Background Color:
 
Background Pattern:
Reset
Saturday, March 23, 2019
Menu
Actualité-

Suivez-nous

 - Saturday 23 March 2019

JOE FAFARD: LE GESTE DU JOUAL JOE FAFARD: LE GESTE DU JOUAL

JOE FAFARD: LE GESTE DU JOUAL

65

La réputation de Joe Fafard est acquise depuis les années 1970. L’artiste est décédé le 16 mars dans sa maison de Lumsden, à l’âge de 76 ans. Sa passion l’a mené à s’inscrire aux Beaux-Arts de l’Université du Manitoba. Après l’obtention de son...

Décès de Joe Fafard Décès de Joe Fafard

Décès de Joe Fafard

575

La famille du sculpteur de renommée internationale, Joe Fafard, a annoncé son décès le 16 mars 2019, dans sa résidence de Lumsden, entouré de sa famille et de ses proches.

Le Homestead, bar à vin à Regina Le Homestead, bar à vin à Regina

Le Homestead, bar à vin à Regina

Serveur de carrière et gérant d’un bar à vin à Montréal, Josh Mclean vient d’ouvrir son premier restaurant à Regina...
138
L’eau : à consommer avec modération ! L’eau : à consommer avec modération !

L’eau : à consommer avec modération !

Selon AccuWeather, un printemps doux et clément s’annonce dans la grande majorité du pays mais un printemps particulièrement sec. Tout...
152
Le pont de la rue Albert paré de drapeaux fransaskois Le pont de la rue Albert paré de drapeaux fransaskois

Le pont de la rue Albert paré de drapeaux fransaskois

Pour souligner les Rendez-vous de la francophonie, la province de la Saskatchewan a orné le pont de la rue Albert de drapeaux fransaskois. Les...
115
Lancement du Francothon à Zenon Park Lancement du Francothon à Zenon Park

Lancement du Francothon à Zenon Park

ZENON PARK - Le jeudi 28 février, une équipe de Radio-Canada s’est rendue à Zenon Park pour le lancement du Francothon 2019.

134

Quel avenir pour le Venezuela?

On a envie d’être pour Nicolás Maduro juste parce que Donald Trump est contre. Mais plus on cherche à comprendre, plus on découvre qu'être pour Maduro, ça ne va pas de soi. Être pour Guaidó, ça ne va pas de soi non plus.

12345678910Last

Le Fil fransaskois

Le festival CINERGIE populaire auprès des écoles

Une semaine de films francophones à Saskatoon

Author: Administrateur/Tuesday, June 5, 2018/Categories: Arts et culture, Cinéma , Saskatoon, FFS - Fédération des francophones de Saskatoon, 2018

Une discussion avec le public après la projection du documentaire Cowboy urbain de Unis-TV

Une discussion avec le public après la projection du documentaire Cowboy urbain de Unis-TV

De gauche à droite : Éric Lefol, directeur général de la Fédération des francophones de Saskatoon, Steve Jodoin, producteur de la série Cow-boy urbain et Arthur Denis.
Photo : Jean-Pierre Picard
SASKATOON - Si le Festival du film francophone de Saskatoon a toujours le vent dans les voiles, après treize éditions, c’est en grande partie grâce à la participation des écoles. Sur les 2 700 cinéphiles qui ont franchi les portes du Roxy Theatre, du 8 au 13 mai 2018 à Saskatoon, on comptait environ 2 300 élèves qui ont pu profiter des matinées scolaires offertes par CINERGIE.

Pour les trois projections destinées aux élèves, les enseignants recevaient des trousses d’accompagnement et une période de discussions, animée par l’équipe du festival, suivait chacun des films. CINERGIE travaille étroitement avec le Festival international de film pour enfants de Montréal qui s’occupe de trouver les copies et préparer les dossiers pour les écoles.

Au grand soulagement de Benoit Goubot, le directeur du festival, la participation aux projections en soirée du festival s’est maintenue malgré une très forte compétition au niveau des activités. « On est tombé sur un weekend pas évident. Alexis Normand avait un concert, il y avait le Gala culturel africain, un concert du Chœur des plaines et un spectacle de La Troupe du Jour, il y a de quoi drainer du public en dehors des salles de cinéma. »

Monsieur Goubot constate avec satisfaction que les efforts pour promouvoir le festival auprès de la clientèle anglophone semblent porter fruit. « On a de plus en plus de francophiles et d’anglophones qui assistent aux projections. » Il est particulièrement fier de la dimension internationale du festival. « C’est facile de se contenter des productions du Canada, de la France, de la Belgique et de la Suisse. Mais l’idée c’est d’aller plus loin. C’est comme ça qu’on s’est retrouvé avec le film Run, de la Côte d’Ivoire, et le film Le voyageur, du Liban. »

Des invités au festival

En plus de présenter une douzaine de films francophones, sous-titrés en anglais, CINERGIE permet également aux cinéphiles de rencontrer des artisans de l’industrie du cinéma de l’Ouest et de discuter avec eux après la projection de l’une de leurs productions.

Cette année, le public a pu rencontrer Steve Jodoin, producteur et animateur de la série documentaire Cow-boy urbain, diffusée sur les ondes de Unis-TV depuis le 21 mai. Cette série documentaire relate le séjour de Jodoin dans des fermes de l’Ouest canadien pour découvrir divers aspects de la vie agricole. Pour l’occasion, la scène et le foyer du Roxy Theatre ont été décorés avec des bottes de foin. Monsieur Jodoin était accompagné du « shérif » Arthur Denis, qui l’a accueilli sur sa ferme de St-Denis pendant quelques jours pour le tournage du premier épisode de la série. Monsieur Denis a partagé sa vision de l’expérience avec son humour habituel : « J’aime ça prendre le temps de parler au monde et leur expliquer les choses, ça me donne une bonne excuse pour ne pas travailler. »

Les cinéphiles rencontrés lors du 5 à 7 de vendredi ont manifesté un fort enthousiasme pour cet événement culturel. Originaire de Normandie, en France, Arthur Beague apprécie la variété de la programmation : « Il y en a pour tous les goûts, pour les tout petits, des comédies, des drames. » Dale Scott, un anglophone, profite du festival non seulement pour pratiquer son français, mais également pour nourrir une autre perspective culturelle. « C’est une belle occasion pour connecter avec la culture francophone. L’expérience du monde est différente dans une autre langue », dit-il.

CINERGIE est un projet parrainé par la Fédération des francophones de Saskatoon. Depuis deux ans, la portée du festival commence à dépasser les frontières de la ville des ponts. Des communautés commencent à faire appel à l’expertise de l’équipe, dans le domaine du cinéma, pour les aider à organiser des projections de films francophones. C’est ainsi que CINERGIE a offert son appui au projet « Rencontres rurales du cinéma », projet piloté par Les Auvergnois de Ponteix qui vise à présenter des films francophones à Ponteix, Gravelbourg, Moose Jaw et Swift Current.

Print

Number of views (2995)/Comments ()

More links

  • CinergieFestival de film francophone à Saskatoon

Comments are only visible to subscribers.

Navigation du site

Categories

Agenda

L'Eau vive sur Facebook

L'eau vive sur Twitter