Close
L'Écho du bel âge

Le Collège Mathieu commence l’année en bonne santé

Des nouveautés dévoilées à l'Assemblée générale annuelle

Auteur: Gary Ouellette (EV)/8 octobre 2015/Catégories: Éducation, Postsecondaire, Collège Mathieu, 2015

AGA du Collège Mathieu

AGA du Collège Mathieu

le 2 octobre 2015 à Gravelbourg Photo : Gary Ouellette (2015)
GRAVELBOURG - Le Collège Mathieu a tenu, le 2 octobre dernier, son Assemblée générale à Gravelbourg. Les sujets d’ordre financier, la création de nouveaux partenariats et aussi de nouvelles techniques étaient à l’ordre du jour. 

Le Collège Mathieu commence bien son année scolaire. Alors que l’an dernier l’établissement  devait puiser dans sa marge de crédit pour fonctionner, sa santé financière s’est améliorée. Une aide de dernière minute du ministère de l’Enseignement supérieur a permis à l’institution d’augmenter son financement de 67% pour l’exercice 2014-2015. D’ailleurs, les relations entre ce ministère et le collège vont en s’améliorant selon le rapport de Francis Kasongo, directeur général, surtout pour ce qui a trait au développement de la Vision 2030, une feuille de route permettant de guider la façon dont les programmes en français sont offerts. « Le Collège Mathieu accroît sa présence partout en province au moyen de l’établissement de différents campus », a expliqué Francis Kasongo.

Le soulagement côté finances se traduit par de nombreuses collaborations bénéficiant aux étudiants avec la toute nouvelle Cité universitaire francophone, les collèges régionaux, l’Assemblée communautaire fransaskoise (ACF) et plusieurs autres organismes. Le collège peut maintenant se vanter d’avoir mis sur pied un programme délocalisé en technique de soudage suite à un protocole d’entente avec le Collège communautaire du Nouveau-Brunswick. Un autre projet de ce genre est en voie d’être réalisé avec le Centre collégial de l’Alberta pour un programme technique en administration des affaires.

Le 18 septembre dernier, l’institution a aussi pu conclure des négociations avec l’Université de Regina pour la création de cours passerelles permettant aux étudiants de parfaire leurs études. Une entente qui concerne les inscrits des programmes de petite enfance, de préposé en soins de santé, de sciences infirmières auxiliaires ou encore d’aide pédagogique. Les termes de l’accord n’ont toutefois pas été divulgués. De plus, les campus de Regina et de Saskatoon sont opérationnels. Saskatoon bénéficie même de nouveaux locaux pour l’année 2015-2016, ce qui devrait permettre de renforcer la visibilité de l’institution.

La bonne santé du Collège Mathieu s’accompagne d’une hausse de fréquentation dans ses programmes crédités. A l’automne 2014, l’établissement comptait 131 inscrits. Le chiffre est passé à 144 à l’été 2015, la majorité en éducation à la petite enfance.

Plusieurs projets sont en cours, comme le programme de soudure, dont le budget s’élève à 250 000 $. Un projet cher au collège mais qui nécessite des subventions. Aussi, une offre de cours en français aux fonctionnaires du gouvernement de la Saskatchewan est en attente de réponse. La création d’un programme en collaboration avec Saskatchewan Polytechnic et plusieurs autres projets sont également à l’étude.

Le conseil d’administration s’est en partie renouvelé. Eugène Vachon, représentant de la région de Prince Albert, quitte son poste après trois ans en fonction. Pour lui trouver un substitut, le CA est en discussion avec Richard Grenier, directeur de la Société canadienne-française de Prince Albert. Enfin, Raymond Lepage a été réélu comme trésorier de la région de Saskatoon, ainsi que  maître Charlene Richmond comme représentante de l’ACF. Le président Réal Forest a vu son mandat au poste sans territoire fixe renouvelé. Il dit souhaiter rester en fonction jusqu’en 2018 afin de pouvoir vivre le centenaire du collège ouvert en 1918.

Imprimer

Nombre de vues (4947)/Commentaires ()

Comments are only visible to subscribers.

Back To Top