Close

Navigation du site

Categories

Agenda

Upcoming events

L'Eau vive sur Facebook

Le Portail fransaskois

L'eau vive sur Twitter

Pierre-Émile Claveau

Ponteix obtient sa région scolaire fransaskoise

École Boréale de Ponteix

École Boréale de Ponteix

Photo: Pierre-Émile Claveau (2018)
Le 7 février dernier, lors de sa séance régulière à Regina, le Conseil scolaire fransaskois (CSF) a décidé d’accorder une région scolaire distincte à Ponteix, accompagnée d’un siège à la table des conseillers scolaires.

Cette décision a été prise à la suite d’une requête de deux parents de l’École Boréale, publiée dans notre dernière édition (1er février), revendiquant le dernier siège à la table (la Loi scolaire prévoit un maximum de dix conseillers scolaires). Les deux demandeurs estiment que les nouvelles réalités de leur école, notamment la croissance des inscriptions, justifient un conseiller scolaire qui soit sensible à la situation de Ponteix.

La région scolaire de Ponteix se dissocie ainsi de celle de Gravelbourg, qui est représentée par la conseillère Maria Lepage. L’un des deux signataires de la requête, Daniel Roberge, se réjouit de la nouvelle et estime que la conseillère avait de la difficulté à représenter trois écoles.

« Pour une conseillère, représenter trois écoles ça demande beaucoup de temps. » a confié Daniel Roberge, conseiller d’école à Ponteix, à Radio-Canada.

Le président du CSF, Alpha Barry, a reconnu que cette décision encourage grandement le dynamisme et la croissance de cette communauté fransaskoise.

« On rejoint cet effort de vouloir créer et maintenir cette vitalité et pérennité du fait français dans cette région. » a-t-il déclaré.

Limite maximale atteinte

Seulement dix membres peuvent siéger au sein d’un conseil scolaire, conformément à la Loi de 1995 sur l’éducation. Le conseil-école de l’École Ducharme de Moose Jaw a donné son appui aux démarches de l’École Boréale. Cependant, l’élu scolaire des Battlefords, Martin Prince, a exprimé des préoccupations sur le fait d’accorder le dernier siège au district de Ponteix.

À l’heure actuelle, l’École Ducharme est représentée par Alpha Barry, conseiller de Regina. M. Barry a assuré que le CSF prendrait les mesures nécessaires pour adresser une demande auprès du ministère, si l’École Ducharme exprimait un souhait de se dissocier de Regina pour l’obtention d’une région scolaire.

Répercussions à l’horizon

La décision des élus aura des impacts financiers, politiques et stratégiques. La création d’une nouvelle région permettra à la conseillère scolaire de Gravelbourg de se concentrer sur sa région et lui évitera un déplacement mensuel à Ponteix. Le nouveau conseiller de Ponteix pourra se concentrer sur les réalités de sa région, notamment la présence croissante de nouveaux arrivants.

Toutefois, l’arrivée d’une nouvelle personne influencera le vote puisqu’un nombre pair se retrouvera à la table. De plus, le budget devra être révisé en raison de l’élection partielle qui devra être déclenchée.

Ouverte depuis l’automne 1996, l’École Boréale accueille des élèves de la maternelle à la douzième année et offre un service de prématernelle. Les inscriptions sont en hausse depuis les dernières années. À l’heure actuelle, 40 élèves fréquentent l’école fransaskoise comparativement à seulement dix lors de l’ouverture. Les signataires de la requête s’attendent à 44 inscriptions pour l’année scolaire 2018-2019.

 

Historique des inscriptions des 5 dernières années :

2012-2013

2013-2014

2014-2015

2015-2016

2016-2017

2017-2018

26

25

28

34

35

40

 

-3,85 %

+12 %

+21,43 %

+2,94 %

+ 14,29 %

 

Projection des effectifs pour les 5 prochaines années :

2018-2019

2019-2020

2020-2021

2021-2022

2022-2023

44

47

50

53

57

 

+6,82 %

+6,38 %

+6 %

+7,55 %

Previous Article Droits constitutionnels : comparaison des francophones et Autochtones
Next Article Le français en santé : la grande réussite de la Feuille de route 2013-2018
Print
2645

Comments are only visible to subscribers.

Terms Of UsePrivacy StatementCopyright 2014 par L'Eau vive
Back To Top