Close
Campus Saint-Jean : vers une intervention fédérale?
Bruno Cournoyer Paquin (Francopresse)
/ Categories: Éducation, Postsecondaire

Campus Saint-Jean : vers une intervention fédérale?

FRANCOPRESSE – La ministre du Développement économique et des langues officielles, Mélanie Joly, invite le gouvernement de l’Alberta à annuler sa décision de couper le financement du campus Saint-Jean de l’Université de l’Alberta, dans une lettre adressée au premier ministre de la province, Jason Kenney. Le gouvernement fédéral serait même prêt à contribuer financièrement si les dollars provinciaux sont au rendez-vous.

À cause des compressions budgétaires à l’Université de l’Alberta, le Campus Saint-Jean — un des seuls établissements postsecondaires francophones dans l’Ouest canadien — a dû supprimer 77 cours sur les 409 offerts par l’établissement.

En entrevue avec Francopresse, la ministre Joly indique que «notre objectif présentement, c’est que Jason Kenney et son gouvernement reculent sur leur décision de couper les vivres du Campus Saint-Jean […] Parce que ça met à risque la pérennité du fait français en Alberta.»

Le professeur Rémi Léger, du Département de sciences politiques de l’Université Simon Fraser, explique que la lettre de la ministre Joly envoie le message aux Franco-Albertains que le gouvernement fédéral travaille pour assurer leurs intérêts, mais que le gouvernement albertain «n’est pas bon joueur».

De son côté, le porte-parole en matière de langues officielles pour le Parti conservateur, Alain Rayes, observe en entrevue avec Francopresse que «le problème du campus Saint-Jean ne date pas d’hier. Il faut juste écouter les recteurs pour voir que ça fait des années qu’il y a un sous-financement! De gouvernement en gouvernement, je vous le concède, mais quand j’entends de la petite politique comme ça… ça fait cinq ans qu’ils [les libéraux] sont au pouvoir, et bien qu’ils gèrent le problème!»

Le financement fédéral du Campus Saint-Jean est gelé depuis 2003, précise Alain Rayes.

Pas de dollars fédéraux sans dollars provinciaux

«On veut fondamentalement que [le gouvernement Kenney] continue à financer le Campus Saint-Jean comme auparavant, et s’il a besoin d’aide, qu’il fasse une demande au gouvernement fédéral. Nous allons être prêts à travailler avec lui, mais il doit lui-même faire cette demande et mettre de l’argent sur la table», souligne Mélanie Joly.

Rémi Léger s’explique mal le manque de clarté de la ministre Joly : pourquoi ne pas simplement affirmer que le fédéral veut une entente de financement où les couts sont partagés également par Ottawa et Edmonton?

La professeure Stéphanie Chouinard, du Département de sciences politiques du Collège militaire royal du Canada, explique que «Mme Joly est en train de prendre la même approche que ce qui a été fait pour l’Université de l’Ontario français, c’est-à-dire que “le gouvernement à Ottawa est à l’écoute, on veut vous aider, mais on veut que la province mette du sien”. Donc je vois là une répétition du scénario qui a eu lieu entre Ottawa et Queen’s Park l’année dernière.»

Dans le cas de l’Université de l’Ontario français, les gouvernements fédéral et ontarien s’étaient engagés à financer le projet à parts égales, Ottawa assumant les couts des quatre premières années du projet et Queen’s Park prenant le relai par la suite.

La politologue Stéphanie Chouinard pense que le modèle de financement de l’Université de l’Ontario français aurait le potentiel d’entrainer un «jeu de domino» où toutes les établissements postsecondaires francophones regarderaient du côté d’Ottawa pour bonifier leur financement.

Le risque est cependant que cela devienne «une façon pour les provinces de se dédouaner de financer adéquatement l’éducation postsecondaire en français», ajoute Stéphanie Chouinard. Les provinces pourraient effectuer des compressions en espérant qu’Ottawa comble le manque à gagner.

«Mais l’enjeu dans l’Ouest, du moins en Alberta, c’est que le gouvernement provincial ne veut pas jouer le jeu du fédéral. Et le jeu du fédéral, c’est de partager la facture 50/50», poursuit Rémi Léger.

«Est-ce que le fédéral est prêt à mettre de l’argent sur la table sans que les provinces en mettent aussi?» questionne le politologue.

Une compétence provinciale

La ministre Joly rappelle que l’enseignement est une compétence provinciale, et qu’en conséquence le gouvernement fédéral ne peut faire cavalier seul en la matière.

L’épanouissement des établissements postsecondaires francophones hors Québec «dépend de la bonne volonté des provinces. Et à chaque fois qu’il y a des gouvernements conservateurs qui sont élus, à chaque fois ils coupent. Et à chaque fois, bien la ministre des Langues officielles fédérale doit intervenir. Et ça là, c’est problématique», avance Mélanie Joly.

Des affirmations que remet en question le politologue Rémi Léger : «[La ministre] dit que le fédéral ne peut pas financer les universités parce que l’éducation est une compétence provinciale, mais ce n’est pas vrai. Le fédéral a le pouvoir de dépenser. Et le pouvoir de dépenser, c’est un joker dans son jeu. Si le fédéral veut vraiment soutenir les institutions postsecondaires francophones, il le peut avec le pouvoir de dépenser.»

Le député de Richmond-Arthabaska, Alain Rayes, opine : «Quand le gouvernement de Justin Trudeau veut s’ingérer dans la santé, comme l’enjeu des CHSLD au Québec, il ne se gêne pas.»

«C’est la responsabilité constitutionnelle du gouvernement fédéral de protéger la vitalité des communautés francophones minoritaires», ajoute Alain Rayes, et la ministre Joly se doit d’agir selon lui.

Une autre façon de financer les établissements postsecondaires en milieu minoritaire serait d’ajouter une composante sur l’éducation postsecondaire dans le Plan d’action sur les langues officielles du gouvernement fédéral, explique Rémi Léger.

«Dans le Plan d’action sur les langues officielles, il y a une composante sur la justice, sur la santé, sur l’immigration en santé, sur l’éducation — mais surtout des sommes qui sont dirigées en éducation maternelle à 12e année. Donc on pourrait ajouter une composante, avec des sommes additionnelles […] qui seraient allouées afin de soutenir les collèges et les universités francophones à l’extérieur du Québec», soutient Rémi Léger.

Pour le professeur, lorsque le gouvernement affirme avoir les mains liées lorsqu’il en vient au financement des établissements postsecondaires francophones, «c’est faire de la politique sur le dos des francophones.»

Cependant, la stratégie du gouvernement fédéral est d’exiger que les provinces investissent dans l’éducation postsecondaire en français, poursuit Rémi Léger.

«C’est une façon pour le fédéral de s’assurer que les provinces soutiennent aussi les francophones hors Québec, que la francophonie ce n’est pas juste une question fédérale ; c’est une question qui concerne les deux paliers de gouvernement», conclut le professeur Léger.

Une «nouvelle vision» des langues officielles présentée dans les prochaines semaines?

«Je pense que la question de l’éducation postsecondaire est importante, et dans le contexte du renforcement de la Loi sur les langues officielles, on va vouloir trouver une façon d’aider nos institutions, que ce soit scolaires, de santé, bref, tout ce qui est clé à la vitalité d’une communauté linguistique. Et au cours des prochaines semaines, j’aurai l’occasion de présenter la nouvelle vision en matière de langues officielles pour notre gouvernement», affirme Mélanie Joly.

Pour Alain Rayes, le projet de modernisation de la Loi sur les langues officielles traine en longueur : «Depuis des années, les consultations ont été faites en Commission parlementaire, au Sénat, le Commissaire aux langues officielles a déposé son rapport. Tout le monde est d’accord, tout le monde revendique un projet de loi pour qu’on puisse avancer. Et la ministre n’a même pas fait ce simple exercice là de donner une date d’échéance avant les fêtes.»

Previous Article Débats corsés entre les candidats au poste de conseiller scolaire
Next Article Les professeurs de moins en moins protégés dans leur liberté universitaire
Print
8683

Theme picker

Autres nouvelles - Éducation

Une Journée d’orientation scolaire réussie

Une Journée d’orientation scolaire réussie

La Journée d’orientation scolaire du SAIF-SK pour les nouveaux arrivants a attiré plus d’une quinzaine de familles francophones et non francophones.

Monday, September 6, 2021/Author: Mehdi Jaouhari/Number of views (698)/Comments (0)/
Projet de loi 96 : quel impact pour les étudiants fransaskois ?

Projet de loi 96 : quel impact pour les étudiants fransaskois ?

Le gouvernement québécois veut rapprocher la francophonie canadienne et québécoise, notamment en réduisant les frais de scolarité des programmes universitaires et collégiaux offerts en français. 

Monday, June 14, 2021/Author: Emmanuel Masson/Number of views (3259)/Comments (0)/
Une troisième école élémentaire déjà en pourparlers à Regina

Une troisième école élémentaire déjà en pourparlers à Regina

Depuis l’automne 2018, l’école du Parc de Regina accueille quelque 200 enfants francophones dans l’attente de l’ouverture d’un établissement flambant neuf d’ici septembre 2023.

Friday, June 11, 2021/Author: Lucas Pilleri – IJL-Réseau.Presse/Number of views (3159)/Comments (0)/
Assemblée des députés communautaires: du PDG à l’Académie Rivier

Assemblée des députés communautaires: du PDG à l’Académie Rivier

Pour la deuxième fois cette année, les députés de l’Assemblée communautaire fransaskoise se sont réunis en ligne pour discuter des enjeux touchant la fransaskoisie.

Friday, June 11, 2021/Author: Emmanuel Masson – IJL-Réseau.Presse/Number of views (4947)/Comments (0)/
Les Fransaskois de Saskatoon se préparent à recevoir une nouvelle école élémentaire

Les Fransaskois de Saskatoon se préparent à recevoir une nouvelle école élémentaire

D’ici 2025, les francophones de la ville des ponts sont consultés pour identifier leurs besoins en infrastructure en vue de la construction d'une nouvelle école élémentaire.

Thursday, May 27, 2021/Author: Emmanuel Masson – IJL – Réseau.Presse/Number of views (4510)/Comments (0)/
Académie Rivier : la fransaskoisie attend un signal du gouvernement

Académie Rivier : la fransaskoisie attend un signal du gouvernement

Le budget provincial ne fait aucune mention d’aides financières dans le projet de transformation de l’ancienne Académie Rivier de Prince Albert en un centre scolaire communautaire francophone. 

Monday, May 17, 2021/Author: Hélène Lequitte – IJL-Réseau.Presse/Number of views (4180)/Comments (0)/
Révéler nos racines avec un nouveau guide pédagogique

Révéler nos racines avec un nouveau guide pédagogique

Carmen Campagne vient garnir la collection « Atelier » du CCF destinée aux écoliers afin de leur faire découvrir les grands personnages de la culture fransaskoise.

Monday, April 26, 2021/Author: Estelle Bonetto/Number of views (5058)/Comments (0)/
Il y a urgence d’agir en éducation postsecondaire en français

Il y a urgence d’agir en éducation postsecondaire en français

Disparition de programmes à l’Université Laurentienne, compressions au Campus Saint-Jean et à l’Université de Moncton, budget à l’encre rouge à l’Université Sainte-Anne, réduction du financement à l’Université de Saint-Boniface : l’éducation postsecondaire en français en contexte minoritaire est en difficulté.

Wednesday, April 21, 2021/Author: Francopresse/Number of views (6093)/Comments (0)/
L’Afrique au programme de la Cité universitaire francophone de Regina

L’Afrique au programme de la Cité universitaire francophone de Regina

La Cité universitaire francophone de Regina proposera dès la rentrée prochaine une mineure bilingue en études africaines.

Wednesday, March 24, 2021/Author: Leslie Diaz/Number of views (6491)/Comments (0)/
Comment démarrer une garderie francophone en milieu familial ?

Comment démarrer une garderie francophone en milieu familial ?

Le CÉCS a offert le 6 mars un atelier virtuel sur le démarrage d’une garderie en milieu familial.

Monday, March 22, 2021/Author: Sarah Vennes-Ouellet/Number of views (5321)/Comments (0)/
Prince Albert: Le projet de l’école Rivier expliqué à la communauté

Prince Albert: Le projet de l’école Rivier expliqué à la communauté

Les détails du projet d’acquisition de l’Académie Rivier de Prince Albert ont été explicités au cours d’une session d’information.

Saturday, March 6, 2021/Author: Emmanuel Masson/Number of views (7650)/Comments (0)/
Le Mois de l'histoire des Noirs à l’honneur au CÉF

Le Mois de l'histoire des Noirs à l’honneur au CÉF

Nos directrices et directeurs d’écoles témoignent

À l'occasion du Mois de l'histoire des Noirs nous vous offrons trois témoignages de trois directions d'écoles fransaskoises.

Tuesday, February 23, 2021/Author: Conseil des écoles fransaskoises/Number of views (4879)/Comments (0)/
La communauté réaffirme son soutien au projet de Prince Albert

La communauté réaffirme son soutien au projet de Prince Albert

Le ministre de l’Éducation a rencontré les présidences d’organismes fransaskois afin de discuter du projet de nouvelle école francophone à Prince Albert.

Thursday, February 4, 2021/Author: Emmanuel Masson/Number of views (5491)/Comments (0)/
Éducation en français sous respirateur artificiel

Éducation en français sous respirateur artificiel

Ça va mal dans le monde de l’éducation universitaire en français en Ontario

Wednesday, February 3, 2021/Author: Réjean Grenier/Number of views (6184)/Comments (0)/
La notation humanitaire, un « soulagement » pour la population étudiante

La notation humanitaire, un « soulagement » pour la population étudiante

Des universités canadiennes ont adopté un système de notation où les étudiants peuvent désormais choisir la mention « réussite » ou « échec »

Wednesday, February 3, 2021/Author: Francopresse/Number of views (5994)/Comments (0)/
RSS
1345678910Last

Theme picker

 

Nouvelles et blogue du

Conseil des
écoles
fransaskoises

Nouvelles du CÉF

Journées du patrimoine 2021

Comme chaque année, la Société historique de la Saskatchewan (SHS) invite les écoles du CÉF à participer à la 16ème édition des Journées du Patrimoine : L'éclosion du lys des prairies, du 22 au 28 septembre 2021.
Friday, September 10, 2021/Author: Conseil des écoles fransaskoises/

La rentrée dans les écoles du CÉF - École Valois

À l'école Valois, la rentrée, c'était la fête! Les élèves de la prématernelle à la 6e année sont arrivés à l’école pour trouver des ballons et de la musique dans la cours d’école. Les élèves ont rencontré leur enseignant à l'extérieur avant...
Friday, September 10, 2021/Author: Conseil des écoles fransaskoises/

La rentrée dans les écoles du CÉF - Écoles Beau Soleil et Mathieu de Gravelbourg

La directrice, Mme Maryse, a accueilli les élèves à l’extérieur et ils ont eu la chance de rencontrer tous les membres du personnel dès leur arrivée dans l’école.
Friday, September 10, 2021/Author: Conseil des écoles fransaskoises/

Rosalie Lizée prend la barre du service des Partenariats et de la programmation culturelle

Regina, le 1er septembre 2021 – Le Conseil des écoles fransaskoises (CÉF) est fier d’annoncer la nomination de Rosalie Lizée à la coordination du service des Partenariats et de la programmation culturelle. Originaire de Gravelbourg, Mme Lizée...

Wednesday, September 1, 2021/Author: Conseil des écoles fransaskoises/

Message du directeur général à l'occasion de la rentrée 2021-2022

(ENGLISH WILL FOLLOW) Le 23 août 2021 Bonjour chers parents et tuteurs, Il ne reste plus que quelques jours avant que le personnel des écoles accueille nos enfants dans nos établissements scolaires du CÉF. Une rentrée scolaire suscite beaucoup...
Monday, August 23, 2021/Author: Conseil des écoles fransaskoises/
Friday, August 20, 2021/Author: Conseil des écoles fransaskoises/

Un jardin hydroponique à l'école Boréale

Projet de jardin hydroponique à l’École Boréale de Ponteix Le jardin hydroponique s’inscrit dans le cadre du partenariat entre l’École Boréale et l’association communautaire Les Auvergnois de Ponteix. À travers ce jardin, les élèves ont créé un...
Friday, June 25, 2021/Author: Conseil des écoles fransaskoises/

On célèbre le Mois national de l'histoire autochtone à l'école Ducharme

La journée de lancement du mois national de l’histoire autochtone a été célébrée à l’école Ducharme le 01 juin 202. Le projet de cette journée était : j'enseigne sur le territoire du traité #4. À cet effet, il y a eu création des chemises avec...
Friday, June 25, 2021/Author: Conseil des écoles fransaskoises/

Le CÉF offre maintenant le programme Jeune apprenti de la Saskatchewan (JAS / SYA)

Le programme Jeune apprenti Saskatchewan (JAS / SYA) donne aux élèves du secondaire l'occasion d'en apprendre davantage sur les cheminements de carrière dans les métiers spécialisés et de prendre une longueur d'avance dans leur choix de...
Friday, June 25, 2021/Author: Conseil des écoles fransaskoises/

Le CÉF et l’Ambassade de Tunisie au Canada collaborent pour recruter des talents francophones

Regina, le 23 juin 2021 – Le Conseil des écoles fransaskoises (CÉF) et l’Ambassade de Tunisie au Canada collaborent pour recruter des talents francophones. « Ce partenariat repose sur nos valeurs profondes d’ouverture sur le monde, la...
Wednesday, June 23, 2021/Author: Conseil des écoles fransaskoises/
1345678910Last

Theme picker

Le CEF sur Facebook


Terms Of UsePrivacy StatementCopyright 2014 par L'Eau vive
Back To Top