Close
Éducation
Quel continuum en éducation pour les Fransaskois ? Quel continuum en éducation pour les Fransaskois ?

Quel continuum en éducation pour les Fransaskois ?

926

Le Rendez-vous fransaskois qui avait lieu du 1er au 7 novembre touchait un sujet sensible et urgent : l’éducation. Dans cet article, vous trouverez un résumé des discussions qui ont eu lieu à ce sujet.

Immersion : Cinquante ans d’une formule éprouvée Immersion : Cinquante ans d’une formule éprouvée

Immersion : Cinquante ans d’une formule éprouvée

15889

Le tout premier programme d’immersion en Saskatchewan est apparu à Saskatoon en 1968. Cinquante ans plus tard, ils sont plus de 16 500 à travers la province à se retrouver sur les bancs du programme qui fait de plus en plus d’adeptes.

Regard autochtone sur l'Histoire Regard autochtone sur l'Histoire

Regard autochtone sur l'Histoire

REGINA - 28 élèves de 7e et 8e année de l’École St. Dominic Savio ont eu la chance de prendre part à un...
27581
L’autre côté de l’immersion L’autre côté de l’immersion

L’autre côté de l’immersion

Si les programmes d’immersion française ont joué un rôle dans l’augmentation du nombre de Canadiens bilingues dont...
23175

Tisser des liens entre immersion et écoles fransaskoises

Il serait dans l’intérêt de la communauté fransaskoise d’établir des ponts entre les écoles fransaskoises et d’immersion et de resserrer les liens de collaboration dans l’organisation d’activités. 

L’immersion a la cote malgré ses lacunes

Dépassé, élitiste et source de division, le système d’immersion française en place dans les écoles canadiennes? C’est du moins ce qui ressort d’un récent article de la revue MacLean’s, l’une des principales publications du pays.

RSS
12

 

Nouvelles et blogue du

Conseil des
écoles
fransaskoises

Nouvelles du CÉF

Portails du CÉF

Conseil des écoles fransaskoises 1555

Valeurs

Conseil des écoles fransaskoises 941

Une éducation francophone de grande qualité est essentielle à l’épanouissement de notre communauté francophone et à chacun de nos élèves. Dans le but d’assurer que chaque élève reçoive cette éducation de qualité et connaisse le succès, les valeurs suivantes sont au cœur de toute action entreprise par le Conseil des écoles fransaskoises (CÉF).

Les valeurs organisationnelles permettent de traduire la vision dans les comportements au quotidien. Elles facilitent l’ancrage d’une culture organisationnelle qui reflète la personnalité de l’organisation.

  • Relations interpersonnelles
  • Environnement sain
  • Culture d'excellence
  • Partenariat
  • Innovation
  • Ouverture sur le monde

 

Vision

Conseil des écoles fransaskoises 984

À l’obtention du diplôme d’études secondaires (12e année), l’élève maîtrisera les compétences lui permettant de s’épanouir, de s’affirmer et de contribuer à part entière dans la société.

Mission

Conseil des écoles fransaskoises 1028

Avec ses écoles d'excellence en français langue première, le CÉF est un environnement sain et accueillant, qui prépare les élèves à leur réussite éducative, identitaire et culturelle.

Charte canadienne des droits et libertés

Conseil des écoles fransaskoises 1298

Charte canadienne des droits et libertés

Charte canadienne des droits et libertés

Article 23 - Droits à l'instruction dans la langue de la minorité

  1. Les citoyens canadiens:
    1. dont la première langue apprise et encore comprise est celle de la minorité francophone ou anglophone de la province où ils résident,
    2. qui ont reçu leur instruction, au niveau primaire, en français ou en anglais au Canada et qui résident dans une province où la langue dans laquelle ils ont reçu cette instruction est celle de la minorité francophone ou anglophone de la province, ont, dans l'un ou l'autre cas, le droit d'y faire instruire leurs enfants, aux niveaux primaire et secondaire, dans cette langue.
  2. Les citoyens canadiens dont un enfant a reçu ou reçoit son instruction, au niveau primaire ou secondaire, en français ou en anglais au Canada ont le droit de faire instruire tous leurs enfants, aux niveau primaire et secondaire, dans la langue de cette instruction.
  3. Le droit reconnu aux citoyens canadiens par les paragraphes 1) et 2) de faire instruire leurs enfants, aux niveaux primaire et secondaire, dans la langue de la minorité francophone ou anglophone d'une province:
    1. s'exerce partout dans la province où le nombre des enfants des citoyens qui ont ce droit est suffisant pour justifier à leur endroit la prestation, sur les fonds publics, de l'instruction dans la langue de la minorité;
    2. comprend, lorsque le nombre de ces enfants le justifie, le droit de les faire instruire dans des établissements d'enseignement de la minorité linguistique financés sur les fonds publics.
First2930313234363738

Le CEF sur Facebook


Terms Of UsePrivacy StatementCopyright 2014 par L'Eau vive
Back To Top