Close

Le 7e art - chronique cinéma

Lancement de la programmation du festival Cinergie

Cinq jours de cinéma en français à Saskatoon

Benoît Goubot

Benoît Goubot

Le directeur de Cinergie lors du lancement de la programmation de l'édition 2016
Photo: Jean-Marie Michaud (2016)
SASKATOON - Le Festival CINERGIE prendra l’affiche du 3 au 7 mai 2016 au cinéma Roxy Theatre sur la 20ème avenue à Saskatoon. Le public était invité à en découvrir la programmation lors d’un 5 à 7 spécial au Relais le 8 avril dernier. À cette occasion, SASKATOON - Benoit Goubot, le directeur du festival, a présenté avec enthousiasme la sélection des films et les activités offertes lors de la onzième édition de ce Festival international du film francophone.

Dix longs métrages et une quinzaine de courts métrages internationaux en provenance de la France, de la Belgique, du Maroc, du Burkina Faso et du Canada seront présentés en français, avec sous-titrage en anglais. La programmation inclut de joyeuses comédies, des films familiaux, dramatiques ou romantiques, des documentaires étonnants – dont un tourné en français à Winnipeg – et des films d’animation accrocheurs. Chacune des projections sera accompagnée d’un court métrage bonus, afin de nourrir et stimuler les avides cinéphiles. Des invités de marque viendront nous rencontrer pour partager le fruit de leur travail et alimenter les conversations. 

Une programmation scolaire offrira trois longs métrages bien ciblés, dont deux films d’animation. Rappelons que plus de 1000 élèves ont assisté l’an dernier au festival CINERGIE ; chacun/e de ces cinéphiles en herbe reçoit une passe gratuite pour toute la programmation du festival afin de les encourager à revenir et parfaire leur français. Pour ces raisons, la taille de la belle grande salle du Roxy Theatre sera sûrement un atout.

Soulignons également qu’une projection spéciale avec activités pour les familles, et un goûter, seront offerts samedi le 7 mai à 14h00. 

Les cinéphiles avertis/es qui ont eu la bonne idée de se déplacer au Relais pour le lancement de la programmation du festival étaient conviés ce soir là à une projection de  « L’empreinte », un documentaire d’une originalité rafraîchissante sur l’héritage oublié de nos ancêtres sous Champlain et leurs contacts avec les Premières Nations.

Dans le documentaire, Roy Dupuis converse entre autre avec l’anthropologue Serge Bouchard et la poétesse Joséphine Bacon, en étant attentif à leurs observations éclairantes. Les échanges des premiers colons français, basés sur le respect des traditions amérindiennes, témoignaient de leur désir de faire alliance et de s’intégrer plutôt que de conquérir, comme l’ont fait les Espagnols plus au sud et les Britanniques plus près de nous. Un exemple de ces valeurs héritées des amérindiens serait un désir marqué de parlementer pour prendre des décisions en priorisant le point de vue de la communauté plutôt que celui de l’individu.

La spécificité de l’identité franco-canadienne se dessine avec un éclairage neuf dans ce beau film des cinéastes Carole Poliquin et Yvan Dubuc. 

Cette projection fort appréciée augure très bien pour l’édition 2016 de Cinergie.


Imprimer
4095

Comments are only visible to subscribers.

Index - Le 7e art

No content

A problem occurred while loading content.

Previous Next
Back To Top