et a rappelé que les réserves ont diminué dangereusement. Denis Simard a incité le conseil d’administration à respecter les prévisions budgétaires. Le secrétaire de l’organisme, Yassine El Bahlouli, a promis qu’il n’y aurait aucun déficit opérationnel pour l’année fiscale 2017-2018 en raison d’un redressement. Le rapport des états financiers de l'exercice financier 2016-2017 a été adopté avec 25 voix contre 18.

L’auditeur indépendant, sans opinion !

Dans son rapport d’audit, la firme comptable Hounjet Tastad Harpham explique qu’elle n’a jamais été en mesure d’obtenir des éléments probants et appropriés pour effectuer une opinion d’audit de l’ACFR. De plus elle a souligné des problèmes dans la gestion des finances : « Au cours des deux dernières années fiscales, la comptabilité a été effectuée par différents employés et contractuels. Ceci a créé une incohérence dans l’imputation des revenus, les comptes à recevoir et les dépenses. La direction était toujours en train de remédier aux déficiences du système et de corriger les erreurs de comptabilité. »

Des retours de courriels difficiles

Des explications ont été demandées concernant une pétition, demeurée sans réponse, demandant une assemblée générale extraordinaire de la part de onze membres, et des courriels envoyés auxquels les membres n’ont reçu aucun avis de réception. L’ancien président de l’organisme, Siriki Diabagaté, a justifié son refus d’octroyer une séance extraordinaire mentionnant que seulement deux signataires étaient en règle. Selon l’article 5.6.3 des statuts et règlements, « une assemblée générale extraordinaire peut être convoquée par la présidence à la demande du conseil d’administration ou si une demande est faite par dix membres individuels en règle. » Les signataires présents ont réfuté cet argument en indiquant qu’ils étaient tous membres en règle et qu’à tout le moins, on aurait dû leur répondre.

Un nouveau conseil d’administration

Les membres ont voté en faveur d’un vote de non-confiance envers le conseil d’administration afin de leur envoyer un message clair qu’ils souhaitent rebâtir un lien de confiance. La motion a été adoptée avec 26 voix en faveur, trois en défaveur et 14 abstentions.

Arrivés au cours de l'exercice financier, trois élus devaient être ratifiés afin de poursuivre leur mandat. Seul le président intérimaire, François Regis Kahabizi, prolongera son mandat jusqu’à la prochaine assemblée, laissant place à l’arrivée de cinq nouveaux membres au sein du conseil. Les membres ont élu par acclamation Annie Audet, Sylvie Bergeron, Jessica Chartier, Jean-Michel Ferré et Denis Simard. Yassine El Bahlouli demeure toujours sur le conseil d’administration.

Un président intérimaire satisfait !

Malgré la vivacité des échanges, le président intérimaire François Regis Kahabizi s’est dit satisfait de la rencontre : « je suis heureux de voir que la communauté est active et que les membres essaient de remettre sur pied l’organisme. » Monsieur Kahabizi retient de la séance qu’une bonne politique de gestion du budget devra être adoptée par le nouveau conseil d’administration.

Print
1728

Navigation du site

Categories