Background Color:
 
Background Pattern:
Reset
Sunday, September 23, 2018
Menu
Nouvelles récentes

 - Sunday 23 September 2018

Jean-Marie Michaud

« L’esprit de l’alliance », un témoignage d’une lourde réalité

Dévoilement du nouveau monument à Saskatoon en présence du prince Edward

Le sculpteur de Saskatoon Jean-Sébastien Gauthier

Le sculpteur de Saskatoon Jean-Sébastien Gauthier

Photo: Jean-Marie Michaud
La fierté rayonnait chez les Epp et les Gauthier et parmi la foule et les dignitaires présents, lors du dévoilement du nouveau monument commémoratif près de la Place du Marché à Saskatoon. Les paroles prononcées par un invité de marque à cette occasion solennelle ont résonnées dans les cœurs.

« Ma fierté vient d’atteindre les sommets », nous confiait Jean Epp-Gauthier, la mère du sculpteur Jean-Sébastien Gauthier, le vendredi 19 septembre 2014, suite à la cérémonie protocolaire du dévoilement de l’œuvre collaborative que son fils a réalisé avec ses collègues, les artistes Happy Grove et Adrian A. Stimson. Jean-Sébastien pour l’occasion reluisait comme un sous neuf. Son père, Roger Gauthier, était tout aussi heureux car cette sculpture symbolique, réalisée en un temps record, va demeurer à la vue de tous bien longtemps après notre départ. Sa présence sur les rives de la rivière Saskatchewan éclaire désormais avec dignité une page méconnue de notre histoire. 

De la grande visite appréciée

Même son Altesse le prince Edward, le fils cadet de sa majesté la reine Élisabeth II, s’était déplacée pour l’occasion. Il s’est exprimé avec chaleur et naturel pour souligner à sa façon comment par le passé, l’esprit de l’alliance entre nos Premières Nations et la Couronne britannique n’a pas toujours été honoré comme il avait été promis. Allysha Larsen, la charmante compagne de Jean-Sébastien, soulignait combien cette reconnaissance de sa part était appréciée par tous les intéressés.

L’histoire nous révèle qu’après la guerre de 1812, la répartition des territoires et les responsabilités des alliés n’ont pas été entièrement respectés. Cette œuvre collaborative, au titre évocateur « L’Esprit de l’alliance », nous rappelle la réalité des injustices à réparer. Tous les symboles tangibles qui composent la scène de cette sculpture magistrale en sont témoin. Pour cette raison, la visite du Comte (Earl) de Wessex et ses propos conciliateurs était les bienvenus. 

Toutes les générations se réjouissent

Satbir Couture, la cousine de Jean-Sébastien, s’est bien amusée quand sa fille a été interrogée par les médias.

« Comment as-tu trouvé le Prince et que vont penser tes amies quand elles apprendront que tu as rencontré un Prince? » Avec toute la fraîcheur de sa jeunesse, la jeune fille a répondu tout simplement : « Bien, (ce n’est pas comme) si je leur disais que j’ai rencontré Katie Perry (...) » (la célèbre pop star internationale) (rire)... « Le comte n’était pas mal. Quelques-uns seront sûrement épatés. »  Hé oui! Voilà bien la jeune génération.

Parmi les invités, Betty Epp, l’épouse du regretté sculpteur Bill Epp, mesurait avec sagesse l’ampleur de la réalisation de son petit-fils. Elle démontre aux yeux de tous ce qui peut être accompli quand on travaille ensemble avec une vision commune et beaucoup de talent et de bonne volonté. On se réjouit avec toute sa famille de cette magnifique réalisation collective.

Souhaitons que le dévoilement de cette nouvelle œuvre monumentale commémorative ouvre une aire nouvelle dans la reconnaissance des engagements de la Couronne britannique et de nos gouvernements auprès de nos Premières Nations.

Print
5826

Navigation du site

Categories